100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Fin salariat ?

PureReasonRevolution

4 Messages

nouveau
23/04/2020 à 23:24

Bonjour,

J'imagine que pour beaucoup, il s'agit d'une redite de multiples posts ici. Mais chaque situation étant différente, je me permets quand même de poser quelques questions.

Je vais poser le tableau directement. Je suis ingénieur info. depuis 2012 et je suis actuellement salarié d'une PME (ou TPE, je crois qu'on est à la limite) qui tourne bien. En province.

J'ai une spécialisation en traitement du signal et de l'image, de l'expérience en vision industrielle, et à mon poste actuel (en poste depuis 4 ans), je peux rajouter maintenant Linux embarqué (et systèmes embarqués en général). Je sais pas si c'est important de préciser tout ça, mais bon...

Actuellement je suis à 2700 net mensuel, ce qui donne du 44k brut annuel si je ne me trompe pas.

Je réfléchis depuis un an à changer de statut et faire du freelance.

Ce choix est motivé par la tournure qu'est en train de prendre mon expérience actuelle du salariat. Je pense que c'est clairement lié au management de l'employeur, mais je suis pas là pour critiquer qui que ce soit.
Disons qu'en gros, il m'est impossible de d'espérer une quelconque évolution. Je bosse sous le tandem CEO/CTO directement, mais ça c'est du principalement à la taille de la boîte. 90% des décisions techniques sont imposées, même lorsque contre-productives.
J'ai appris beaucoup de choses à ce poste, et après 4 ans de boite, je m'attendais franchement à autre chose. Plus de responsabilité et d'autonomie. [Pour ceux qui, comme moi, se demandent si je ne suis tout simplement pas le problème: on a pris un freelance pour bosser sur un sujet l'été dernier, il était, je cite, "content d'avoir fini", et me demandait comment j'arrivais "à supporter le management". J'étais assez rassuré je dois dire]

D'autant plus que je commence sérieusement à avoir le fait le tour, quoi (à mon poste actuel, et mes responsabilités actuelles, j'entends).

Je pourrais effectivement chercher un autre poste en tant que salarié, ailleurs.
Mais je me demande si faire du freelance ne me conviendrait pas mieux. Du coup j'essaie de me renseigner un peu (beaucoup).

Pour info, je ne cherche pas forcément à gagner plus, par contre j'aimerais gagner en flexibilité au niveau de mon temps de travail (pour raisons familiales principalement)... Si c'est possible. Et surtout pouvoir changer de missions/projets plus facilement. Voilà voilà.

Donc je dirais que pour commencer, le plafond ce CA d'un statut d'AE serait largement suffisant. Ai-je tort ?

J'avais plusieurs questions donc. J'imagine que les réponses dépendent toutes du statut envisagé. On va dire que je pars sur l'AE:
- Quid de l'assurance maladie / mutuelle ?
- Quid des cotisations retraite ?
- Assurances diverses (que se passe t-il si je suis hospitalisé, etc. ?)
- Comment faire le bilan des charges, sans en oublier :/ (faire appel à un comptable ?)
- Comment trouver des missions (j'ai déjà quelques réponses. possiblement bah le réseautage directement, les plateformes d'annonce comme ici. Mais les plateformes comme Malt c'est utile ?)
- Globalement, à quoi je dois m'attendre en terme de charge administrative ? (ça ne me rebute pas, mais à titre d'idée...)

J'ai pas forcément toutes les questions en tête, mais justement, si vous avez des références de bouquins dans lesquels je pourrais retrouver regroupées la plupart des infos, je suis interessé aussi. J'en ai vu PLEIN sur Amazon et autres, difficile de faire le tri.

Voilà, je suis ouvert à toutes les remarques et questions. Et merci d'avance pour vos réponses !

hmg

25567 Messages

Grand Maître
24/04/2020 à 08:50

Bonjour,

1/ assurance maladie vous êtes couvert.

2/ mutuelle, vous devrez en prendre une privée ou être couvert par votre conjoint.

3/ vous cotiserez en retraite.

4/ en micro, vous n’avez pas de déclaration au réel à déposer. La comptabilité sert à votre suivi pour voir si le micro est à garder et au suivi tva. Vous pouvez essayer de tenir seul.

5/ trouver des missions
Vous devez voir cela avant de penser à devenir indépendant. C’est le point principal à voir.
Vous trouverez des pistes sur les forums. Voyez aussi votre réseau.

6/ micro est le statut indépendant avec le moins de charge administrative.
Vous avez aussi portage salarial. Mais dans ce statut l'administratif est remplacé par le suivi des relations avec la société de portage.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

architecteIT

176 Messages

impliqué
24/04/2020 à 11:24

Pour compléter ce que HMG a dit sur la mutuelle, vous pouvez bénéficier de la portabilité de votre contrat de mutuelle santé si vous avez souscrit à une mutuelle santé chez votre employeur actuel, sur une durée max de 12 mois.
Ce sont des démarches à réaliser par votre employeur. N'oubliez pas de bien négocier ce point, c'est en principe transparent pour votre employeur car par défaut cette cotisation est déjà financé par toutes les entreprises auprès de leurs partenaires Mutuelles.

Ben's

71 Messages

actif
24/04/2020 à 12:10

HMG a très bien répondu à vos interrogations, le statut de micro est effectivement largement suffisant pour démarrer et voir si le freelancing vous convient (étude malt intéressante à ce sujet https://blog.malt.fr/wp-content/uploads/2019/05/Etude-Malt-Freelancing-en-France-en-2019-light.pdf)

Concernant les ouvrages, j'ai apprécié :
- Rework - réussir autrement
- Tu vas aimé être freelance
- Tout le monde rêve d'être indépendant

Ils sont assez généralistes mais donne envie. Cherchez-vous un thème en particulier ?

Si vous souhaitez participer à des webinars sur les thèmes du freelancing, je vous conseille : https://www.meetup.com/fr-FR/Novaa-Freelance-Marseille/

Il y a beaucoup de choses à appréhender mais votre volonté semble vraiment de changer de mode de fonctionnement. Pourquoi ne pas essayer dans un 1er temps une formule hybride ? Rester salarié et commencer à chercher des missions sur des plateformes comme freelance-info, malt, crème de la crème, cowrokees, Linkedin, votre réseau (le bouche à oreille est ce qui fonctionne le mieux).

Beaucoup de noms/marques, merci de me dire si cela s'apprente à de la pub :).

Passionné d'entreprenariat, spécialiste des freelances

https://www.linkedin.com/in/benjamin-chaumat-07492988

PureReasonRevolution

4 Messages

nouveau
24/04/2020 à 12:32

Je vous remercie tous pour vos infos...

Vu comme ça, ça n'a pas l'air d'être très compliqué.

Concernant la biblio, je cherchais surtout quelque chose d'exhaustif sur le plan administratif, la gestion des contrats etc. Mais je vais chercher.

Pour ce qui est du virage à prendre, il m'est malheureusement impossible de rester salarié en commençant mon activité freelance. Mon contrat comporte une clause d'exclusivité (je n'avais pas tiqué à l'époque) qui m'empêche d'exercer une autre activité en rapport ou non à l'activité de mon entreprise.

Je vais devoir commencer à chercher un contrat en restant salarié. Puis démissioner. Je ne sais pas si ça arrive souvent :roll: ...

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
24/04/2020 à 12:42

architecteIT a écrit :Pour compléter ce que HMG a dit sur la mutuelle, vous pouvez bénéficier de la portabilité de votre contrat de mutuelle santé si vous avez souscrit à une mutuelle santé chez votre employeur actuel, sur une durée max de 12 mois.
Ce sont des démarches à réaliser par votre employeur. N'oubliez pas de bien négocier ce point, c'est en principe transparent pour votre employeur car par défaut cette cotisation est déjà financé par toutes les entreprises auprès de leurs partenaires Mutuelles.
Bonjour,

Je sais que je risque d'être un peu répétitif :-(

Mutuelle, oui mais surtout ne pas oublier non plus la portabilité de la prévoyance dans les mêmes conditions d'ancienneté et de gratuité.

Et par la suite également, ne les oubliez pas après la portabilité.

Tout ceci, dans le cas où la portabilité peut être demandée (rupture conventionnelle, licenciement ou fin de CDD, donc en cas de perception des ARE et uniquement des ARE), sinon, penser à souscrire soi-même mutuelle et prévoyance dès le début (sauf cas du conjoint comme l'a cité hmg pour la partie mutuelle seule), donc en cas de démission.

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

PureReasonRevolution

4 Messages

nouveau
24/04/2020 à 12:52

Ah non non, je vous remercie.

La portabilité ne peut se faire que dans ces cas ? (rupture conventionnelle, licenciement ou fin de CDD, donc en cas de perception des ARE et uniquement des ARE)

Parce-que, en 4 ans de boite, je n'ai vu passer que des démissions sans RC (j'en ai vu passer quatre en tout). Je ne pense pas qu'ils me laisseront partir après rupture conventionnelle non plus, je le crains.

hmg

25567 Messages

Grand Maître
24/04/2020 à 13:40

Bonjour,

PureReasonRevolution a écrit :Concernant la biblio, je cherchais surtout quelque chose d'exhaustif sur le plan administratif, la gestion des contrats etc. Mais je vais chercher.
Il y a trop de cas particuliers.

Il n'existe donc pas une documentation simple et complète en un seul ouvrage pour tout. S'il existe, il sera automatiquement parcellaire et ne concernera pas tout le monde.

Vous pouvez peut-être essayer de voir si sur BPI France il n'y a pas un guide (attention : actualisé) qui correspond à votre profession (toute publication de plus de 12 mois est à prendre avec des pincettes). https://bpifrance-creation.fr/recherche?key_word=guide&min=&max=

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Ben's

71 Messages

actif
24/04/2020 à 14:03

PureReasonRevolution a écrit :Je vous remercie tous pour vos infos...

Vu comme ça, ça n'a pas l'air d'être très compliqué.

Concernant la biblio, je cherchais surtout quelque chose d'exhaustif sur le plan administratif, la gestion des contrats etc. Mais je vais chercher.

Pour ce qui est du virage à prendre, il m'est malheureusement impossible de rester salarié en commençant mon activité freelance. Mon contrat comporte une clause d'exclusivité (je n'avais pas tiqué à l'époque) qui m'empêche d'exercer une autre activité en rapport ou non à l'activité de mon entreprise.

Je vais devoir commencer à chercher un contrat en restant salarié. Puis démissioner. Je ne sais pas si ça arrive souvent :roll: ...
Concernant l'aspect administratif, j'ai lu "le petit micro entrepreneur", toutefois la legislation change régulièrement, il faut donc bien prendre la dernière édition.

En fonction de votre relation et du contexte, ce type de clause peut être négociée avec la hiérarchie. Vous pouvez jouer la transparence en indiquant que vous souhaitez changer de projet de vie et négocier votre départ progressif. Cela peut soit vous permettre de prendre le temps de former un remplaçant ou même d'obtenir vos 1ères missions avec votre futur-ex-employeur tout en cherchant des missions par ailleurs. Il faut toutefois bien peser le pour et le contre avant de s'engager la dedans :).

Ce qui arrive le plus souvent dans le cas de mes créateurs, c'est qu'ils commencent à travailler avec leur ex-employeur pour 6-12 mois.

Si vous n'avez pas de piste de CA, je vous conseille effectivement d'attendre.

S'il n'est pas possible de tester en micro en parralèle du salariat, il peut être intéressant de réfléchir directement à se créer sous forme de société. Aujourd'hui les coûts pour créer sont très faibles et les avantages que je vois sont les suivants :
- investissements de départ qui peuvent passer en charge (ordinateur, téléphone, conception site internet, agence de communcation, logiciel)
- si vous ne vous rémunérez pas sur la structure, vous pouvez cumuler pôle emploi et le développement de votre activité le temps de vous lancer
- crédibilité plus grande auprès des parties prenantes

En revanche, il faut avoir en tête que fermer une société à un coût (compter entre 1500 et 3000€ si vous passez par un prestataire)

Passionné d'entreprenariat, spécialiste des freelances

https://www.linkedin.com/in/benjamin-chaumat-07492988

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
24/04/2020 à 14:31

PureReasonRevolution a écrit :
La portabilité ne peut se faire que dans ces cas ? (rupture conventionnelle, licenciement ou fin de CDD, donc en cas de perception des ARE et uniquement des ARE)
Oui.

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

PureReasonRevolution

4 Messages

nouveau
24/04/2020 à 14:47

Ben's a écrit : En fonction de votre relation et du contexte, ce type de clause peut être négociée avec la hiérarchie. Vous pouvez jouer la transparence en indiquant que vous souhaitez changer de projet de vie et négocier votre départ progressif. Cela peut soit vous permettre de prendre le temps de former un remplaçant ou même d'obtenir vos 1ères missions avec votre futur-ex-employeur tout en cherchant des missions par ailleurs. Il faut toutefois bien peser le pour et le contre avant de s'engager la dedans :).

Ce qui arrive le plus souvent dans le cas de mes créateurs, c'est qu'ils commencent à travailler avec leur ex-employeur pour 6-12 mois.
C'est effectivement une bonne piste. Déjà pour partir "proprement", d'autant plus que je suis pas certain qu'ils puissent trouver un remplaçant rapidement, et ensuite ça permettrait une transition un peu plus tranquille.

hmg

25567 Messages

Grand Maître
24/04/2020 à 18:19

Bonjour,

Sauf que Ben's oublie de parler des risques.

Le risque est qu'en cas de contrôle urssaf il y ait redressement chez votre ancien employeur. Il y a donc un grand nombre d'employeurs qui refusent ce montage. Sans compter le risque de requalification du statut micro.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Ben's

71 Messages

actif
25/04/2020 à 10:42

Effectivement, vous avez raison, je n'en parle pas volontairement car le risque est minime et non assumé par le freelance.

La tendance du marché du travail évolue vers le freelancing.

De plus, c'est une pratique est très répandue et dans le cas de PureReasonRevolution nous échangeons dans le cadre d'un démarrage d'activité avec l'idée de trouver d'autres clients car il ne supporte plus travailler avec cette hiérarchie. Nous ne sommes donc pas dans un cas où cette situation est envisagée sur la durée

Passionné d'entreprenariat, spécialiste des freelances

https://www.linkedin.com/in/benjamin-chaumat-07492988