100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Passage CDI pour une mission puis retour en Freelance

prolib20

6 Messages

nouveau
14/08/2020 à 14:43

Bonjour,
Je vous remercie d'avance de prendre le temps de répondre à mes interrogations.

Je suis actuellement indépendant et pour ma future mission le client refuse les indép. L’intermédiaire me propose un CDI le temps de la mission.

Avez-vous des expériences sur ce sujet? quels sont les inconvénients de ce passage en CDI (en dehors de l'aspect financier)? niveau URSSAF? CIPAV?
Est-ce que je pourrais bénéficier de l'ACCRE par exemple, pour la reprise de mon activité indép ?
Merci.

hmg

25586 Messages

Grand Maître
15/08/2020 à 00:18

Bonjour,

1/ vous perdrez la cipav si vous fermez votre entreprise. En recréant, vous ne pourrez plus en dépendre.
2/ il faudra voir les conditions pour l,aide à la création au moment où la question se posera. Vous pouvez en théorie en bénéficier pour une nouvelle structure si vous avez cumulé des droits.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

contact@myitbox.fr

1 Messages

nouveau
16/08/2020 à 09:26

Le mieux est de mettre votre société en sommeil. Cela coûte un peu d'argent mais c'est une solution simple pour faire autre chose pendant quelques mois. Il faudra aussi prévenir l'urssaf pour que les prélèvements soient adaptés au fait que vous n'allez plus vous sortir de salaire.
Vous n'aurez dans ce cas pas droit à L'ACCRE lorsque vous reprendrez votre activité.

prolib20

6 Messages

nouveau
16/08/2020 à 14:14

Bonjour, merci pour vos réponses.
Mon entreprise est une personne physique, y a t-il un interet de la garder en sommeil? Sachant que je pourrais pretendre à l'aide accre (et ca serait un plus pour ma decision)
Pour la cipav, je sais c'est un débat qui revient toujours, mais est-ce vraiement une perte de la quitter ?

hmg

25586 Messages

Grand Maître
16/08/2020 à 16:13

Bonjour,

prolib20 a écrit :Bonjour, merci pour vos réponses.
Mon entreprise est une personne physique, y a t-il un interet de la garder en sommeil? Sachant que je pourrais pretendre à l'aide accre (et ca serait un plus pour ma decision)
Pour la cipav, je sais c'est un débat qui revient toujours, mais est-ce vraiement une perte de la quitter ?
Difficile à dire.

Cependant, un cabinet d’avocat semble indiquer que les libéraux qui quittent la cipav en demandant à garder les mêmes taux sont floués. La question est donc.: serez vous aux taux commerçant ou floué aux taux libéraux.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Alex TSEBOA

1 Messages

nouveau
16/08/2020 à 18:01

Bonjour,

juste deux questions me viennent ?

Que se passera t'il si le client met fin a la mission en 2 mois ( arret type covid ? )

la relation entre l'intermediaire et toi n'a pas a etre connu : pourquoi le dire ?

prolib20

6 Messages

nouveau
16/08/2020 à 18:10

Membre-152594 a écrit :Bonjour,

juste deux questions me viennent ?

Que se passera t'il si le client met fin a la mission en 2 mois ( arret type covid ? )

la relation entre l'intermediaire et toi n'a pas a etre connu : pourquoi le dire ?
Alors si le client met fin à la mission en 2 mois je pourrais rester en CDI (l'intermediaire est un ami) et ils me trouveront une autre mission ou alors je rebascule en indep tjrs avec eux. Mais du coup est-ce que ca se fait de fermer une boite et de reprendre en 2 mois?

Et "pourquoi le dire?" Parce qu'on prefere etre honnetes avec le client, qui lui arrive meme de controler...

CORDIA

539 Messages

impliqué
16/08/2020 à 21:10

Question personnelle, combien coute la mise en sommeil ?

hmg

25586 Messages

Grand Maître
17/08/2020 à 14:13

Bonjour,

Environs 50€

Mais cela n’a pas beaucoup d’intérêt comme procédure.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.