133 connectés     5 096 missions IT     29 959 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Portage salarial




Deux poids deux mesures : est-on trop taxés ? solutions?


Deux poids deux mesures : est-on trop taxés ? solutions?

  
prec  1 2 3 4 5 6 7 8  suiv
07/06/20 à 15:22
Papus007
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Jan 2017
Messages: 505
fakaal a écrit:
Oui, il y a deux poids deux mesures:

On se plaint quand on a de l'argent et que l'etat nous force a redistribuer une partie: c'est souvent trop.

On trouve normal la sécu, la caf, et le reste quand on en a besoin.

Il suffit de voir les fils de discussion sur l'aide covid...

On fait semblant de vivre en communaute mais en fait c'est chacun pour sa pomme.

Donc, oui 2 poids 2 mesures, on a tous notre balance.

+1
C'est bien de le relever.
Il y a sur ce forum énormément de posts qui se plaignent des prélèvements obligatoires avec des idées ‘borderline' pour payer moins.
Depuis le COVID, on a des fois les mêmes personnes qui viennent demander comment procéder pour demander les aides de l'état et/ou le PGE.
Eh ben, c'est grâce aux prélèvements obligatoires qu'ils ont ces aides.

Voir le profil de l'utilisateur    
07/06/20 à 18:35
billy
Freelance
impliqué
Inscrit le 13 Mai 2006
Messages: 191
Papus007 a écrit:
fakaal a écrit:
Oui, il y a deux poids deux mesures:

On se plaint quand on a de l'argent et que l'etat nous force a redistribuer une partie: c'est souvent trop.

On trouve normal la sécu, la caf, et le reste quand on en a besoin.

Il suffit de voir les fils de discussion sur l'aide covid...

On fait semblant de vivre en communaute mais en fait c'est chacun pour sa pomme.

Donc, oui 2 poids 2 mesures, on a tous notre balance.

+1
C'est bien de le relever.
Il y a sur ce forum énormément de posts qui se plaignent des prélèvements obligatoires avec des idées ‘borderline' pour payer moins.
Depuis le COVID, on a des fois les mêmes personnes qui viennent demander comment procéder pour demander les aides de l'état et/ou le PGE.
Eh ben, c'est grâce aux prélèvements obligatoires qu'ils ont ces aides.


ce ne devrait pas être les mêmes :
CA <60k> 60k : pas d aides et très taxés

Voir le profil de l'utilisateur    
07/06/20 à 19:26
Papus007
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Jan 2017
Messages: 505
billy a écrit:
Papus007 a écrit:
fakaal a écrit:
Oui, il y a deux poids deux mesures:

On se plaint quand on a de l'argent et que l'etat nous force a redistribuer une partie: c'est souvent trop.

On trouve normal la sécu, la caf, et le reste quand on en a besoin.

Il suffit de voir les fils de discussion sur l'aide covid...

On fait semblant de vivre en communaute mais en fait c'est chacun pour sa pomme.

Donc, oui 2 poids 2 mesures, on a tous notre balance.

+1
C'est bien de le relever.
Il y a sur ce forum énormément de posts qui se plaignent des prélèvements obligatoires avec des idées ‘borderline' pour payer moins.
Depuis le COVID, on a des fois les mêmes personnes qui viennent demander comment procéder pour demander les aides de l'état et/ou le PGE.
Eh ben, c'est grâce aux prélèvements obligatoires qu'ils ont ces aides.

ce ne devrait pas être les mêmes :
CA <60k> 60k : pas d aides et très taxés

Ils ont droit au PGE et autres aides complémentaires (urssaf, régions, ...).

Voir le profil de l'utilisateur    
08/06/20 à 14:46
Picasso4All
Freelance
actif
Inscrit le 29 Jan 2019
Messages: 35
Membre-189075 a écrit:
Salut,

(1) Le fait que la France n'attire pas ou peu les investisseurs étrangers, s'explique.
(2) Le fait qu'elle pousse ses propres Entrepreneurs à aller voir ailleurs lorsqu'ils ont les c*** d'avoir des ambitions "globales" (j'entend par là, se fritter avec l'économie mondiale). Je vous invite à compter le nombre de "licornes" Françaises : les entrepreneurs Français à la tête de licornes sont maintenant aux US.


(1) c'est faux, la France est un pays attractif en Europe, notamment grâce au Crédit Impot Recherche
(2) les startups françaises ont du mal à "scaler", car elles pensent d'abord à conquérir le marché français qui est conséquent, mais qui pèse peu à l'échelle mondiale. C'est le contraire des startups suédoises ou israelienne par exemple, qui avec un marché domestique plus restreint, doivent penser BIG

Après il peut y avoir un problème en France sur le financement des Séries C, D etc.
Mais ce n'est pas la faute du gouvernement.

Voir le profil de l'utilisateur    
08/06/20 à 18:14
fakaal
Freelance
nouveau
Inscrit le 14 Aoû 2018
Messages: 7
billy a écrit:
Papus007 a écrit:
fakaal a écrit:
Oui, il y a deux poids deux mesures:

On se plaint quand on a de l'argent et que l'etat nous force a redistribuer une partie: c'est souvent trop.

On trouve normal la sécu, la caf, et le reste quand on en a besoin.

Il suffit de voir les fils de discussion sur l'aide covid...

On fait semblant de vivre en communaute mais en fait c'est chacun pour sa pomme.

Donc, oui 2 poids 2 mesures, on a tous notre balance.

+1
C'est bien de le relever.
Il y a sur ce forum énormément de posts qui se plaignent des prélèvements obligatoires avec des idées ‘borderline' pour payer moins.
Depuis le COVID, on a des fois les mêmes personnes qui viennent demander comment procéder pour demander les aides de l'état et/ou le PGE.
Eh ben, c'est grâce aux prélèvements obligatoires qu'ils ont ces aides.


ce ne devrait pas être les mêmes :
CA <60k> 60k : pas d aides et très taxés


C'est peut-être les mêmes mais pas au même moment.

Ce que je voulais surtout dire c'est que la vie n'est pas linéaire aujourd'hui on paye demain on sera bien content d'être aidé en cas de galère.

Pour mon cas personnel, j'ai fait mes études en école d'ingénieur et j'ai eu le droit a une bourse d'étude (400€/mois) + caf (200€/mois); j'étais bien content.

Il n'y a pas les profiteurs d'un côté et les travailleurs de l'autre, c'est un système commun auquel de moins en moins de personne ne croit.

Place a l'individualisme mais après il faudra pas se plaindre en cas de pépin.

Petit exercice pratique : regardez le vrai coup d'un passage à l'hôpital et le reste à charge (c'est les soldes toutes l'année).

Voir le profil de l'utilisateur    
11/06/20 à 13:42
OscillationForcée
Freelance
très actif
Inscrit le 23 Nov 2016
Messages: 105
Citation:
Pour mon cas personnel, j'ai fait mes études en école d'ingénieur et j'ai eu le droit a une bourse d'étude (400€/mois) + caf (200€/mois); j'étais bien content.


C'était aussi mon cas (études dans les années 90) mais cela ne justifie pas pour autant l'ensemble du système, ni à l'inverse l'individualisme.
En effet l'individualisme pourrait être en partie compensé par des corporations comme dans certains pays voisins mais cette simple idée déclenche systématiquement une rage folle chez les gouvernants tandis "qu'en même temps" l'Etat protège parfois au delà du raisonnable ses propres corporations et une poignée d'ordres professionnels (certains se reconnaîtront ici, nous achetons leurs services mais paradoxalement à un moment donné ils tirent de façon suspecte la couverture en faveur de l'Etat dans leurs propos).

Nombre d'écoles (commerce, ingénieurs) dépendent de leur CCI et voient leurs dotations diminuer alors que la CET (ancienne taxe pro) ne diminue par pour autant. Où passe l'argent ?

Egalement à vouloir taxer le capital également au revenu du travail pour des raisons purement électoralistes et idéologiques, vous obtenez la situation inverse. Que je sache cela n'a en rien changé la situation des déficits et le maître d'oeuvre n'a même pas été en situation de se représenter à son mandat. Le poignard lui reste quand même planté dans le dos de ses victimes.

Citation:
Ce que je voulais surtout dire c'est que la vie n'est pas linéaire aujourd'hui on paye demain on sera bien content d'être aidé en cas de galère.


D'où provient cette aide concrètement ? Du déficit monstrueux de l'Etat ? C'est de l'impôt différé et on ne sait même pas qui va en faire les frais, quand et pour combien, c'est tout sauf démocratique. Là oui il s'agit d'égoïsme sur des générations qui ne sont peut-être même pas encore sur le marché du travail et qui n'ont aucun moyen de se défendre loyalement et encore moins légalement.

Vous pouvez aussi faire un exercice, prendre connaissance de tout l'historique de la CADES et revenir nous dire s'il est raisonnable d'envisager sa fermeture et la disparition des impôts associés (à échelle de temps humaine s'entend).

bien cordialement

Voir le profil de l'utilisateur    
11/06/20 à 15:04
fakaal
Freelance
nouveau
Inscrit le 14 Aoû 2018
Messages: 7
On est d'accord que les aides proviennent des impôts.

Ce n'est pas mon but de justifier le système, je souhaitais souligner le fait qu'il y a une hypocrisie vis a vis de la redistribution (impôts, aides et caisses...).

Si demain on me dit : maintenant il y a plus d'état providence, c'est chacun pour sa peau, ça me va.

Bref, j'ai le sentiment qu'on arrive au bout d'un système.

Pour la CADES, je ne connais pas.

Je fais une petite recherche sur le sujet, en attendant, vous pouvez nous en dire un peu plus.

Voir le profil de l'utilisateur    
11/06/20 à 16:09
Softdata
Freelance
actif
Inscrit le 10 Mai 2009
Messages: 41
Si on reprends une aide d'un étudiant ingénieur à qui on aurait donné 1000€/mois. (pas mon cas)
En 5 ans cela fait: 60 000 €
En tant que freelance avec un CA de 100k€, on paye globalement 35k€ (tout prélèvements inclus social/IR/santé...).
Donc en moins de 2 ans on a payé à l'état, cette partie là, on pourrait rajouter les 150 k€ que coûte un enfant à l'état de 0 à 18 ans.
Bref, cela fait 6 ans d'impôts, sauf que l'on doit cotiser 42 ans !

Du coup, je ne vois pas en quoi on ne pourrait pas réclamer 1500 €/mois pendant la crise, qui nous interdit de travailler et qui n'a permis de sauver presque exclusivement des retraités (92% des décès on plus de 65 ans).

D'autre part, toutes ces aides, que peu d'entre nous a eu le loisir de recevoir, remplie une dette abyssale.
Ce gouffre non seulement devra être payé par nous, mais aussi nos enfants et peut être nos petits enfants....

Est-ce éthique ?

On parle beaucoup d'écologie, la terre ne nous appartient pas, nous sommes locataire et devrons la céder à nos enfants... Soit, c'est éthique.

Et l'Etat ? Est-ce éthique de laisser un Etat exsangue, que l'on laissera à nos enfants, comme une terre qui n'est plus fertile ?

C'est chaud comme sujet, mais parfois sortir des ornières de ceux qui veulent sauver tout les démunis avec l'argent des ... autres ! Il faut peut être penser que les autres sont aussi nos enfants qui sont dorénavant condamnés à payer.

Chaque enfant actuellement en France né avec une dette, est-ce éthique ?

Voilà, c'est très à charge, mais comme le système fait faillite depuis des dizaine d'années, pourquoi ne pas voir la vérité en face et que l'état agisse en bon père de famille ?

Voir le profil de l'utilisateur    
11/06/20 à 18:42
fakaal
Freelance
nouveau
Inscrit le 14 Aoû 2018
Messages: 7
Les pays où il y a très peu de taxes sont aussi endettés.

La dette est utilisée comme levier pour créer de la croissance. Elle est parfois déconnectée de toute réalité économique(cf Grèce ).

Je vois plutôt la dette comme un asservissement des pauvres.

Cette dette est bien détenu par quelqu'un non ?

L'état paye des intérêts pour des gens qui détiennent cette dette.

L'affaiblissement de l'État est une politique qui nous vient des USA, c'est une faillite organisée.

Les enfants ne naissent pas avec une dette. Après avoir accumulés pendant 42 ans en tant que freelance info, pensez vous que vos enfants seront endettés ?

Voir le profil de l'utilisateur    
11/06/20 à 19:13
OscillationForcée
Freelance
très actif
Inscrit le 23 Nov 2016
Messages: 105
Citation:

Je fais une petite recherche sur le sujet, en attendant, vous pouvez nous en dire un peu plus.


Je vais la faire courte car la version longue nécessite trop de CPU et j'ai d'autres chats à fouetter ce soir Cool

La CADES est mise en place en 96 avec Juppé (erreur politique historique, Chirac aurait dû griller un autre fusible - si vous êtes trop jeune, demandez à vos aînés de vous parler de la fin 95 en France) pour éponger 45 milliards d'Euros via un impôt tout neuf : la CRDS (0.5%). Bon an, mal an, ce qui devait être une structure temporaire avec un impôt unique également temporaire s'est vu rectifier au fur et à mesure non seulement sur la durée mais sur le taux de l'impôt afin d'éponger de nouvelles dettes créées entre temps. Et ce malgré des lois votées également entre temps (pour laisser la patate chaude au suivant en cas d'alternance politique) visant à interdire les nouveaux transferts de dette, l'allongement de la durée,.. tout cela ayant sauté avec des nouvelles lois chaque fois que nécessaire.

Au jour d'aujourd'hui la CADES a repris 260 Mds et il reste à rembourser 72 Mds, via des emprunts ayant coûté 57 Mds (plus que la dette d'origine ..)

Donc les calculs montrent que la CADES va disparaître prochainement (quelques années) étant donné que les contribuables mettent le paquet pour en venir à bout et que l'Etat ne transfère plus rien à la CADES. Plus rien ? De nouveau la fameuse exception culturelle française revient en force : si une loi a effectivement été votée pour interdire toute création de structure ayant la même vocation que la CADES, il en fallait plus pour les arrêter. Ils ont créé l'ACOSS où sont stockés quelques 130 ou 140 Mds de dette ( voir https://www.ifrap.org/budget-et-fiscalite/cades-le-mythe-du-jackpot-18-milliards et https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/trou-de-la-secu-un-rembourserment-repousse-a-2033-2d7b75b58089db6f67afe828955139b2)

Au jour d'aujourd'hui on est donc plutôt à 200 Mds de dette à rembourser, soit 4 fois le montant initial d'il y a 25 ans, avec un coût d'emprunt supérieur à la dette initiale.

Jusque là tout va bien. Je m'explique : le contribuable anesthésié paie fièrement ce qu'on lui demande et personne ne demande des comptes à l'Etat Français. Autre point positif remarquable : la patate a bien été remise entre les bonnes mains à chaque fois, mais ça c'est le game.

Un problème se pointe à l'horizon puisque la CADES n'est pas comptabilisée dans les déficits sociaux grâce à l'ingénierie comptable de nos grands argentiers. Fermer la CADES et prendre le relai avec l'ACOSS fera apparaître comptablement un déficit jusqu'ici masqué avec condescendance de l'UE. De ce que je vois dans les actualités le consensus va dans le sens de briser les lois une fois de plus pour rallonger la CADES plutôt que de faire apparaître spontanément l'état réel des déficits sociaux, quoi que ce serait la bonne occasion de faire porter le chapeau au COVID-19.

J'ai fait aussi court que possible, les approximations s'il y en a n'interfèrent pas avec le fond du problème. Merci de m'avoir lu et bon courage à tous, il en faudra.

Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3 4 5 6 7 8  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation