100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Deux poids deux mesures : est-on trop taxés ? solutions?

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 11:42

Le sujet a déjà été abordé, mais j'y vais.

Perso et pour faire simple : j’en ai ras le cul.
14 ans que je grimpe lentement les marches de l’ascension sociale à la sueur du front, pour voir la part de ce qui m’est taxé augmenter et mon niveau de vie ne pas forcément s’améliorer : du moins, pas en proportion de mes efforts.
Cela fait 14 ans que je paie tout plein pot, au service de l’assistanat et d’un système a double-face qui protège les « intouchables » .

Très ironiquement, j’effectue du conseil (IT appliqué au secteur du luxe, pour rester vague) pour le compte d’une société réalisant un peu plus de 40 millions d’€ de CA par an dont les dirigeants ont un salaire capé à 5000€. Je paie donc techniquement plus d’impôts qu’eux.
Cette même société a ouvert ces dernières années des filiales en Asie et en Israel : celles-ci n’ont aucune activité business, ni opérationnelle autre que de facturer des licences et de sur-facturer des services qui n’ont d’existence réelle sur ces 2 continents (… et je sais de quoi je parle) et autres écritures comptables à la société Française. Personne n’est dupe.
L’an dernier, la société est passée sous le radar du fisc : contrôle fiscal donc, qui s’est étonnement bien passée (!).
Au delà du fait que l’Inspecteur avaient l’air drôlement sympathique avec les dirigeants et que ces derniers n’avaient pas l’air de s’en inquiéter (… bien au contraire), j’ai du mal à comprendre comment ils ont pu s’en sortir « blanc comme neige ».

Alors, il faudrait m’expliquer : y a t-il un traitement de faveur réservé aux « riches » et un intérêt à aller compter les tickets de caisses dans la poubelle du restaurant du coin pour le redresser plutôt que de taper dans ce qui est flagrant ?

Mettons bout-à-bout ce qui sort de ma poche, lorsque je produits par l’effort seul de ma propre personne 15,000€ h.t de valeur :
- 3000€ de TVA (évidemment, la taxe sur la valeur « ajoutée »)
- Environ 4500€ de charges patronales
- +2000€ de charges salariales
- Les impots.. Je ne compte pas la TVA redistribuée sur quasiment chacune de mes dépenses…

Je comprend le principe du socialisme et j’adhère à la distribution de la valeur, je paies avec plaisir mes impôts MAIS :
1) Elle se fait dans le mauvais sens : la plupart des gens très aisés que j’ai dans mon entourage ne paient quasiment rien, voir son insolvables et ont les moyens de ne rien payer pvrcequ’il fait sens d’avoir les bons avocats et fiscalistes. La classe moyenne, la classe active, celle qui bosse paie plein pot.
2) Il y a un réel problème avec le cumul et le volume total de toutes ces taxes lorsque l’on bosse pour soit, je ne sais pas comment nous en sommes arrivés à penser que c’est « normal » ..
3) Il y a un réel problème d’utilisation des caisses de l’état : si payer autant n’a pas d’impact sur la qualité de vie, à quoi bon ? On investit beaucoup sur l’assistanat.
4) On est censés être un pays libre, mais finalement : on n’a peu de choix. Un peu de capitalisme de temps en temps, ça fait pas de mal. J'aime préparer la présent et l'avenir par moi-même (cela inclut ce gros mot qu'est la retraite...) : quelles solutions s'offre à moi ? aucune à date.

Si certains d'entre vous ont eu l'occasion d'imaginer des moyens de réduire l'érosion fiscale dans nos métiers, quitte à discuter du caractère borderline, ou non, je suis curieux..

Atchoum1989

121 Messages

très actif
04/06/2020 à 11:45

Ah bah alors tu n'aimes pas jouer au Monopoly sur le même plateau que tous tes concurrents mais avec des règles plus défavorables qu'eux? Je ne vois pas pourquoi...
Mais pers, à part se mettre en micro entreprise avec le plafond de CA et rester freelance sans chercher a faire bosser des gens (vu que quand tu fais bosser des gens tu es taxé encore plus), je ne vois pas trop de solutions.

Membre-189075

15 Messages

discret
04/06/2020 à 12:05

Toutes les solutions de factu' (nom propre, portage, ..) sont quasiment équivalentes en terme de rendement et elles n'offriront pas la liberté mentionné dans ton dernier point.

1) Pas vraiment de solution mircale si ce n'est de te verser moins de salaire et de switcher un peu plus de dépenses sur ta société.. voire, de passer tes courses, ton véhicule de fonction en notes de frais (!).

Et c'est là, en général que le fisc t'attendra au tournant ;)
Il n'attend pas tout le monde, certains ont la maîtrise du Monopoly plus que d'autres.

2) Tu dois arrêter de te plaindre et travailler (beaucoup) plus si tu veux que le gap se ressente sur ton niveau de vie. Quand tu joueras dans la cour de l'ISF, on pourra rediscuter de ton traitement... là c'est tendu, on est obligés de te plûmer, les riches veulent pas payer - ils menacent de se barrer - et y a plein de gens qui veulent pas bosser.

3) Quoi ? Tu pense trop payer ?...
Je te rappelle que nous avons l'un des système de santé des plus performants au Monde et plein de resssources : le Dr. Raoult est bien Français, non ?
Quoi ? il n'y a pas de masques ? Bah.... Auchan et Leclerc s'en sont chargés, on va pas faire les choses en double (la cellule anti-doublon nous aurait retoqués..).

4) Tu es d'une ingratitude déconcertante, estimes-toi heureux que tu ne paies pas (encore et à la source !) le nouvel impôt sur le COVID-19 de 19% sur la "valeur non ajoutée" : toute valeur qui n'a pas pu être ajoutée à cause du Corona doit être taxée, afin de re-remplir les caisses de manière rotative. Nous sommes en pleine reflexion avec les créatifs fiscaux sur la terminologie et les moyens d'adoucir cette crise que nous nous efforçons de gérer avec brio entre-temps, main dans la main, tous ensembles avec Dr. Raoult.

5) Nous sommes en guerre, ce qui veut dire que tu peux potentiellement mourir. Vas donc te protéger, te laver les mains au lieu de parler de chiffres.

Merci à toi. A+. Et vive la France.

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 13:21

Très dogmatique comme jugement.
Vous avez donc décidé que je n'en ai pas la moindre idée ?
Mon boulot s'est pourtant concentré sur l'architecture opérationnelle du nouveau système de factu', liant les structures "dormantes" avec le HQ financier.

J'aurai peut-être dû parler de mon background.. mais, soit.

Il ne faut pas avoir fait bac+12 en finances internationales pour se rendre compte qu'une filiale qui :
- n'a pas d'employés
- n'a pas de clients
- re-facture la maison mère en proportion (et répartition) des profits mensuels et de manière totalement arbitraire

A quelque-chose à voir dans le fait de dilluer les bénéfices de la société française de manière à ce qu'elle réalise, chaque année, près de 0€.

Si j'en crois la Lamborghini plaquée Luxembourg du CFO, ainsi que les SCIs dont les actionnaires ne sont autres que l'une des filiales étrangères (indépendante, sans lien apparent : mais liée d'un point de vue comptables) elle-même ayant une succursale en France, les règles du jeu sont biaisées au Monopoly.

Mon point de vue est que c'est plutôt courant (.. des exemples de ce type, j'en ai rencontré un paquet pendant ma carrière), mais qu'on laisse faire pour la simple et bonne raison :
- Qu'on emploie des gens : c'est ça, ou l'activité migre. Il y a un réel rapport de force.
- Que c'est compliqué à remonter : les sociétés étrangères sont immatriculées sous prêtes-noms, allez prouver que les bénéficiaires sont les dirigeants de la strcuture Française.
- Lorsqu'il se passe des choses à l'étranger, on ne casse pas vraiment la tête..
- Il y a un traitement de faveur : libre à vous de penser que nous vivons dans le monde des bisounours.

SeoExpert a écrit :Vous n'avez pas la moindre idée de la réalité comptable, de la facturation au sein de la boite que vous citez et qui a des filiales que vous qualifiez de coquilles vides.

Peut-être avez-vous tout deviné, peut-être pas. Je me risque à penser que vous en savez moins que les inspecteurs qui font leur métier.

Compte supprimé

543 Messages

04/06/2020 à 13:31

En plus, le post comporte plusieurs erreurs et approximations.

Première erreur, en BtoB, la TVA n’est pas retenu par l’état.
Quand vous la versez à l’état, votre client la récupère à son niveau. Donc, vous ne coûtez que 15 K (HT) a votre client et non les 18 K (TTC) qu’ils vous a payé. L’état ne gagne rien dans l’affaire (rien des 3 K de vos arguments).

Seconde erreur, ce n’est pas possible que vous versez 9 K de cotisations sociales (patronales et salariales) pour 15 K de chiffre d’affaire, soit 60 %. Normalement, le taux des cotisations sociales est d’environ 50% de la masse salariale. Par ailleurs, ce taux décroît lorsque la masse salariale est élevée du fait des plafonds de certaines assiettes.

Bref, vrai sujet (poids de la fiscalité en France) mais chiffres argumentaires anormalement gonflés.

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 13:43

Evidemment, la TVA ne sort pas de ma poche et le client (qui la règle) la récupère. Vous avez raison sur le principe.

Sur 15K€ d'encaissés, il me raisse environ 8K€ de salaire net et 6K€ après déduction de mes impôts. J'entendai effectivement un delta de 9K€ après imposition.

Papus007 a écrit :En plus, le post comporte plusieurs erreurs et approximations.

Première erreur, en BtoB, la TVA n’est pas retenu par l’état.
Quand vous la versez à l’état, votre client la récupère à son niveau. Donc, vous ne coûtez que 15 K (HT) a votre client et non les 18 K (TTC) qu’ils vous a payé. L’état ne gagne rien dans l’affaire (rien des 3 K de vos arguments).

Seconde erreur, ce n’est pas possible que vous versez 9 K de cotisations sociales (patronales et salariales) pour 15 K de chiffre d’affaire, soit 60 %. Normalement, le taux des cotisations sociales est d’environ 50% de la masse salariale. Par ailleurs, ce taux décroît lorsque la masse salariale est élevée du fait des plafonds de certaines assiettes.

Bref, vrai sujet (poids de la fiscalité en France) mais chiffres argumentaires anormalement gonflés.

Softdata

41 Messages

actif
04/06/2020 à 13:46

SP1287 a écrit : Cela fait 14 ans que je paie tout plein pot, au service de l’assistanat et d’un système a double-face qui protège les « intouchables » .
J'ai la même nausée que toi face à cette "injustice".

Faut-il rester en France (ou en Europe) ou partir ? C'est la question, car le système politique ne pourra pas être changé par les classes des 50000/10000€/mois/foyer. Nous sommes inaudibles politiquement.

Pire, les gilets jaune vont repartir de plus belle après le covid pour demander plus de social...

Nous sommes dans une société où un cap plombier (avec une bonne répartition de black et d'officiel) peut avoir un niveau de vie (largement) supérieur à une ingénieur de formation.

Trois solutions: partir, travailler moins (meilleurs équilibre travail/taxation) ou gagner beaucoup plus pour faire de la défiscalisation.

PS: il me semble que que tu as oublié la taxe d'habitation car elle se poursuit pour nous, si elle disparaît, la TF doublera minimum...

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 13:51

C'est marrant cette tournure de phrase "vous n'avez aucune idée de la réalité." pour quelqu'un, qui lui-même est étranger à la structure et est censé donner son opinion sur des faits.

Il ne s'agit absolument pas de dire qui détient " la vérité " (l'unique, la seule) mais de débattre. D'ailleurs, je ne prétends pas détenir la vérité mais le prétendre mais laisse perplexe.

1) Connaissez-vous beaucoup de sociétés françaises entreprenant des levées de fonds à l'étranger, par l'intermédiaire de filiales qu'elles ailmentent préalablement en cash ?

2) Il parait évident qu'il est tout à fait normal et non suspicieux (en préparation d'un "gros" projet) de facturer les HQ de 7 à 9m€ par an pour "frais de licences" pour 50% du C.A via une société étrangère disposant d'un unique salarié.

3) Il parait évident et non suspicieux de faire migrer les achats sur des structures à l'étranger, pour les sur-facturer et les re-vendre à la structure Française sans aucune plus-value.

SeoExpert a écrit :+1 @Papus

Désolé mais vous n'avez aucune idée de la réalité : ces filiales servent peut-être à des levées de fonds à l'étranger, elles seront peut-être utilisées sous 24 mois pour un gros projet, bref vous n'êtes pas dans le secret et c'est en ce sens, outre les remarques de Papus, que je peux pas approuver vos commentaires sur le cas particulier cité.

En revanche, de façon générale, admettre que nous sommes beaucoup trop taxés en France, c'est une évidence.

Evelyn

4 Messages

nouveau
04/06/2020 à 14:49

Rien de choquant dans ce récit.
Au contraire, l'inverse l'aurait été.

J'aurai tendance à émettre l'idée que pour les sociétés d'une certaine taille, la pratique de l'optimisation fiscale (et par extension, la défiscalisation pour d'autres) danns ses différentes formes, devient une règle générale et consititue parfois la condition pour ouvrir son capital, voire pour croitre.

Ne faut pas être naïfs.

Quelques faits :
- Les HQ Européens de Google sont basés à Dublin ou l’entreprise a négocié un taux d’imposition "à rabais". Google dispose de filiales à objectif d’optimisation fiscale à Singapour, aux Bermudes et aux Pays-Bas.
- Uber optimise sa fiscalité en exploitant des filiales aux Pays-Bas, aux Bermudes et au Delaware.
- Des boites Françaises championnes en la matière ? LVHM, BNP, Total, Kering, Unibail, PSA et j'en passe.

Interprétation :
- Très courant lorsque l'on commence à faire de la trésorerie : il est fort probable que les dirigeants ont opérés une légère restructuration de leur capital à l'ouverture des deux structures de façon à faire migrer une partie de leur actionnariat en zone non-taxée. Les actionnaires du dessous ne sont pas les mêmes (nominee directors/shareholders) et par conséquent, le lien est dur, voire impossible à prouver.
- Si l'intégralité de l'equity n'est pas détenu par des structures défiscalisées : il faut faire preuve de créativité pour "liquider" les bénéfices potentiels sur la structure FR. D'ou les licences et les jeux de facturation.
- Les 5K€ de salaire semblent être suffisants pour absorber la partie officielle de leur train de vie, le reste est problalement remonté à l'étranger.
- Le capital & le fruit des dividendes à l'étranger, est soit rappatrié en France comme cela semble être le cas pour alimenter en capital une SCI, soit exploité pour des projets à l'international.
- Il n'est pas inhabituel de voir des strcutures à l'étranger réaliser un C.A conséquent, sans réelle activité. Certaines juridisctions font de l'hébergement de ces montages une spécialité, ce n'est pas une surprise.

Accessoirement, si certains d'entre vous ont besoin de conseils en optimisation de revenus / planification fiscale, n'hésitez pas à me solliciter.

Membre-189075

15 Messages

discret
04/06/2020 à 14:57

Petite analogie :

A moins d'être un dirigeant de Google même, vous n'avez AUCUNE (mais AUCUNE) idée de la réalité du SEO.

C'est bien connu ! :lol:

D'ailleurs à moins d'être E. Macron, nous n'avons aucune idée de la réalité de la fiscalité en France. Comment pouvons-nous nous permettre de réfléchir, voir pire, d'analyser ?




SeoExpert a écrit :A moins d'être l'un des dirigeants, vous n'avez aucune idée de la réalité.

Chaque société fonctionne à sa façon et si quelque chose cloche, je vous assure que cela sera détecté tôt ou tard.

Membre-189075

15 Messages

discret
04/06/2020 à 15:23

SeoExpert a écrit :[quote:93e7603611="Membre-189075"]Petite analogie :

A moins d'être un dirigeant de Google même, vous n'avez AUCUNE (mais AUCUNE) idée de la réalité du SEO.
C'est raté pour l'analogie : les dirigeants de Google n'ont aucune idée de la façon dont les algorithmes fonctionnent. Google a eu l'intelligence de compartimentaliser ses algos et aucun intervenant sur un aspect donné n'a accès aux autres aspects qui constituent ce que l'on appelle le "SEO".

Ensuite, si vous voulez me tester sur la fiscalité internationale, j'ai lu tellement de jurisprudences sur le sujet que je suis en mesure de vous affirmer que tôt ou tard, vous serez détecté si vous trichez, et cela est normal. Au passage, la France s'améliore de mois en mois sur le sujet.

J'ajoute que le premier des français ne connaît pas la fiscalité du pays aussi bien qu'un avocat fiscaliste digne de ce nom. Je ne vous comprends pas bien...

Quel est votre objectif dans cette discussion ?[/quote]

C'était plus ironique.

Mon point étant : bien que vous ne soyez pas un dirgeant de Google, ou membre du commité compartimentant l'algorithme, rien ne vous empêche de plancher sur le sujet.

Le fait de ne pas être un super-dirigeant ou de ne pas être dans le secret des Dieux ne provoque en rien l'anéantissement des capacités d'analyse d'un individu. Au contraire, il est bon d'être curieux et attentifs à son environnement.

L'analogie étant, si vous préférez : le fait de ne pas connaitre le coeur de l'algorithme de Google n'induit pas forcément que "vous ne savez ABSOLUMENT rien de la réalité", car je cite Google "fonctionne à sa façon". Vous voyez ?

A moins que vous prétendiez être Expert d'un domaine auquel lequel vous ne savez absolument rien.

Enfin, la fiscalité internationale ne renseigne en rien ou peu, sur les intérêts d'Etat et la manière dont le fisc Français gère son sourcing de redressement.

mbCoCo

228 Messages

impliqué
04/06/2020 à 15:32

Bonjour,

J’ai des copains dirigeants d’entreprises IT, ils ont créé des filiales à l’étranger dans le seul but de faire sortir des euros et d’éviter de payer des impôts.

C’est même plus un secret, donc pour SeoExpert, il faut à mon avis éviter de remettre en question chaque post dans ce sens

Membre-189075

15 Messages

discret
04/06/2020 à 16:06

Encore une fois, erreur de logique et de jugement.

Je vous cite:

Ensuite, on ne sait absolument rien de la réalité, ni vous, ni moi, lorsque l'on ne dispose pas de la totalité des données. Or nos décisions sont presque toujours basées sur des données incomplètes.
Le fait de ne pas disposer de la TOTALITE des données n'équivaut pas : ABSOLUMENT NE RIEN SAVOIR RIEN DE LA REALITE.

Exemple qui devrait vous parler :
Vous êtes "Expert SEO" (d'après votre profile) : pourtant, vous ne disposez pas de la totlaité du savoir en référencement naturel ?
Je n'en déduis pas, pour autant, que vous "ne savez absolument rien de la réalité du SEO".

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 16:25

@SeoExpert
Vous confondez les personnes.
"Membre-189075" et moi-meme sont deux personnes distinctes.

Pour info, je ne critique pas (du tout) la société en question.

Il y a surement même une pointe de reconnaissance d'une forme de débrouillardise qui semble fonctionner pour certains.

J'ai un regard critique sur le "deux poids deux mesures" que j'observe et qui ne date ni d'hier, ni de mes conclusions concernant la société que j'évoque, c'est un constant beaucoup plus large :
- d'un coté la classe moyenne qui aspire à l'indépendance et qui paie plein pot,
- la classe du dessus, qui a les moyens de planifier sa défiscalisation sous le regard (quasi-neutre) de l'Etat.

Concernant votre rhétorique de "vous n'avez pas 100% de la vérité, vous ne pouvez donc pas avoir un avis", elle me laisse perplexe et c'est un peu lourd.

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 17:23

Encore heureux que nous puissions critiquer ce que l'on observe sans avoir l'ensemble des données... Personne ne détient la vérité (et l'ensemble du spectre des données) de quoi-que-ce soit. Cela ne fait pas, comme vous le dites, de nos avis, des avis "peu crédibles".

C'est plutôt le caractère binaire de vos propos qui m'embête :
"pas toutes les données" = "pas la vérité" = "c'est avoir un avis peu crédible".

Une discussion/un débat ne doit pas être aussi binaire.
Quoiqu'il en soit, votre point de vue est clair.

Plutôt que de débattre de l'exhaustivité des données, ou pas, je m'attendai à une réponse de fond.

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 18:18

1) Je ne suis pas là pour vous poser une question, ou dois-je ?

Un débat/une discussion peut-être abordé différemment que par une simple question "claire et précise à laquelle quelqu'un pourra ou non répondra" - encore une fois, c'est symptomatique de la même binarité que j'ai souligné.

"Vous n'avez pas toutes les données" = "vous ne savez absolument rien... mais je sais, du haut de mon intelligence que vous ne savez rien.".

Quelle arrogance ?

2) Avec tout le respect que je vous dois. Qui êtes-vous pour juger du niveau de données qu'ont les uns et les autres d'un sujet ? De quel dogme tenez-vous que je n'ai aucune visibilité sur ce qu'il se trame d'un point de vue comptable et finances/strategie ?
Chacune de vos réponses parait comme une certitude, sur la base de pas grand chose.

Je ne viens pas en disant "J'ai lu plein de bouquins sur la fiscalité internationale" pour légitimer mon propos et discréditer (sans fondement) celui des autres.

3) Vous arrivez en un poste à déterminer que quelqu'un n'a pas "toutes les données" : il faut sortir de votre champ lexical technique/informatique et apprendre à avoir un avis qui ne soit pas binaire.

4) "Je répète donc que vous n'avez pas toutes les données et que la réalité n'est probablement pas celle que vous pensez percevoir. "
Merci pour vos lumières.

Evelyn

4 Messages

nouveau
04/06/2020 à 19:28

Ce type de montage est traditionnellement réservés aux entreprises justifiant d'un certain CA et ayant les moyens de s'offir les conseils de fiscalistes et d’avocats.

Ils ont pour dénominateurs communs les paradis fiscaux, notamment à l’avantage des multinationales et d’une clientèle fortunée, qui se distinguent donc par de forts effets distributifs.

Le deux poids deux mesures ?
La position des pays dans cette lutte contre l’évasion fiscale est ambiguë et la difficulté d’instaurer une justice sociale et fiscale s’explique par la genèse de ces juridictions : ceux-ci ce sont développés en parallèle du capitalisme moderne avec l’appuie et l’aide des puissances financières mondiales et ce, à tous les niveaux.

Avant de vous répondre :
- Etes-vous indépendant ? Avez-vous des salariés ?
- Quelle structure juridique ?
- Ou sont / qui sont vos clients ?
- J’imagine que vous vivez sur le sol Français ?

Si certains d'entre vous ont eu l'occasion d'imaginer des moyens de réduire l'érosion fiscale dans nos métiers, quitte à discuter du caractère borderline, ou non, je suis curieux..

SP1287

11 Messages

discret
04/06/2020 à 21:42

La question est plus "avez-vous toutes les données ?" et "détenez-vous la vérité" ?

Apparemment, avoir toutes les données en main n'est pas une condition sine qua none pour tout le monde ?

Évidemment, la probabilité pour que deux personnes parlent d'un même sujet avec une date d'inscription à 2 jours d'intervalle est de 0 (qui est encore, une valeur binaire).

Votre sceptisme, le même que celui qui tent à affirmer que je ne sais absolument rien et à réduire des propos conduisant systématiquement à des valeurs binaires (vrai/faux), est sidérant.


SeoExpert a écrit :Surprenant ces deux nouveaux comptes qui se répondent avec passion, tout en ayant chacun très peu de messages à leur actif.

[u:ab1f295b75]Comptes[/u:ab1f295b75]
- [b:ab1f295b75]SP1287[/b:ab1f295b75] créé le [b:ab1f295b75]4 juin 2020[/b:ab1f295b75]
- [b:ab1f295b75]Evelyn[/b:ab1f295b75] créé le [b:ab1f295b75]2 juin 2020 [/b:ab1f295b75]

[u:ab1f295b75]Activité[/u:ab1f295b75]
- [b:ab1f295b75]SP1287[/b:ab1f295b75] écrit pour se [b:ab1f295b75]plaindre de la fiscalité[/b:ab1f295b75]
- [b:ab1f295b75]Evelyn[/b:ab1f295b75] écrit pour [b:ab1f295b75]optimiser notre fiscalité[/b:ab1f295b75]

Ma conclusion : un pur hasard, même si la probabilité que cela arrive était proche de 0.
Nous devrions nous estimer chanceux car bien sûr, personne ne cherchera à vendre ses services derrière.

Des avis (fondés ou non) ?

JeanJass

113 Messages

très actif
05/06/2020 à 09:27

Il faut pas se leurrer, la france est un pays ou il ne fait pas bon faire partie de la classe moyenne (et classe moyenne sup), le dindon de la farce qui se fait saigner sans rien avoir en retour.

Les classes sociales les plus pauvres vivent sous perfusion de toutes les aides sociales qui leurs sont généreusement distribuées sans aucune contrepartie (assedic, caf, cmu, ...) et ne contribuent pas a l'effort puisqu'elles payent aucun impôt.

Les classes les plus aisées ont les moyens juridiques et comptables d'éluder l'impôt pour éviter le raquet institutionnel (et je les comprends franchement), mais le pekin de base se fait rincer allègrement sans pouvoir rien faire. C'en est écoeurant et l'argument de la solidarité dans un monde de plus en plus égoïste ça me fait doucement rire.

ENiYi

402 Messages

impliqué
05/06/2020 à 10:25

JeanJass a écrit :Il faut pas se leurrer, la france est un pays ou il ne fait pas bon faire partie de la classe moyenne (et classe moyenne sup), le dindon de la farce qui se fait saigner sans rien avoir en retour.

Les classes sociales les plus pauvres vivent sous perfusion de toutes les aides sociales qui leurs sont généreusement distribuées sans aucune contrepartie (assedic, caf, cmu, ...) et ne contribuent pas a l'effort puisqu'elles payent aucun impôt.

Les classes les plus aisées ont les moyens juridiques et comptables d'éluder l'impôt pour éviter le raquet institutionnel (et je les comprends franchement), mais le pekin de base se fait rincer allègrement sans pouvoir rien faire. C'en est écoeurant et l'argument de la solidarité dans un monde de plus en plus égoïste ça me fait doucement rire.
+1
Je trouve dommage certaines réponses sur ce post qui n'ont fait que se positionner contre l'initiateur : avec divers arguments que je ne citerai pas.
J'espère tout de même que personne ici n'est assez naïf pour remettre en cause le montage du post initial : pas besoin d'être le CEO ou le DAF pour le savoir et encore dans ce cas-ci, l'intervenant dit avoir travaillé sur le système de facturation.

Ma réponse à l'intervenant (au risque de le choquer) est que malheureusement le système français est ainsi ; c'est normal. Je sais ce que vous vivez car je le vis depuis plusieurs années. Les entreprises dont vous parlez ont les moyens de contourner les lois fiscales : qu'on ne me dise pas que c'est légal car une loi dans ce pays dit que toute manoeuvre dans le but de réduire les impôts est punissable. Ceci étant, comment font-ils pour s'en sortir lors des contrôles fiscaux ? Ma réponse : on est tous des humains

Sachez qu'il y a deux options (selon Moi et ça n'engage que moi) :
- Option 1: avoir beaucoup de chiffres sur son compte en banque; ici, vous allez vous faire taxer au point de suffoquer...
- Option 2: quelques chiffres en banque et un patrimoine (divers investissements qui vous permettraient de moins ressentir la pression fiscale).

Pour les solutions borderlines, je ne suis pas un bon conseiller car j'ai opté pour dormir paisiblement la nuit.

PS : pour la critique sur la date de création des comptes, même si on sait qu'il y a quelques spammeurs par ici, tout le monde ne l'est pas. Beaucoup de personnes lisent de forum pendant plusieurs années durant avant de créer un compte pour participer aux discussions.

niouzz

312 Messages

impliqué
05/06/2020 à 10:47

JeanJass a écrit :Il faut pas se leurrer, la france est un pays ou il ne fait pas bon faire partie de la classe moyenne (et classe moyenne sup), le dindon de la farce qui se fait saigner sans rien avoir en retour.
Et si en plus vous avez le "malheur" d'être célibataire, c'est fini.

ENiYi

402 Messages

impliqué
05/06/2020 à 11:34

niouzz a écrit :[quote:bbb218d3c8="JeanJass"]Il faut pas se leurrer, la france est un pays ou il ne fait pas bon faire partie de la classe moyenne (et classe moyenne sup), le dindon de la farce qui se fait saigner sans rien avoir en retour.
Et si en plus vous avez le "malheur" d'être célibataire, c'est fini.[/quote]Et si en plus vous n'avez pas d'enfants alors là... On vous déroule un tapis rougé à Bercy

JeanJass

113 Messages

très actif
05/06/2020 à 11:51

ENiYi a écrit :[quote:48fb3a3508="niouzz"][quote:48fb3a3508="JeanJass"]Il faut pas se leurrer, la france est un pays ou il ne fait pas bon faire partie de la classe moyenne (et classe moyenne sup), le dindon de la farce qui se fait saigner sans rien avoir en retour.
Et si en plus vous avez le "malheur" d'être célibataire, c'est fini.[/quote]Et si en plus vous n'avez pas d'enfants alors là... On vous déroule un tapis rougé à Bercy[/quote]

C'est mon cas, célibataire sans enfant et cadre on se fait allumer dans les grandes largeurs :x

Et nous on peut rien dire on doit payer pour tout le monde et fermer notre geule car on est des "privilégiés" et des "nantis"

code38

306 Messages

impliqué
05/06/2020 à 11:54

SP1287 a écrit : Très ironiquement, j’effectue du conseil (IT appliqué au secteur du luxe, pour rester vague) pour le compte d’une société réalisant un peu plus de 40 millions d’€ de CA par an dont les dirigeants ont un salaire capé à 5000€. Je paie donc techniquement plus d’impôts qu’eux.
Vous devriez vous réjouir de gagner plus que les dirigeants de la société cliente, non ?
SP1287 a écrit : Mettons bout-à-bout ce qui sort de ma poche, lorsque je produits par l’effort seul de ma propre personne 15,000€ h.t de valeur :
- 3000€ de TVA (évidemment, la taxe sur la valeur « ajoutée »)
- Environ 4500€ de charges patronales
- +2000€ de charges salariales
- Les impots.. Je ne compte pas la TVA redistribuée sur quasiment chacune de mes dépenses…
Comme cela a déjà été soulevé, la TVA n'a rien à faire la dedans. Telle que vous présentez les choses, on dirait qu'elle est soustraire aux 15000 € qui est ... HT.
Quel est votre statut ? Pourquoi évoquez-vous 2000 € de charges salariales ? Je ne comprend pas votre histoire de TVA redistribuée ... c'est plutôt bien, non, les achats faits par la société viennent minorer la TVA encaisser.
Oui, les impôts (2000 €) m'ont semblé à première vue gonflés mais c'est probable. Mais quoi qu'il en soit, si on s'en tient à ce que vous dites, vous touchez au minimum 6000 € net d'impôts. Si j'en juge par le montant de l'imposition, vous êtes célibataire.
Posez-vous la question : à partir de quel montant vous seriez satisfait, heureux ?

Personnellement, je ne vois pas pourquoi vous vous plaignez avec une telle rémunération, jalousant les uns et les autres.
SP1287 a écrit : Je comprend le principe du socialisme et j’adhère à la distribution de la valeur, je paies avec plaisir mes impôts
Ne dites pas cela, ça n'est pas vrai. Tout le reste de votre message porte sur l'excès insupportable des taxes et impôts, qui écrase une catégorie de travailleurs alors que les assistés et les riches s'en sorte mieux.
SP1287 a écrit : MAIS :
1) Elle se fait dans le mauvais sens : la plupart des gens très aisés que j’ai dans mon entourage ne paient quasiment rien, voir son insolvables et ont les moyens de ne rien payer pvrcequ’il fait sens d’avoir les bons avocats et fiscalistes. La classe moyenne, la classe active, celle qui bosse paie plein pot.
Pourquoi ne prenez-vous pas quelqu'un pour vous conseiller sur la fiscalité ? Vos amis ont certainement de très bons conseillers à vous recommander.
SP1287 a écrit : 2) Il y a un réel problème avec le cumul et le volume total de toutes ces taxes lorsque l’on bosse pour soit, je ne sais pas comment nous en sommes arrivés à penser que c’est « normal » ..
La fiscalité devrait sans doute être allégée pour les entreprises.
Après, il y a aussi d'autres professions où les gens travaillent dur, avec plus de contraintes (environnement de travail, horaires, ...), parfois plus de responsabilités, ... et gagnent très peu. Est-ce normal ?
SP1287 a écrit : 3) Il y a un réel problème d’utilisation des caisses de l’état : si payer autant n’a pas d’impact sur la qualité de vie, à quoi bon ? On investit beaucoup sur l’assistanat.
4) On est censés être un pays libre, mais finalement : on n’a peu de choix. Un peu de capitalisme de temps en temps, ça fait pas de mal. J'aime préparer la présent et l'avenir par moi-même (cela inclut ce gros mot qu'est la retraite...) : quelles solutions s'offre à moi ? aucune à date.
Je vous trouve bien catégorique. Si avec les rémunérations que vous avez annoncées vous n'arrivez pas à trouver que vous avez un bon niveau de vie et pas de quoi vous préparer une retraite ... il y a quelque chose qui m'échappe.

ENiYi

402 Messages

impliqué
05/06/2020 à 12:17

code38 a écrit :Personnellement, je ne vois pas pourquoi vous vous plaignez avec une telle rémunération, jalousant les uns et les autres.
En France, ne vous plaignez pas de payer trop d'impôts ; on vous répondra que vous feriez mieux de la fermer car c'est parce que vous gagnez trop.
Avez-vous compris le fond du problème exposé ici ?