75 connectés     5 505 missions IT     30 086 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos projets




C'est quoi ces tjm de m**** en IDF


C'est quoi ces tjm de m**** en IDF

  
prec  1 2 3 4 5 6 7
02/06/20 à 10:04
Picasso4All
Freelance
actif
Inscrit le 29 Jan 2019
Messages: 35
billy a écrit:
fullstack_obliged a écrit:
Bonjour,
La SSII met une armee de consultants "apacher" qui auront forcement un rendement superieur a quelques consultants mieux experimentes. La qualite a baisse mais le client est quand meme content car il a son armee pour traiter les incidents en masse...


Je ne suis pas d'accord, je coûte environ 40% de plus qu'un consultant "apacher" mais j'ai 2 à 3x son rendement (confirmé par le ressenti client). le problème sont les achats qui ne voient pas ce rendement.


Après t'as des grands groupes, dans lesquels le Manager est évalué par sa hiérarchie sur des critères liés notamment à l'équipe sous son périmètre.
Ainsi ce manager préfère avoir 10 consultants "moyens" plutot que 6 très bons

Voir le profil de l'utilisateur    
02/06/20 à 10:13
da23ad
Freelance
très actif
Inscrit le 10 Déc 2012
Messages: 115
billy a écrit:

Je ne suis pas d'accord, je coûte environ 40% de plus qu'un consultant "apacher" mais j'ai 2 à 3x son rendement (confirmé par le ressenti client). le problème sont les achats qui ne voient pas ce rendement.


Tout à fait d'accord... Pareil pour moi.

Voir le profil de l'utilisateur    
08/06/20 à 10:00
JeanJass
Freelance
actif
Inscrit le 15 Mai 2019
Messages: 55
Yoshifree a écrit:
En fait, je crois qu'il y a aussi un phénomène de "braderie" de certains consultants qui acceptent des TJM très bas, qui du coup choppent des missions, en foirent une partie biens sur, et refont ça en permanence. En tant que CP, j'ai recruté des freelance moi même et franchement y'en a qui valent même pas le Tjm bas qu'ils demandent mais ça on le voit qu'après au bout d'un moment ... genre 3 mois, quand c'est trop tard en gros pour changer, ils masquent bien ...
Avec une copine freelance vraiment très bien, on a une connaissance commune qui arrivent à avoir des entretiens alors que franchement ... ben .. euh il n'est pas bon objectivement, on en conclue qu'il pipote un max et se brade en plus. On ne lui en veux pas, mais les clients sont vraiment parfois des chèvres de les prendre, ils font perdre du temps et de l'argent sur les projets....
Bref mon coup de gueule du jour et pendant ce temps, elle et moi on cherche encore du boulot, et ca me fout en rogne de savoir que d'autre choppent les missions que je convoite et qu'ils valent pas une bille, non seulement techniquement mais même humainement car uniquement intéressé par les sous ... pfff


+1, j'ai observé ce phénomène aussi, aujourd'hui tout le monde est appaté par le freelancing , alléché par l'appat du gain je vois des juniors à peine sortis d'école avec 6 mois d'expérience se vendre comme des experts . Perso j'ai attendu des années avant de me lancer, le temps d'avoir une vraie expertise, des certifs, un réseau ...

Ca me soule car ca tire tout le monde vers le bas, et ca donne une très mauvaise image des freelance qui passent pour des mercenaires et des escrocs. Après c'est une vision court termiste , le monde du conseil est une niche et un mauvais consultant finit par être grillé un peu partout avec le bouche à oreille.

Voir le profil de l'utilisateur    
08/06/20 à 12:12
da23ad
Freelance
très actif
Inscrit le 10 Déc 2012
Messages: 115
JeanJass a écrit:
Yoshifree a écrit:
En fait, je crois qu'il y a aussi un phénomène de "braderie" de certains consultants qui acceptent des TJM très bas, qui du coup choppent des missions, en foirent une partie biens sur, et refont ça en permanence. En tant que CP, j'ai recruté des freelance moi même et franchement y'en a qui valent même pas le Tjm bas qu'ils demandent mais ça on le voit qu'après au bout d'un moment ... genre 3 mois, quand c'est trop tard en gros pour changer, ils masquent bien ...
Avec une copine freelance vraiment très bien, on a une connaissance commune qui arrivent à avoir des entretiens alors que franchement ... ben .. euh il n'est pas bon objectivement, on en conclue qu'il pipote un max et se brade en plus. On ne lui en veux pas, mais les clients sont vraiment parfois des chèvres de les prendre, ils font perdre du temps et de l'argent sur les projets....
Bref mon coup de gueule du jour et pendant ce temps, elle et moi on cherche encore du boulot, et ca me fout en rogne de savoir que d'autre choppent les missions que je convoite et qu'ils valent pas une bille, non seulement techniquement mais même humainement car uniquement intéressé par les sous ... pfff


+1, j'ai observé ce phénomène aussi, aujourd'hui tout le monde est appaté par le freelancing , alléché par l'appat du gain je vois des juniors à peine sortis d'école avec 6 mois d'expérience se vendre comme des experts . Perso j'ai attendu des années avant de me lancer, le temps d'avoir une vraie expertise, des certifs, un réseau ...

Ca me soule car ca tire tout le monde vers le bas, et ca donne une très mauvaise image des freelance qui passent pour des mercenaires et des escrocs. Après c'est une vision court termiste , le monde du conseil est une niche et un mauvais consultant finit par être grillé un peu partout avec le bouche à oreille.


Ce n'est pas tant le fait d'être freelance en sortie d'école que celui de se survendre qui pose problème...

Moi je suis passé freelance après 8 ans d'expérience, mais je me dis que j'aurais du le faire beaucoup plus tôt.... sans pour autant me survendre.

C'est surtout dans l'optique d'avoir un peu plus de marge de manœuvre vis à vis du carcan des SSII

Voir le profil de l'utilisateur    
08/06/20 à 12:51
kroval
Freelance
actif
Inscrit le 06 Avr 2019
Messages: 35
JeanJass a écrit:
Yoshifree a écrit:
En fait, je crois qu'il y a aussi un phénomène de "braderie" de certains consultants qui acceptent des TJM très bas, qui du coup choppent des missions, en foirent une partie biens sur, et refont ça en permanence. En tant que CP, j'ai recruté des freelance moi même et franchement y'en a qui valent même pas le Tjm bas qu'ils demandent mais ça on le voit qu'après au bout d'un moment ... genre 3 mois, quand c'est trop tard en gros pour changer, ils masquent bien ...
Avec une copine freelance vraiment très bien, on a une connaissance commune qui arrivent à avoir des entretiens alors que franchement ... ben .. euh il n'est pas bon objectivement, on en conclue qu'il pipote un max et se brade en plus. On ne lui en veux pas, mais les clients sont vraiment parfois des chèvres de les prendre, ils font perdre du temps et de l'argent sur les projets....
Bref mon coup de gueule du jour et pendant ce temps, elle et moi on cherche encore du boulot, et ca me fout en rogne de savoir que d'autre choppent les missions que je convoite et qu'ils valent pas une bille, non seulement techniquement mais même humainement car uniquement intéressé par les sous ... pfff


+1, j'ai observé ce phénomène aussi, aujourd'hui tout le monde est appaté par le freelancing , alléché par l'appat du gain je vois des juniors à peine sortis d'école avec 6 mois d'expérience se vendre comme des experts . Perso j'ai attendu des années avant de me lancer, le temps d'avoir une vraie expertise, des certifs, un réseau ...

Ca me soule car ca tire tout le monde vers le bas, et ca donne une très mauvaise image des freelance qui passent pour des mercenaires et des escrocs. Après c'est une vision court termiste , le monde du conseil est une niche et un mauvais consultant finit par être grillé un peu partout avec le bouche à oreille.


Hello,

Un truc me dérange dans votre raisonnement à tous deux.
Vous mélangez compétences techniques et humaines.
A vous lire, ce qui se vendent bien, ne valent pas grand choses humainement. Je ne vois pas le lien de cause à effet.
Nous cherchons tous à nous vendre au mieux ce qui me paraît logique.
Nous cherchons tous à être compétant dans notre domaine.
Dans les deux domaines, chacun fait ce qu'il peut.
Je trouve pour ma part en tout cas dommage de mettre des jugements de valeur par rapport aux compétences techniques d'une personne.

Voir le profil de l'utilisateur    
18/06/20 à 12:52
fullstack_obliged
Freelance
actif
Inscrit le 01 Juin 2020
Messages: 40
kroval a écrit:
JeanJass a écrit:
Yoshifree a écrit:
En fait, je crois qu'il y a aussi un phénomène de "braderie" de certains consultants qui acceptent des TJM très bas, qui du coup choppent des missions, en foirent une partie biens sur, et refont ça en permanence. En tant que CP, j'ai recruté des freelance moi même et franchement y'en a qui valent même pas le Tjm bas qu'ils demandent mais ça on le voit qu'après au bout d'un moment ... genre 3 mois, quand c'est trop tard en gros pour changer, ils masquent bien ...
Avec une copine freelance vraiment très bien, on a une connaissance commune qui arrivent à avoir des entretiens alors que franchement ... ben .. euh il n'est pas bon objectivement, on en conclue qu'il pipote un max et se brade en plus. On ne lui en veux pas, mais les clients sont vraiment parfois des chèvres de les prendre, ils font perdre du temps et de l'argent sur les projets....
Bref mon coup de gueule du jour et pendant ce temps, elle et moi on cherche encore du boulot, et ca me fout en rogne de savoir que d'autre choppent les missions que je convoite et qu'ils valent pas une bille, non seulement techniquement mais même humainement car uniquement intéressé par les sous ... pfff


+1, j'ai observé ce phénomène aussi, aujourd'hui tout le monde est appaté par le freelancing , alléché par l'appat du gain je vois des juniors à peine sortis d'école avec 6 mois d'expérience se vendre comme des experts . Perso j'ai attendu des années avant de me lancer, le temps d'avoir une vraie expertise, des certifs, un réseau ...

Ca me soule car ca tire tout le monde vers le bas, et ca donne une très mauvaise image des freelance qui passent pour des mercenaires et des escrocs. Après c'est une vision court termiste , le monde du conseil est une niche et un mauvais consultant finit par être grillé un peu partout avec le bouche à oreille.


Hello,

Un truc me dérange dans votre raisonnement à tous deux.
Vous mélangez compétences techniques et humaines.
A vous lire, ce qui se vendent bien, ne valent pas grand choses humainement. Je ne vois pas le lien de cause à effet.
Nous cherchons tous à nous vendre au mieux ce qui me paraît logique.
Nous cherchons tous à être compétant dans notre domaine.
Dans les deux domaines, chacun fait ce qu'il peut.
Je trouve pour ma part en tout cas dommage de mettre des jugements de valeur par rapport aux compétences techniques d'une personne.


Bonjour,

Je pense comprendre leur point de vue.

Je vois des profils de developpeurs "fullstack" junior alors que ces jeunes n'ont meme pas 1 an d'experience relle. En un an on n'est pas expertise backend + frontend + reseau + cloud + bdd + web services + ci/cd + devops. Faut etre rationnel a un moment.

Je decouvre le fullstack moi-meme depuis 3 ans mais heureusement pour moi j'ai quasiment 20 ans d'experience en tant que technicien reseau, dev backend et operationnel de production, et je suis encore dans ma courbe d'apprentissage...

Le fullstack ca regroupe un nombre de domaines tellement immenses et connectes que c'est impossible de pouvoir se dire fullstack en sortant d'ecole ou alors ca fait vraiment pas serieux...

Mais je redis ce que j'expliquais plus haut, etant donne que les entreprises client finaux ne connaissent meme pas leurs propres besoins, ou cherchent le pas cher a tout prix, un inge fullstack ca se trouve aussi en sortie d'ecole sans probleme avec tjm/salaire tranquille.

Voir le profil de l'utilisateur    
20/06/20 à 12:59
biggy
Freelance
nouveau
Inscrit le 16 Jan 2020
Messages: 3
+1 fullstack_obliged, tu en viens presque parfois à te remettre en question. Le fullstack est à la mode et ça devient un four tout.

Sur les free qui acceptent des TJMs bas, je distingue trois cas:

- Le junior qui galère, malheureusement toutes les offres du marché demandent au minimum 3 ans d'exp, d'être calé sur presque tout pour un salaire faible. Alors, certains juniors sont tentés de faire 2,3 tutos et de mettre ses compétences sur leur CV afin de se positionner.

- Le bon parleur. Le free qui arrive à dégoter des missions sans vraiment être bon. Et accepte un TJM faible car il sait ce qu'il vaut. Contrairement à ce qui a été dit plus haut, je trouve que c'est tout à leur honneur. Savoir se vendre est une qualité qui n'est pas donnée à tous. (je ne parle pas du mercenaire qui se vend sur des technos qu'il ne maitrise pas et s'en cogne de faire le taff une fois en mission)

- Le free dans le besoin. Nous n'avons pas tous la même situation. Certains, même expérimentés sont tentés d'accepter un faible TJM car il faut payer les factures.

Ce que je retiens de ces derniers mois, c'est que les TJMs bas profitent surtout aux ESNs. Leur but (pas toutes) c'est de proposer le candidat le plus rentable pour eux au détriment du client.
Aux free ils disent qu'il y'a une saturation des devs pour justifier la baisse des TJMs et aux clients ils évoquent le fait que la demande post covid a explosé pour justifier des TJMs élevés afin d'avoir les meilleurs candidats. Ce qui change c'est leur marge toujours plus importante. Il n'y a qu'a voir le nombre d'ESN spécialisé en freelance qui se crée tous les jours.

Pour la petite histoire, après avoir passé tout le process de recrutement chez un client. L'ESN est revenu à charge pour renégocier le TJMs avant la signature car "on prend minimum 20%, en dessous ce n'est pas rentable pour nous". Sur cette mission il était à 10%.

Voir le profil de l'utilisateur    
20/06/20 à 17:39
Atchoum1989
Freelance
très actif
Inscrit le 09 Oct 2017
Messages: 94
Malhereusement Biggy je suis totalement d'accord avec toi. Je vais revenir sur un point précis :

biggy a écrit:

Sur les free qui acceptent des TJMs bas, je distingue trois cas:

- Le junior qui galère, malheureusement toutes les offres du marché demandent au minimum 3 ans d'exp, d'être calé sur presque tout pour un salaire faible. Alors, certains juniors sont tentés de faire 2,3 tutos et de mettre ses compétences sur leur CV afin de se positionner.


Le problème c'est que le statut d'auto-entrepreneur à mis sur le marché des tas de gens qui n'avaient rien à y foutre. Un junior n'a pas à être freelance selon moi. Le freelance a aussi pour role d'apporter une expertise et une vision à un client due à son expérience. Voir des mecs avec 1 an d'XP ou carrément en sortie d'école se mettre freelance mais avoir aucun recul sur leur métier c'est encore pire que les beaux parleurs qui acceptent des TJM bas car ils connaissent leur niveau réel.

Voir le profil de l'utilisateur    
20/06/20 à 17:57
Anthaus
Freelance
actif
Inscrit le 02 Sep 2018
Messages: 31
Atchoum1989 a écrit:
Malhereusement Biggy je suis totalement d'accord avec toi. Je vais revenir sur un point précis :

biggy a écrit:

Sur les free qui acceptent des TJMs bas, je distingue trois cas:

- Le junior qui galère, malheureusement toutes les offres du marché demandent au minimum 3 ans d'exp, d'être calé sur presque tout pour un salaire faible. Alors, certains juniors sont tentés de faire 2,3 tutos et de mettre ses compétences sur leur CV afin de se positionner.


Le problème c'est que le statut d'auto-entrepreneur à mis sur le marché des tas de gens qui n'avaient rien à y foutre. Un junior n'a pas à être freelance selon moi. Le freelance a aussi pour role d'apporter une expertise et une vision à un client due à son expérience. Voir des mecs avec 1 an d'XP ou carrément en sortie d'école se mettre freelance mais avoir aucun recul sur leur métier c'est encore pire que les beaux parleurs qui acceptent des TJM bas car ils connaissent leur niveau réel.


La plupart des missions proposées aux freelances sont les mêmes que pour celles proposées aux SSII, et le client se fout de savoir si son presta est freelance ou salarié de la SSII. Qu'un freelance junior fasse une mission junior, ça n'a rien choquant.
Honnêtement, je regrette de ne pas être passé freelance directement après ma thèse. J'ai commencé en SSII, j'ai été envoyé sur une mission assez éloignée de mes aspirations, et maintenant, c'est sportif pour redonner une ligne cohérente à mon CV. Si j'avais été freelance dès le début, je n'aurai pas eu besoin d'accepter une mission qui ne m'intéressait pas.

Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3 4 5 6 7
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation