100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Freelance dans les systèmes embarqués

Minato

3 Messages

nouveau
23/09/2020 à 14:14

Bonjour à tous,

tout d'abord merci à tous les contributeurs de ce forum qui vont vivre ce forum qui est une mine d'info pour ceux qui débute.

Je me permets d'ouvrir un sujet pour parler du freelancing dans le domaine des systèmes embarqués car bien souvent le freelancing parle du domaine de l'IT et dure de faire le parallèle dès fois.

voilà, j'ai 5 ans et demi d'expérience dans le domaine de système embarqué et je voudrais me lancer dans le Freelancing et après avoir fait un exercice comptable, je suis arrivé à me dire qu'avec un TJM min de 400 HT cela peut être intéréssant pour moi.

d'ou ma première Question : Avez-vous des idées concernant les TJM dans le système embarqués? 

Deuxième question: comment trouver des missions? 
Je sais qu'il faut passer par les SSII mais dans mon domaine les offre taguées Freelance ne courent pas les rues et les boites préfèrent embaucher quand elle veulent du long terme. 

Comment m'y prendre? 
1) Postuler à des offres SSII et une fois sur place dire que je veux le faire en frelance?  
2) démarche de manière spontanée les SSII en expliquant mon projet 
3) Me faire embaucher par une SSIII et au bout d'un certain temps demander à passer  en freelance? 
3) Postuler en direct et une fois sur place proposer un contrat de freelance à la place d'un CDI? 

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

code38

194 Messages

impliqué
23/09/2020 à 16:30

Tout d'abord, dans quelle région êtes-vous ?
Ensuite, nous parlons de TJM perçu dans le cas le plus fréquent qui est derrière une SSII ?

En province, 400 € au freelance avec 6 ans d'expérience, ça me paraît pas évident à atteindre (mais comme vous dites, sans problème d'emploi et donc en travaillant toute l'année, ça fait déjà une rémunération intéressante, à comparer à la louche au 38 K€ bruts que vous auriez en SSII).

Comment s'y prendre pour trouver des missions ?
1) Je n'attendrais pas "sur place" mais je contacterai la SSII en indiquant que vous êtes freelance mais que vous êtes intéressé (si vous voyez ou savez que c'est une offre qui ne trouve pas preneur, ça vous donne du poids).
2) C'était un peu l'idée ci-dessus (même s'il était plus orienté réponse à offre). C'est très bien d'essayer d'avoir une liste réduite de SSII *choisies* avec qui vous sentez pouvoir collaborer de bonne manière. En un mot : ne partez pas à la pêche.
3) Avec votre expérience, ça pourrait être pas mal de faire quelques années en SSII, notamment pour voir différentes situations, voir ce qu'est la prestation (si vous n'y étiez pas déjà précédemment), développer votre réseau (dont vous ne parlez pas), ... A mon avis, ne rentrez pas en SSII avec dans l'idée, sur une mission qui durerait de dire "bon, maintenant, je souhaite poursuivre chez le client mais en quittant mon CDI pour un statut freelance".
4) Vous voulez dire ... chez un client ? J'aurais tendance à dire que s'ils cherchent en CDI, il y a peu de chances pour qu'ils prennent quelqu'un en freelance. Comme au point 1), je serais transparent. A vous de mettre en avant des arguments, comme le fait d'assurer l'interim sur un besoin ou cibler pour proposer une mission sur une partie du poste surdimensionné ouvert (soyons la 5ème patte !)

Minato

3 Messages

nouveau
23/09/2020 à 18:53

Bonjour code38,

merci pour ta réponse. 

Alors je suis en ïle-de-France. Et une societé m'a déja contacté pour un TJM à 440 TTC soit 367 HT sans que je négocie et que j'affiche mon intention de faire du Freelancing. Malheuresement, la societé en question a pris ma référence et depuis plus nouvelle: ( Officiellement ils attendent le retour du client). 
Du coup je me demande si 400 est jouable. pour moi oui mais bon étant novice je ne pourrai pas le dire avec certitude  

Non je n'ai jamais intégré une SSII en fait j'ai déja signé avec une SSIII à mes débuts mais je n'ai jamais fait de mission avec une SSII ( j'ai fait un mois d'intercontrat puis j'ai trouvé en interne).

Du coup si je résume : Il faut faire une short list de SSII avec lesquelles je peux collaborer pour trouver des missions en Freelance. 

Pour passer en Freelance, le passage en SSII est un pré-réquis? notamment pour développer le réseau? d'ailleurs pour le réseau, j'en ai pas donc difficile d'avancer dans ma démarche. 

Comment avez-vous développer votre réseau? 


Merci d'avance

code38

194 Messages

impliqué
23/09/2020 à 22:53

Concernant le passage en SSII, ça permet à la fois de découvrir différents contextes clients (secteur, ambiance, technos, taille, méthodes, ...) ainsi que le fait de faire de la prestation. Et varier les missions permet de recontrer pas mal de gens, salariés ou autres prestataires (dont freelances) qui pourront constituer une partie de votre réseau. Et via les prestataires, vous pourrez déjà avoir une première idée sur un nombre de SSII, savoir celles qui travaillent avec des freelances, avoir un contact direct, ...
Le réseau peut aussi se développer par la participation à des événements ou des projets, locaux, mais pas seulement.

Ce n'est pas tant qu'il faut commencer par "faire une short list de SSII", dans la mesure où vous n'en connaissez pas. C'était plus dans l'idée où à partir du moment où vous en connaissez pas mal ou avez été contacté, avez échangé, ... vous finissez par voir celles avec qui il y a le feeling et qui représentent un potentiel. Histoire de ne pas faire un mailing sans âme quand vous vous retrouvez à prospecter (avec en plus le risque que plusieurs soient positionnées chez les mêmes clients).

Pour le tarif, malheureusement je n'ai pas de référence en Ile de France.

Est-ce que le passage en freelance est une volonté (un souhait qui a grandi) ou une éventualité avec l'opportunité citée (je m'étonne d'ailleurs qu'une société vienne à vous qui ne vous êtes pas présenté en freelance, avec direct un TJM) ?

yanolezard

11 Messages

discret
25/09/2020 à 00:16

Bonjour "Minato",

Le monde de l'Embedded" est vaste ...  Je rappelle tout de même que les systèmes embarqués font partie de l'IT (ex: un routeur est avant tout une boite en ferraille avec une carte embarquée).

Etes-vous Développeur ? Chef de Projet Technique ? Architecte Hardware/Software ? Testeur/Recetteur ?  Formateur ? Packageur ? Designer ?

Quels sont les secteurs recherchés ? Les technologies / techniques / logiciels / matériels maîtrisées ?

Internet des Objets, Télévision, Télécommunications, Robotique, Informatique Industrielle, Industries (automobile, aéronautique, agroalimentaire, ferroviaire, nucléaire civil/militaire, aérospatiale, sécurité, sûreté.... tout dépend de votre spécialité, des outils, des composants connus/moins connus, des méthodes, double/triple compétences (exemple : développeur QT/C++/QNX et électronicien CMS)  ou Développeur Bas niveau sur FPGA en VHDL avec Labview et concepteur CAO Kicad) ...

En terme de démarches :

- Salarié dans une ESN (on ne dit plus "SSII" car cela a encore une connotation "marchand de viandes" comme les boutiques d'intérim à une certaine époque), pratique et constructif pour se faire la main et acquérir de l'expérience variée et profiter de formations.

- Freelance via une ESN (vendre un maquereau ou une plie, pour eux c'est toujours du poisson) ou un cabinet de conseil : les avantages d'un cabinet de conseil (je parle de ma propre expérience avec ceux que je côtoient), c'est qu'ils savent de quoi ils parlent et fonctionnent pour beaucoup par réseautage pour affiner la mission et placer la personne qui va bien au bon endroit pour le client final qui sera heureux (ils ont moins de personnel, moins de charge et beaucoup plus disponible. 

- Freelance via un portage salarial : une sécurité pour ceux qui débutent ou qui sont dans une démarche incertaine.

- Freelance tout schuss : pour ceux qui veulent travailler autrement.

En termes de tarifs :

- si il y a un appel d'offres : le client final est un gros poisson qui a des grilles tarifiaires, difficiles  à manoeuvrer, sauf si affinités.
- si ESN, les TJM sont toujours demandés de cette façon : "TJM placher" et" TJM souhaité" (pas de doute sur la direction prise)
- si Cabinet de conseil spécialisé : le TJM est plus faiclement négociable à la hausse car pour eux ce genre d'entremise flatte leur égo et une bonne référence n'est jamias de refus et si en plus, vous êtes un peu "hors normes", vous pourriez être "l'Hôte de ces Bois".
- si Portage Salarial, c'es vous qui êtes à la manoeuvre pour la négociation de la mission et ud TJM
- Si Freelance en direct, c'est le Grâal.

De mes expériences accumulées :

- en REGIONS sur un panel TPE/PME/TPI/PMI/ETI (environ de 380 à 600 HT/consultant, selon spécialités et expériences : de 2/3 ans à 7/8 ans)
- en IDF/Paris : sur un panel "ETI ++" / "Grands Comptes" : (environ de 400/450 à 600/680 HT/Consultant, selon spécialités et expériences : de 2/3 ans à 7/8 ans).

- en Grandes Métropoles: Lyon / Strasbourg / Lille / Rouen / Nantes / Rennes / Bordeaux / Toulouse / Grenoble / Nice / Marseille, on est quasiment sur un mixte REGIONS/IDF.

Ex : à Rennes, l'IOT se négocie entre 490 et 520 HT pour un débutant de 3/4 ans et 580 pour un développeur/chef de projet.avec 10 ans.

Si cela peut avoir contribué à éclaircir ta lanterne.
Bien à vous (à toi),

Minato

3 Messages

nouveau
25/09/2020 à 15:23

Réponse @code38
Alors le passage en Freelance est une volonté et donc une décision murement réfléchis. En fait pour être tout à fait transparent, je voudrais être freelance pour les raisons suivantes en: 
- Marre d'être sous payé alors que je travaille sur des projets de plus en plus technique et dont l'avenir de mon entreprise dépend puisque c'est sur des projets reglementaires. 

- Marre de ce principe qui consiste à dire c'est le plus visible qui est le plus mis en valeur (entendre par plus visible celui qui se vante le plus durant les réunions même si sont travail est insignifiant et/ou qui fait de la lèche et/ou du copinage)   ==> Cette partie est très importante et de nature modeste il m'est impossible de travailler sur ça. 

- Marre de voir qu'on méprise vriament les jeunes ==> On m'a proposé un poste qui était bien mais on m'a dit "Tu es jeune pour les avantages tu les auras dans 2 ans ( part variable, primes, grades etc.), vous la génération Y vous êtes vous êtes trop pressés, vous voulez tout et tout de suite". Pourtant il y a une politique instaurée pqui dit qu'on ne prend pas en compte l'âge et l'expérience pour les avantages du poste. j'aurais pus accepté mais j'ai refusé car je venais de me faire entuber avec le même système. J'ai proposé de rajouté cette "recompense" dans mes objectif  et la réponse a été non.


Je pense que passer par les SSII est une bonne piste notamment pour réseau.

Pour répondre @yanolezard

je suis plutôt architecture électronique électrique, architecte système. Je pense faire une certifiaction AUTOSAR pour bien sanctionné mes expériences en tant qu'architecte software.  Pour les méthodes Cycle en V et AGILE.

Outils : DOORS, Maltba/Simulink,, Reqtify, JIRA etc. 

 Avec ça je peux travaille normalement dans lles industries automobile, aéronautique, agroalimentaire, ferroviaire, nucléaire civil/militaire, aérospatiale puisque les méthides sont les mêmes. Mais à chaque fois que je parle avec une SSII on me dit "votre profil est trop typé auto" or ce sont peu impiorte l'industrie, ce sont les mêmes méthides et outils Que faire alors? Je pense passé éventuellement en SSII pour travailler dans le Ferro pa ex histoire d'avoire une exp. Bonne idée? 

Si je considère votre propos sur les tarifs, un TJM de 400 HT n'est pas délirant ni impossible à atteindre pour 6 années d'expérience? 


Dernière chose, je compte éventuellement demandé à mon entreprise de passer Freelance tout en restant sur mon poste actuel. Pensez-vous que c'est possible? 
Est-ce que je risque d'être mal vu par ma hiérachie? 


Merci bian à vous

code38

194 Messages

impliqué
26/09/2020 à 22:03

Minato a écrit :Réponse @code38
Alors le passage en Freelance est une volonté et donc une décision murement réfléchis. En fait pour être tout à fait transparent, je voudrais être freelance pour les raisons suivantes en: 
- Marre d'être sous payé alors que je travaille sur des projets de plus en plus technique et dont l'avenir de mon entreprise dépend puisque c'est sur des projets reglementaires. 

- Marre de ce principe qui consiste à dire c'est le plus visible qui est le plus mis en valeur (entendre par plus visible celui qui se vante le plus durant les réunions même si sont travail est insignifiant et/ou qui fait de la lèche et/ou du copinage)   ==> Cette partie est très importante et de nature modeste il m'est impossible de travailler sur ça. 

- Marre de voir qu'on méprise vriament les jeunes ==> On m'a proposé un poste qui était bien mais on m'a dit "Tu es jeune pour les avantages tu les auras dans 2 ans ( part variable, primes, grades etc.), vous la génération Y vous êtes vous êtes trop pressés, vous voulez tout et tout de suite". Pourtant il y a une politique instaurée pqui dit qu'on ne prend pas en compte l'âge et l'expérience pour les avantages du poste. j'aurais pus accepté mais j'ai refusé car je venais de me faire entuber avec le même système. J'ai proposé de rajouté cette "recompense" dans mes objectif  et la réponse a été non.

Je pense que passer par les SSII est une bonne piste notamment pour réseau.

Dernière chose, je compte éventuellement demandé à mon entreprise de passer Freelance tout en restant sur mon poste actuel. Pensez-vous que c'est possible? 
Est-ce que je risque d'être mal vu par ma hiérachie? 

 
Merci pour les précisions. Je comprends mieux les fondements de votre démarche. Et du coup se pose la question de comment gérer la transition ...

La SSII a les avantages cités. Au delà des clients, du réseau, ..., c'est instructif de voir comment ça se passe au niveau fonctionnement, aspect commercial, ... Mais après quelques temps vous risquez de ne pas y trouver votre compte ... au point de vous lancer (et cette expérience aura servi de confirmation) ou de laisser tomber la prestation.
Certains, peut-être sur opportunité, franchiraient le pas de suite, en se posant moins de question. Et ça peut être le début d'une bonne dynamique en terme de technos, de rencontres, ... Ca dépend aussi de la personnalité de chacun.

Concernant le dernier point, si vous êtes actuellement en entreprise (éditeur), je suis sceptique et je ne vois pas quel intérêt elle aurait à vous conserver dans ses rangs. La flexibilité ? Ca peut aussi représenter un risque de son point de vue de savoir que vous avez d'autres aspirations.
J'aurais tendance à dire que si vous n'êtes plus bien là où vous êtes, vous quand le moment sera le plus opportun mais il faudra couper le cordon. Si vous restez en place juste en changeant de statut, ça ne répond pas aux choses dont vous avez marre (points cités dans votre message).

yanolezard

11 Messages

discret
07/10/2020 à 00:15

Bonjour Minato,

Effectivement, s'établir en tant que travailleur Freelance peut être une bonne opération.

Commencer par nouer des liens avec des ESN/Cabinets spécialisés dans votre domaine et ainsi créer/améliorer votre réseau est une bonne perspective et vous permettra de mieux connaitre les rouages du métier, d'autant que certains marchés ne sont pas évidents à atteindre sans connaître les ficelles. Puis après quelques mois/années, vous pourrez voler de vos propres ailes.

Quant aux tarifs, au vu de vos expériences, un TJM à 400 est un peu bas. Il faut toujours placer un TJM "haut" et un TJM "plancher" au-dessous duquel vous ne pourrez pas descendre. De cette manière, vous pourrez toujours avoir une marge de négociation.
Ex: plancher à 400 et haut à 470 (grille standard chez les opérateurs télécoms)

Personnellement, devenir travailleur freelance et rester à travailler chez son employeur, sur votre poste actuel : je ne m'y risquerais pas. 
Pourquoi ? Si vous n'êtes pas content chez lui, en tant que Freelance, ce sera la même situation (j'ai déjà eu le cas, cela ne s'est pas très bien terminé).

Afin de respecter la "netiquette" et la déontologie du site, je ne pourrais pas vous donner des noms d'ESN ou de Cabinets spécialisés.
Vous pouvez cependant me contacter en MP.

Bien à vous,
Yanolezard.