100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
  • Ce sujet est résolu
 

Pourquoi les Sociétés de conseil (ESN, SSII..) n'aime pas les freelances?

blast75

7 Messages

nouveau
03/12/2020 à 15:15

Bonjour youcef91,

Sans généraliser, car certains cabinets de conseil ou SSII sont ouverts tant qu'ils arrivent à positionner des professionnels disponibles et compétents, voilà quelques arguments qui reviennent souvent lors des conversations que j'ai, aussi bien avec les freelances qu'avec les commerciaux ou patrons de cabinets de conseil ou SSII.

- Les cabinets de conseil ou SSII réalisent plus de marge sur les profils en CDD/CDI, et moins sur sur les freelances. Le commercial touchant une commission qui dépend de son volume de ventes ou du markup réalisé sur chaque prestation vendue a plus intérêt à promouvoir le CDD/CDI que le freelancing.

- Entre midi et 14h, ou à l'happy hour, les collaborateurs d'un projet en CDD/CDI aiment déblatérer sur les cabinets de conseil ou SSII, et leurs pratiques. Les indépendants parviennent à inciter certains d'entre eux à devenir freelance, et donc à quitter leur société. Autant dire que les patrons de cabinets de conseil ou SSII n'apprécient pas...

- Le freelance est quelqu'un qui a franchi le pas. Certains commerciaux aimeraient le faire, par exemple en fondant leur propre cabinet, mais n'ont pas encore franchi le cap. Il y a un fond de jalousie chez ceux qui ont des velléités d'indépendance et qui ont face à eux des freelances.

Freelance91

1425 Messages

Grand Maître
03/12/2020 à 20:30

Les SSII n'aiment pas les freelances parce que les freelances n'iament pas les SSII 

Les raisons sont évidentes :
- une SSII marge énormément plus sur un salarié en CDI que sur un freelance
- un freelance est moins docile qu'un salarié en CDI
...

Et personnellement je n'ai jamais cherché à inciter des salariés de SSII à devenir freelance, bien au contraire, je préfère qu'ils restent à leur CDI/congés payés/tickets resto : moins il y a de freelance sur le marché et mieux c'est pour nous.

mourad.klinsmann

9 Messages

nouveau
03/12/2020 à 21:01

Bonjour,

Je ne suis pas d'accord avec toi blast75, je ne vois pas pourquoi : moins il y a de freelance, mieux c'est pour nous.

Je me dis que plus il y a de freelances moins il y aura de possibilité de privilégier le gars en CDI et plus facile, sera pour nous, de trouver des missions.

Mais ce n'est pas le débat, pour répondre à la question initiale, les ESN se font une plus grosse marge en CDI, c'est aussi simple que ça.

Mourad

MM10, Data Scientist en SASU

itconsult

85 Messages

très actif
06/12/2020 à 10:21

mon impression perso c'est pas une question d'amour ou pas envers les freelance, c'est que

- une SSII marge plus (profit) sur un presta qu'un freelance avec pas beaucoup plus de risque, un presta est aussi jetable qu'un freelance. un presta par contre est plus fidele si le marché est favorable aux prestas ou freelance, le freelance est plus volage et il a raison

- certains grands comptes passent par une seule SSII (sole supplier) pour tous leurs besoins pou pousser les tarfis vers le bas en compensation du volume d'affaires , et petites arrangements parfois. comme freelance tu dois passer par cette SSII impertivement meme si tu connais perso le directeur informatique qui t'apprecie et serait pret a t'embaucher ( voila pour les limites du networking)

- certains grands groupes n'aiments pas les freelance car possibilité de requalification en salarié (le risque est réel), oud ifficulté a gerer les DRH toutes sortes de contrats specifiques

- oui il y a de la jalousie des CDI envers les freelance, je l'ai remarqué sur de nombreux contrats. parfois on conseille meme de cacher ta voiture si tu as une plus grosse voiture qu'eux.

en theorie, engager des freelance et le modele freelance a de l'avenir. c'est comme le teletravail qui est maintenant imposé a l'employeur avec la crise covid. mais il y a toujours des problemes de vieiile mentalité, de rigidités , du court termisme, du management qui est dans le controle