123 connectés     5 793 missions IT     30 145 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos projets




Créer une start-up... et se planter.


Créer une start-up... et se planter.

   Page 1 de 1
03/07/20 à 13:24
Anthaus
Freelance
actif
Inscrit le 02 Sep 2018
Messages: 34
Bonjour,

J'envisage de plus en plus de me lancer dans la création d'une start-up. J'ai plein d'idées qui fusent, et le consulting me frustre de plus en plus, j'ai l'impression de stagner.
Seulement, la probabilité de se planter étant très élevée, l'idée serait de retourner freelance le cas échéant.
Certains d'entre vous ont-ils déjà fait cette expérience ?
Comment est-on perçu, après avoir créé une start-up et échoué, par les recruteurs et clients ?
Cela a-t-il un impact sur la facilité à trouver des missions, le contenu des missions en elles-mêmes ?

Voir le profil de l'utilisateur    
03/07/20 à 14:47
Acathla
Freelance
impliqué
Inscrit le 07 Mar 2014
Messages: 417
Bonjour Anthaus,

Avez-vous envisagé de prendre une mission à temps partiel et de vous lancer en simultanément sur votre projet de Start-up ?

Comme le dit si bien mon client du moment : il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d'erreur.

A partir de la, je ne pense pas que cela puisse vous décrédibiliser. Au contraire, cela prouve que vous avez eu l'audace de sortir de votre zone de confort et de tenter de nouvelles aventures. Je pense qu'il suffi simplement de présenter ce qu'une telle expérience - même si le dénouement final n'est pas celui espéré - vous a appris, et pourra apporter à votre future client.

Voir le profil de l'utilisateur    
03/07/20 à 15:32
CORDIA
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Oct 2006
Messages: 465
Anthaus a écrit:
Bonjour,

J'envisage de plus en plus de me lancer dans la création d'une start-up. J'ai plein d'idées qui fusent, et le consulting me frustre de plus en plus, j'ai l'impression de stagner.
Seulement, la probabilité de se planter étant très élevée, l'idée serait de retourner freelance le cas échéant.
Certains d'entre vous ont-ils déjà fait cette expérience ?
Comment est-on perçu, après avoir créé une start-up et échoué, par les recruteurs et clients ?
Cela a-t-il un impact sur la facilité à trouver des missions, le contenu des missions en elles-mêmes ?


Je n'ai pas eu cette expérience mais je vois aucune raison que cela soit un handicap.

Personnellement je compte arrêter mon activité et avec l'idée que si je m'ennuie je pourrai toujours reprendre en freelance après 1 an…

Dans mon esprit, l'avantage du freelance est justement qu'il ne perd rien (ni une situation dans une boite, ni un poste, ni un salaire, ni une stabilité) et qu'il peut ainsi facilement tenter d'autres choses….et retrouver sa situation de freelance à l'identique 1 ou 2 ans plus tard…...ce qui n'est pas le cas d'un salarié sauf à prendre l'année sabbatique limité dans le temps.

Voir le profil de l'utilisateur    
03/07/20 à 22:22
fullstack_obliged
Freelance
actif
Inscrit le 01 Juin 2020
Messages: 56
Anthaus a écrit:
Bonjour,

J'envisage de plus en plus de me lancer dans la création d'une start-up. J'ai plein d'idées qui fusent, et le consulting me frustre de plus en plus, j'ai l'impression de stagner.
Seulement, la probabilité de se planter étant très élevée, l'idée serait de retourner freelance le cas échéant.
Certains d'entre vous ont-ils déjà fait cette expérience ?
Comment est-on perçu, après avoir créé une start-up et échoué, par les recruteurs et clients ?
Cela a-t-il un impact sur la facilité à trouver des missions, le contenu des missions en elles-mêmes ?


Bonsoir,

Si vous avez des projets, il faut les concretiser.

Il est plus dommageable pour soi-meme de regretter de ne pas avoir tenter plutot que d'avoir essayer

Voir le profil de l'utilisateur    
04/07/20 à 10:09
Anthaus
Freelance
actif
Inscrit le 02 Sep 2018
Messages: 34
Merci pour vos réponses.

Acathla a écrit:
Bonjour Anthaus,

Avez-vous envisagé de prendre une mission à temps partiel et de vous lancer en simultanément sur votre projet de Start-up ?


C'est une option que j'envisage oui. J'ai postulé à une offre à mi-temps dernièrement, mais je ne suis pas certain d'être pris. Je pense qu'ils recherchent plus de séniorité.

Acathla a écrit:

Comme le dit si bien mon client du moment : il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d'erreur.


Je suis bien d'accord. Mais je ne suis pas sûr que tous les clients en soient conscients.

fullstack_obliged a écrit:

Bonsoir,

Si vous avez des projets, il faut les concretiser.

Il est plus dommageable pour soi-meme de regretter de ne pas avoir tenter plutot que d'avoir essayer


Je pense aussi. Si j'avais eu ces idées il y a 5 ou 6 ans, j'aurais foncé. Mais maintenant, j'ai deux enfants, et je suis quasiment la seule source de revenus du foyer. Donc je ne peux pas me lancer sans avoir de plan B derrière, ne serait-ce que pour rassurer ma femme.


Un des avantages que je vois à lancer mon propre projet, c'est que j'en aurai la responsabilité et que je pourrai utiliser les technos que je veux. Ce qui devrait logiquement permettre de valoriser mon CV. Mais en cas d'échec, je ne suis pas sûr que les clients accordent du crédit à cette ligne (avec une mentalité du style: peut-être qu'il s'est planté parce qu'il était nul dans ces technos, ou parce qu'il ne sait pas gérer un projet...)

Voir le profil de l'utilisateur    
04/07/20 à 14:14
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 7190
Je ne comprend pas du tout pourquoi vous semblez tant obnubilé par "ce que vont en penser les clients futurs" en cas de plantage.
A mon avis, ça ne leur fera ni chaud ni froid, sauf si vous en faites tout un plat dans votre CV, et semblez être incapable de tourner la page.

Le risque principal d'un plantage, c'est d'y laisser des plumes au niveau financier, d'avoir contracté des dettes ou des obligations que vous ne serez pas en mesure d'assumer. Le plantage en lui même est complètement anecdotique, comme l'est devenu le chômage de nos jours.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
04/07/20 à 15:04
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 25350
Bonjour,

Le plantage est une expérience comme une autre. Il faut savoir en tirer partie.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
04/07/20 à 23:25
code38
Freelance
impliqué
Inscrit le 23 Sep 2018
Messages: 156
Anthaus a écrit:

J'envisage de plus en plus de me lancer dans la création d'une start-up. J'ai plein d'idées qui fusent, et le consulting me frustre de plus en plus, j'ai l'impression de stagner.
Seulement, la probabilité de se planter étant très élevée, l'idée serait de retourner freelance le cas échéant.
Certains d'entre vous ont-ils déjà fait cette expérience ?
Comment est-on perçu, après avoir créé une start-up et échoué, par les recruteurs et clients ?
Cela a-t-il un impact sur la facilité à trouver des missions, le contenu des missions en elles-mêmes ?


Je n'ai pas tenté cette expérience même si je n'exclue pas tenter un jour. J'ai commencé par me lancer en freelance il y a un an, avec également cette seule source de revenus pour le foyer et depuis longtemps plein d'idées dans la tête ... que j'aimerais développer justement grâce à une nouvelle liberté d'organisation (mission à temps partiel ou temps entre missions ... ce qui s'avère en pratique pas si simple).

Sur le risque de se planter, avant de créer une startup, l'activité ne pourrait-elle pas commencer ainsi, avec votre structure actuelle ? Cela permet de sécuriser au niveau financier et d'expérimenter les idées. Le risque est de ne pas être assez disponible pour que cela avance suffisamment vite.

Sur l'éventuelle perception des clients ... je ne pense pas qu'il y ait de soucis à se faire. Les clients sont occupés à d'autres choses et ne font pas tant de calculs. Et de manière plus générale, sur des choix que l'on doit faire, on se projette sur comment ça pourrait être pris, et souvent on imagine des tas de choses alors qu'en réalité, les gens n'en font pas de cas ou comprennent très bien.

Voir le profil de l'utilisateur    
05/07/20 à 01:41
lfabien
Freelance
impliqué
Inscrit le 13 Avr 2009
Messages: 296
Si vous faites de la prestation de service, on ne vous reprochera jamais d'avoir essayé de monter votre activité.

Mais... Monter une startup (ou "vraie" société), ne demande pas les mêmes qualités que celles que vous utilisez pour votre prestation de service.

Ce qu'il va se passer:
- Si vous échouez, il faudra mettre votre expérience de côté sauf si elle a un intérêt pour votre mission. Et repartir avec un "trou" dans votre expérience. 2ans sans pratiquer dans votre domaine d'expertise: ça peut faire mal.

- Si vous réussissez partiellement, il faudra prendre une décision car vous ne pourrez pas faire les 2. Sauf en de très rare cas car un recruteur veut que vous soyez focaliser sur son produit/projet.

Je me base sur l'hypothèse ou vous arrêtez complètement de faire de la prestation. Car il y a pas mal de chose qui rendrons le cumul société et prestation très difficile, principalement au niveau de l'investissement qu'il vous faudra avoir.

Sinon pour votre projet de start-up. Je vous conseille:
- de prendre un associé. Monter un projet seul est très très difficile et l'isolement sera véritablement votre ennemi sur bien des points.
- de pratiquer les démarches commerciales avant d'avoir un produit/service complètement terminé (l'associé peut intervenir ici).
- d'être investi à 100% dessus (devenir un "no life")
- avoir suffisamment de capital pour tenir 1 ou 2ans sans aucun revenu et même payer les charges de vos sociétés.

(Je parle d'expérience)

Voir le profil de l'utilisateur    

Page 1 de 1
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation