100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Bascule Salariat Freelance en tant de COVID

yowryder

3 Messages

nouveau
10/12/2020 à 15:54

Bonjour à tous,

Je suis actuellement salarié dans une ESN Parisienne, avec 4 ans d'expérence en BA MOA et PMO en banque. Ma mission actuelle ne me passionnant plus et les rapports avec mon ESN étant au plus bas, je songe depuis maintenant quelques temps à passer freelance.

J'ai bien étudié les conséquences de ce choix en terme de sécurité, de finances, de charges de travail et ait déja échangé avec plusieurs consultants qui ont franchit le pas. Considérant mon profil, tous sont plutôt unanime quant à mes chances de trouver une mission (bon après ce sont des amis et collègues proches, par forcéments objectifs :D)


Du coup, je souhaiterais solliciter l'avis de la communauté de freelance info, que je pense plus objectif, sur
- le marché actuel: a quel point est-il possible de trouver une mission en ce moment (télétravail / confinement, certaines industries à l'arret) : comme d'habitude ou plus compliqué ?
- Mes recherches de mission à venir: idéalement PMO, en région Parisienne ou en région PACA, secteur bancaire de préférence (pas fermé à d'autres postes fonctionnels tels que BA, chef de projet, PO, ni aux autres industries) : jouable vu mon xp de 4 ans et la réponse donnée sur l'état du marché ou vaut il mieux temporiser?

Merci d'avance à tous pour vos réponse, j'espère bien un jour faire partie de la communauté des indep :)

Olivier_M

1386 Messages

Grand Maître
11/12/2020 à 09:56

Bonjour,

C'est plus compliqué en ce moment, mais côté banques, il y a des missions en MOA, si vous disposez des compétences recherchées (pas mal de projets réglementaires, sujets risques / crédits / API). Côté PMO, il y a également un peu de travail.
Par contre le marché est devenu nettement plus dur sur 2 points :
- les clients se font plaisir au niveau des tarifs. Je vois passer des offres à 400 euros / jour pour des chefs de projet MOA et à 500 euros pour des PMO, souvent avec plus de 5 ans d'expérience. C'est largement 30% de moins que ce qu'il était possible de négocier il y a 1 an.
- les ESN qui sont référencées auprès des banques sont nettement plus tentées de proposer un CDD ou CDI que de sous-traiter à un freelance.

Si vous avez confiance dans vos capacités, êtes prêt à prospecter avec méthode et patience, et pouvez assurer votre train de vie pendant au moins 6 mois sans mission, pourquoi pas. Le marché est loin d'être idéal, mais il faut bien commencer un jour. Vérifiez cependant que vous disposez d'une spécialité recherchée par les clients, et comparez avec votre salaire actuel, parce qu'avec un tarif journalier de 400€, il n'est pas impossible que vous gagniez presque la même chose en tant que salarié.

Directeur de projet - Moyens de paiement / agrément bancaire / fusion / migration

yowryder

3 Messages

nouveau
11/12/2020 à 10:49

Merci Olivier pour votre réponse

En comparaison avec mon salaire, même 400e, en prenant en compte à la louche, 50% de charges /cotisations fait que mon salaire final augmentera tout de même plus que si j'attendais l'éval annuelle de ma SSII.
(Je ne compte pas me brader à 400e pour autant bien sur, ca n'arrivera qu'en dernier recours si je n'arrive vraiment pas à négocier)

Pour ce qui est de financer mon train de vie: je compte poser ma démission début janvier, ce qui me laisserai 3 mois de préavis (et donc de salaire) pour commencer à chercher. Apres ces 3 mois, j'ai calculé que je disposerais d'environ 2/3 mois de trésorerie pour tenir en me serrant la ceinture. 6 mois en sollicitant les finances de ma femme (là aussi en dernier recours)

Enfin pour la remarque sur les ESN: je compte passer par LittleBig Connection ou par Malt pour targeter les clients ne pouvant pas prendre de freelances en direct. 

Au vu de ces éléments et des différents échanges que j'ai pu avoir, la balance penche très fortement pour un oui pour le moment :)

S'il y a d'autres avis je suis preneur

Cdlt

Droopyann

110 Messages

très actif
11/12/2020 à 16:03

Bonjour yowryder,

Ca semble effectivement plus compliqué en ce moment, même si la tendance semble être de remonter.
Pour preuve, le nombre d'annonces sur freelance info à redépasser les 10 000, ce que je n'avais pas vu depuis le 15 mars. A titre perso, j'ai également plus de contacts, bien que ne cherchant pas de missions actuellement.

Quelques remarques :

  • Attention à ce que peuvent dire les collègues et amis. Avant de me lancer, beaucoup me donnait des missions et des TJMs que je n'ai jamais atteint. En effet, il faut composer avec des (beaucoup ?) intermédiaires, des commerciaux ... Ca peut être plus compliqué qu'il n'y parait. Et le TJM payé par le client final n'est que très rarement le TJM allant de votre poche.
  • Comparer le salaire d'un CDI / CDD avec le TJM me semble compliqué. Il ne faut pas oublier d'y intégrer les charges, les prévoyances, les intercontrats ...
  • Avant de devenir freelance, j'avais entendu (et je trouvais (et trouve encore) ça raisonnable) qu'il fallait avoir l'équivalent d'1 an de salaire pour être tranquille. Vous semblez en être loin, et risquez de devoir faire des choix préjudiciable (TJM fortement baissé, mission pas en adéquation avec vos inspirations ...)
  • Y a-t-il possibilité de négocier une rupture conventionnelle avec votre ESN actuelle pour sécuriser un peu le démarrage ?
  • La période est très particulière, et personne n'est capable de dire ce qu'il va se passesr dans 1 semaine, alors imaginez dans 3 mois. Démissionné est prendre le risque de se retrouver sans rien.
J'espère ne pas vous dégouter d'être freelance. Ce ne sont que des aspects auxquels faire attention en lisant vos propos.
Il y a beaucoup d'avantages aussi : Choisir ses missions, son mode de travail, ses clients. Pouvoir plus facilement partager son travail rémunérateur avec une autre activité.

Avant de vous lancer, je vous conseille de préparer à minima :
  • Un business plan. C'est pas forcément un dossier de 30 pages à présenter à la banque, mais poser sur une page vos aspirations, votre cible de client, les tjms pratiqués, les forces, les faiblesses. Tous ces éléments étant à challenger (avec vos connaissances, votre réseau, des spécialistes, sur ce forum).
  • Un budget prévisionnel avec
    • les rentrées d'argent (pensez que vous ne travaillerez pas toute l'année, il faut garder des vacances, des arrêts maladie, des inter-contrats). Perso, je part sur 180 jours travaillés par an.
    • Les dépenses : comptable, prévoyance santé et maladie, frais (matériel, fournitures de bureau), restaurants, déplacements ...
    • Les rémunérations

yowryder

3 Messages

nouveau
11/12/2020 à 16:52

Bonjour Droopyann,

Merci pour votre message. Non pas dégouté du tout, je suis très conscient des points que vous évoquez. D'ailleurs:
 

  • Attention à ce que peuvent dire les collègues et amis. Avant de me lancer, beaucoup me donnait des missions et des TJMs que je n'ai jamais atteint. En effet, il faut composer avec des (beaucoup ?) intermédiaires, des commerciaux ... Ca peut être plus compliqué qu'il n'y parait. Et le TJM payé par le client final n'est que très rarement le TJM allant de votre poche.
    • Oui, j'ai très conscience qu'apres le TJM, il faut considérer les charges patronales, l'eventuelle rémunération de la plateforme/ESN qui me placera auprès du client. J'ai calculé que pour viser le salaire que je souhaite par mois, il fallait que je vise un TJM mini de 500e. Mes proches et les commerciaux que j'ai rencontrés parlent de TJMs à 550/600e pour mon profil... donc ca me laisse un peu de marge de négociation
  • Comparer le salaire d'un CDI / CDD avec le TJM me semble compliqué. Il ne faut pas oublier d'y intégrer les charges, les prévoyances, les intercontrats ...
    • Cf point au dessus.
  • Avant de devenir freelance, j'avais entendu (et je trouvais (et trouve encore) ça raisonnable) qu'il fallait avoir l'équivalent d'1 an de salaire pour être tranquille. Vous semblez en être loin, et risquez de devoir faire des choix préjudiciable (TJM fortement baissé, mission pas en adéquation avec vos inspirations ...)
    • ma capacité à tenir 3 mois est du à mes économies "liquides". J'ai également de quoi survivre pratiquement 1 an si je commence à taper dans mes placements financier (mais vraiment en dernier recours). Et derriere, ma compagne peut prendre le relais (elle est d'accord et me soutiens dans le projet). Et dans le pire du pire du pire des cas, retour en ESN...
  • Y a-t-il possibilité de négocier une rupture conventionnelle avec votre ESN actuelle pour sécuriser un peu le démarrage ?
    • Absolument aucune. De ce que je sais, personne n'a jamais réussi en 18 ans d'existence de la boite à partir sans démissionner (ou être licencié)
  • La période est très particulière, et personne n'est capable de dire ce qu'il va se passesr dans 1 semaine, alors imaginez dans 3 mois. Démissionné est prendre le risque de se retrouver sans rien.
    • J'en ai bien conscience. Mais comme le disais Olivier plus bas, il faut bien se lancer un jour...
Pour le Business Plan et le budget prévisionnel, c'est en cours d'élaboration

Allez, je me laisse jusqu'au 31 dec pour prendre une décision

Merci

Acant

30 Messages

actif
11/12/2020 à 19:46

Bonjour,

Lors d'un refus de rupture conventionnel, il est possible d'obtenir les droits chômages via le nouveau dispositif démissionnaire depuis le 1er novembre 2019.

https://demission-reconversion.gouv.fr/

Attention aux conditions, les principales :
- Avoir côtisé 5 ans
- Ne pas démissionner avant l'avis favorable de la commission du dispositif
- Avoir un projet à caractère réel et sérieux

Droopyann

110 Messages

très actif
14/12/2020 à 15:04

Acant a écrit :Bonjour,

Lors d'un refus de rupture conventionnel, il est possible d'obtenir les droits chômages via le nouveau dispositif démissionnaire depuis le 1er novembre 2019.

https://demission-reconversion.gouv.fr/

Attention aux conditions, les principales :
- Avoir côtisé 5 ans
- Ne pas démissionner avant l'avis favorable de la commission du dispositif
- Avoir un projet à caractère réel et sérieux
C'est très intéressant. Merci pour cette information.
Y a-t-il des membres du forum qui ont testé et qui peuvent nous faire un retour d'expérience ?