100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Le russe est-il la langue recherchée par les patrons dans le domaine informatique ?

Tatsuya

7 Messages

nouveau
25/11/2020 à 13:18

Bonjour.

En attendant le résultat de mon casier judiciaire(vierge), je vis en Europe d'est pour travailler sur mon projet personnel, mais à la fois, sur mon français.  

/ J'ai 2 mois pour recevoir le résultat de mon casier judiciaire à Marseille. Et au total, j'ai 3 mois de "vacances".
/ En dehors de mon projet de programmation, je suis libre. Mais je sors pas trop pour le tourisme. Juste pour ma scéance sportive,  et passer une soirée avec des amis français ou russes. 
/ J'évite de parler l'anglais mais souvent, la nécessité se présente parce que dans ce pays où je vis actuellement, le russe n'est pas très courant.

Je me débrouille bien à l'oral mais niveau académique, je suis loin de la maîtrise de votre langue natale. Amateur de littérature française classique et touche à tout, j'ai déjà consacré des années pour lire systématiquement 600 ou 700 livres ( ou encore plus). Mais le nombre de livres que j'ai lus n'est pas prometteur de bonne capacité descriptive. 
Enfin, j'ai plein de choses à faire pour perfectionner mon français.

Le russe est l'une des 4 langues que je sais parler, avec laquelle je me débrouilles à l'oral. Mais la norme professionnelle veut que l'on ait le niveau élevé en anglais. La ligne "fluenlly speak English" figure toujours sur la liste des compétences recquises sur pas mal d'annonces. En même temps, le monde slave est d'une étendue très large, occupant une grande partie du continent d'Eurasie et la croissance informatique de pays comme pays baltiques ( Estonie, surtout) laisse présager qu'il y ait du potentiel sur le marché russe. 
Au-delà des avantages commercials, j'aime bien cette langue, et il y a d'autres points forts. 


Alors, j'ai 3 mois jusqu'à reprendre mon métier. Vous en pensez quoi ? 
Faut-il choisir quelle langue ? Ou je dois me concentrer sur le français pour le perfectionnisme ? 

P.S. Je sais bien que le monde académique n'a rien à voir avec notre travail.  Mais c'est mon perfectionnisme qui me pousse à m'intéresser à tout ce qui concerne la vie française, surtout, la littérature, la psychologie, la sociolgie, la politique. 
Et mon anglais est affereux malgré mon score de TOEIC(900/990), et TOEFL(100/120). J'essaie toujours faire google translation franco-anglaise dans ma tête.

Anthaus

74 Messages

actif
25/11/2020 à 14:47

Bonjour,

En informatique, en France, il n'y a vraiment que deux langues qui sont regardées: le français et l'anglais. Moi-même j'aime beaucoup les langues, j'en ai 5 sur mon CV, mais à part le français et l'anglais, les recruteurs s'en foutent un peu. Pour eux c'est au même niveau que les hobbies.
Après, pour certains postes, seul le français est nécessaire, pour d'autres seul l'anglais (essentiellement dans des start-ups ou en finance), et souvent les deux, avec des exigences de niveau plus ou moins élevées.

Par contre, je ne pense pas qu'il faut que vous soyez trop inquiet quant au niveau requis.
Concernant la langue anglaise, il y a finalement assez peu d'ingénieurs vraiment "fluent". Beaucoup l'écrivent sur leur CV, mais quand on les reçoit en entretien, on réalise qu'ils ont juste un niveau correct. Ce qui est généralement suffisant dans le cadre de leurs missions professionnelles. Si vous indiquez seulement votre 900 au TOEIC sur le CV, il se peut que votre interlocuteur n'ose même pas vous tester, de peur d'être moins à l'aise que vous.
Concernant le français, un niveau natif est rarement nécessaire également. On est habitué à avoir des étrangers sur les projets informatiques en France. Ce n'est pas grave si le niveau n'est pas parfait. Je ne sais pas comment est votre français à l'oral, mais visiblement, votre niveau à l'écrit est largement suffisant pour travailler en France.

Donc pour résumé, en France, le russe n'intéresse malheureusement pas les patrons en informatique (sauf si vraiment vous arrivez à trouver une entreprise dont la Russie est le marché n°1), mais un niveau correct de français et d'anglais suffisent, il n'est pas nécessaire d'atteindre la perfection.

Tatsuya

7 Messages

nouveau
25/11/2020 à 15:41

merci pour votre réponse rapide ! 

donc, je dois mettre de côté l'apprentissage de russe / ukrainien ? 
Mon problème, c'est que j'ai déjà 3 ans de blancs sur mon C.V. en tant que programmeur.

3 ans dont j'ai profité pour lire un tas de livres français, et faire mes études en autodidacte sur l'économie, la politique, etc

Depuis qq mois, j'ai repris la  programmation et commencé par travailler sur ma boutique hébergée sur mon serveur interne.
Mes connaissances étaient un peu rouillées, et j'étais un peu maladroit pour faire set-up élémentaire et programmer

Vu mon niveau actuel et le nombre de projet que j'ai faits, j'ai bcp de retards , je crois

OscillationForcée

130 Messages

très actif
26/11/2020 à 10:38

Le russe est-il la langue recherchée par les patrons dans le domaine informatique ?
Non. Les sous-traitants installés dans les ex-républiques soviétiques se sont mis à l'anglais : Roumains, Baltes, Polonais Bulgares, et autres, tous échangent en anglais, qu'ils résident dans leur pays d'origine ou qu'ils soient expatriés dans un pays d'Europe de l'Ouest. Dans ce dernier cas ils parlent en général la lanque du pays d'accueil.

Tatsuya

7 Messages

nouveau
26/11/2020 à 15:02

Malheureusement, j'ai mis pas mal de temps pour avoir de l'aisance auprès de l'alphabet cyrillique
J'avais l'habitude de passer mon temps sur la science humaine en privée et mes années des études en autodidacte m'ont permis d'avoir des connaissances approfondies sur une multitude de sujets.

Bon, mais vous avez raison, je m'en doutais bien de vos réponses réalistes.

Mais j'espère qu'un jour, je pourrai mettre en expertises mon apptitude en russe. ça peut servir à qq chose...un jour, qq part dans le monde. 

Merci infiniment !

blast75

7 Messages

nouveau
27/11/2020 à 14:41

Bonjour Tatsuya,

Dans les cas suivants, votre maîtrise du russe sera grandement appréciée :

- le client final (celui qui bénéficie de votre prestation) est une grande société russe (Severstal, Norilsk, Gazprom, etc.) et vous êtes en contact avec les usagers/clients (ex : en tant que chef de projet, business analyst, consultant AMOA...).

- vous travaillez pour une société faisant du développement offshore en Russie. Même si les spécifications sont écrites en anglais, les correspondances au téléphone, par email ou en visioconférence peuvent se faire en russe. Dans ce contexte, on apprécie d'avoir un chef de projet biculturel qui comprend la culture de travail des russes.

fullstack_obliged

73 Messages

actif
06/01/2021 à 11:55

Bonjour,

Si tu maitrises le Russe, je t'invite à faire un blog de voyage et de l'affiliate marketing. Les russes sont firands de voyages et ils prendront tous les packs et services que tu peux proposer si tant est que le site a un bon contenu.

Tatsuya

7 Messages

nouveau
18/01/2021 à 11:21

Bonjour

Merci pour vos réponses et finalement, j'ai réussi à concilier mes centres d'intérêts avec mes activités professionnelles. Je donne la priorité à mon travail tout en gardant mon goût pour l'écriture.
P.S. Je vis en Ukraine en ce moment, et je vais essayer d'étudier le marché un peu plus. Dès le premier joue, j'ai rencontré des gens en difficultés à cause de crise sanitaire. Ils m'ont pris pour pigeon et voulaient me vendre tout : casque de soldat soviétique, badge soviétique, et timbre rares de grands leaders politique etc.