100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Contrat de sous-traitance = royautés à vie pour l'agent?

minty

17 Messages

discret
26/05/2020 à 23:16

Bonjour,

Est-ce vraiment légal?
Me voilà maintenant au sein de la même entreprise depuis 1 an. J'ai un contrat avec un cabinet de recrutement qui ne fait rien sauf encaisser chaque mois presque 20% du montant facturé au client. Le contrat stipule qu'en cas de rupture, je n'aurais pas le droit de revenir travailler directement avec ce client pendant 1 an. Je n'imaginais pas que le contrat allait durer si longtemps. Dois-je continuer avec cette intermédiaire à vie ou quitter le client pour m'échapper de mon agent, ou est-ce qu'il y a une autre possibilité?

Freelance91

1220 Messages

Grand Maître
26/05/2020 à 23:32

Vous avez signé un contrat commercial et vous avez accepté les clauses qui y étaient écrites, il est donc difficile d'y échapper à moins de changer de client :twisted:

Pierre-RA

15 Messages

discret
27/05/2020 à 09:03

Tu peux toujours négocier (acheter) la clause de non concurrence.

sbonni

70 Messages

actif
27/05/2020 à 09:20

Bonjour,

tu peux également négocier une augmentation avec ton intermédiaire pour grignoter sa marge en indiquant que la durée de ta mission est plus du fait de tes compétences reconnues par le client(car renouvellement) plutôt que de la démarche commerciale.
Les 20% ont déjà payé l'apport d'affaire pendant 1 an maintenant il faut passer à un % de gestion de facturation plus proche de 10%.
J'essaye toujours dans mon contrat de départ d'inclure une augmentation automatique de 2-3% tous les ans si la mission est renouvelée...mais je n'ai jamais réussi à le faire écrire, le deal a toujours été oral et généralement tenu par les commerciaux.

Bonne journée et bonne négociation.

Freelance91

1220 Messages

Grand Maître
27/05/2020 à 13:19

Je ne vois pas quel argument pourrait convaincre cet intermédiaire de baisser sa marge, c'est une rente et ils ont sans doute blindé leur contrat

Olivier_M

1345 Messages

Grand Maître
27/05/2020 à 14:33

Il faut voir aussi que le cabinet qui vous a placé n'a pas déduit de votre première facture les coûts liés aux peut-être 5 ou 6 rendez-vous d'affaires, invitations à des événements ou déjeuners, coups de fil de relance, voir journées entières passées à monter un dossier d'agrément qui ont probablement précédés votre mission.

Mais bien entendu, c'est de la négociation commerciale, donc argumentez sur la durée de la mission, vous ne perdez rien à essayer.

sbonni

70 Messages

actif
27/05/2020 à 16:06

cela reste de la négociation, je mets en avant :
- Le fait que nous sommes des entreprises et pas un de leurs salariés (ce que beaucoup de commerciaux oublis)
- Depuis 1 an comme toutes les entreprises, les charges (Urssaf, Cipav, frais divers) augmentent et pour avoir une entreprise viable tu vas être obligé de les répercuter sur ton TJM (ou du moins une partie).
- Que comme pour les salariés, une revalorisation annuelle est toujours bien venue (pour info : certains intermédiaires effectuent une augmentation annuelle auprès du client sans nous prévenir)

Et si cela s’envenime,
- Ton contrat prévoit qu’un mois de préavis… mais qu’une bonne collaboration (gagnant/gagnant) est préférable.
(perso : je suis déjà partie suite à un refus de l’intermédiaire en prévenant le client que nous n’avions pas trouvé d’accord commercial…et j’ai mis 2 mois pour retrouver une autre mission ;-( … mais j’ai des principes)

Après cela se tempère en fonction du marché, de l’intérêt pour la mission et du caractère de chacun.

Steph12

216 Messages

impliqué
28/05/2020 à 15:17

Freelance91 a écrit :Je ne vois pas quel argument pourrait convaincre cet intermédiaire de baisser sa marge, c'est une rente et ils ont sans doute blindé leur contrat
Tes compétences...Combien cela couterait à la ssii de retrouver quelqu'un si tu partais?
Je fais exactement comme sbonni,à mon dernier renouvellement de contrat j'ai fait +6% sur mon tjm et c'est la ssii qui a fait l'intégralité de l'effort.

_lael

432 Messages

impliqué
28/05/2020 à 19:11

En cas de départ ils ont très peu de chance de replacer quelqu'un sur le même poste.

Donc ils préfèreront réduire leur marge que prendre ce risque ou que ne plus rien avoir du tout.

Java-lover

54 Messages

actif
28/05/2020 à 19:52

minty a écrit :Bonjour,

Est-ce vraiment légal?
Me voilà maintenant au sein de la même entreprise depuis 1 an. J'ai un contrat avec un cabinet de recrutement qui ne fait rien sauf encaisser chaque mois presque 20% du montant facturé au client. Le contrat stipule qu'en cas de rupture, je n'aurais pas le droit de revenir travailler directement avec ce client pendant 1 an. Je n'imaginais pas que le contrat allait durer si longtemps. Dois-je continuer avec cette intermédiaire à vie ou quitter le client pour m'échapper de mon agent, ou est-ce qu'il y a une autre possibilité?

toute l’économie marche comme ça, des intermédiaires, il faut le voir autrement, ta prestation permet a d'autres gens de travailler en l’occurrence les recruteurs boite de placement...
au lieu de perde le temps pour trouver un moyen de prendre ces 20% faut voir comment augmenter votre CA, comment diversifier tes entrées.
même chose pour les impôts au lieu de se casser la tète pour l'optimiser plutôt passer du temps pour augmenter ton CA

Membre-189075

15 Messages

discret
02/06/2020 à 20:43

Aie...
- Pourquoi ne pas simplement considérer que sans cet intermédiaire, vous ne travailleriez pas pour ce client ?...
- Rien ne vous oblige à continuer à travailler pour le client final, si les modalités du contrat que vous avez pourtant validé ne vous conviennent pas.
- Avez-vous songé à l'effort de prospection de l'intermédiaire pour "ouvrir" le compte en question et le maintenir dans la durée ? L'ouverture d'un grand compte dans une industrie aussi compétitive que celle du consulting et du placement de ressources est un long parcours semé d'embûches, qui parfois s'étale sur plus d'un an.
- Ma suggestion, si l'idée de partager votre rémunération est problématique, ce que je peux comprendre, est - pour la prochaine fois - de tenter de trouver un client en direct, il y a des chances pour que vous vous rendiez compte que c'est un métier à part méritant salaire.

Freelance91

1220 Messages

Grand Maître
02/06/2020 à 20:53

ça sent le commercial venant défendre son steak :lol:

code38

194 Messages

impliqué
02/06/2020 à 22:25

minty a écrit : Est-ce vraiment légal?
Me voilà maintenant au sein de la même entreprise depuis 1 an. J'ai un contrat avec un cabinet de recrutement qui ne fait rien sauf encaisser chaque mois presque 20% du montant facturé au client. Le contrat stipule qu'en cas de rupture, je n'aurais pas le droit de revenir travailler directement avec ce client pendant 1 an. Je n'imaginais pas que le contrat allait durer si longtemps. Dois-je continuer avec cette intermédiaire à vie ou quitter le client pour m'échapper de mon agent, ou est-ce qu'il y a une autre possibilité?
Bien sûr que c'est légal. Même, vous semblez découvrir comment se passe la plupart des missions.
Ca fait toujours mal quand on considère qu'une fois la mission trouvée, l' intermédiaire continue d'empocher 20% de ce que le client paie pour notre travail.
On pourrait aussi considérer que grâce à l'intermédiaire, cela fait un an que vous avez une bonne mission (dans laquelle vous êtes bien et qui vous rémunère bien) trouvée par cet intermédiaire. La demande client lui est peut-être tombée tout cuit dans le bec mais il se peut aussi que cela ait demandé de l'investissement (temps, effort, ... donc argent).
Suivant les secteurs et les clients, les missions durent rarement moins d'un an.

Sinon, il peut y avoir des possibilités de négociations pour faire évoluer la marge. Ou évincer l'intermédiaire mais sans doute à plus long terme, et ça peut dépendre de vos relations avec le client, des siennes avec l'intermédiaire ...

Enfin, il y a toujours l'option que vous trouviez une mission en direct ailleurs, ou avec un intermédiaire mais en obtenant de meilleures conditions.