100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Mission en direct avec client...partagez vos expériences

da23ad

146 Messages

très actif
16/12/2020 à 07:21

Bonjour en tous, 

En fouillant un peu dans les "stats" de freelance info, je viens de constater qu'environ 25% des indépendants dans mon métier sont en mission direct chez le client.... et ont des TJM environ 25% plus élevés que nous autres victimes des parasites intermédiaires...lol.

Alors à part la méthode qui consisterait à recontacter directement soit même d'anciens clients, quelles sont vos méthodes utilisées et vos expériences vécues pour accéder à des missions en direct ?


Merci

cmo26

223 Messages

impliqué
16/12/2020 à 08:05

Le problème c'est que les grands groupes fonctionnent par référencement de sociétés "fournisseurs", ce qui limite les contrats en directs.
Les options qui te permettent de sortir de l'ombre et de pratiquer un tarif cohérent, sont :

- Soit tu es sur un marché de niche
- Soit tu es un expert sur un point

La connaissance est la seule chose qui s'accroit lorsqu'on la partage - Sacha Boudjema

da23ad

146 Messages

très actif
16/12/2020 à 08:11

cmo26 a écrit :Le problème c'est que les grands groupes fonctionnent par référencement de sociétés "fournisseurs", ce qui limite les contrats en directs.
Les options qui te permettent de sortir de l'ombre et de pratiquer un tarif cohérent, sont :

- Soit tu es sur un marché de niche
- Soit tu es un expert sur un point
Merci cmo26, mais comme je n'ai pas tellement envie que ce sujet parte rapidement dans tous les sens, je précise que je ne cherche pas à savoir "ce que tout le monde sait déja" , à savoir que le fonctionnement par référencement...etc...

Olivier_M

1386 Messages

Grand Maître
16/12/2020 à 09:43

Ces dernières années, j'ai effectué pas mal de missions en direct, les 3 quarts si je compte par "mission". Cependant, ces missions étaient souvent des missions courtes, donc si je calcule en % de mon chiffre d'affaires, c'était moins de la moitié.
En moyenne, j'ai facturé un peu plus sur ces missions directes, mais c'était surtout lié à leur durée courte et au fait que j'intervenais dans un rôle "d'expert". Sur les missions longues, c'est le client qui a "bénéficié" en grande partie de l'absence d'intermédiaire.

Sur le profil des clients qui m'ont signé en direct : il s'agit toujours de "petites" entreprises, n'ayant pas de service achat ni de procédure de référencement. Le "sponsor" / directeur / chef de projet recrute le consultant de son choix et maîtrise son budget.

J'ai obtenu ces missions pour 3 raisons :
- Celui qui recrute le consultant est un ami (je tiens à préciser que c'est bien pour un besoin réel et des compétences précises que l'on m'a appelé, cependant, il n'y a pas eu de mise en concurrence)
- Le bouche à oreilles : quelqu'un chez le client a entendu parlé de moi, où le consultant originellement projeté pour la mission n'est pas disponible et suggère mon nom (ces 10 dernières années, j'ai obtenu la grande majorité de mes missions, en direct ou non, sur la recommandation d'autres consultants).
- Le client chez qui je suis déjà intervenu par le passé et qui me rappelle pour un nouveau projet.

Ces missions ont souvent été les plus intéressantes et celles que je considère comme mes meilleurs "succès", parce que tout a été organisé sans intermédiaire, de manière ultra carrée, avec des lettres de missions limpides, des conditions de réalisation claires, et la possibilité d'adapter mon rôle et les conditions de de mon contrat aussi simplement qu'en discutant 5 minutes avec le client autour d'un café.

Directeur de projet - Moyens de paiement / agrément bancaire / fusion / migration

Membre-02512492

5 Messages

nouveau
22/12/2020 à 12:16

Personnellement ça ne m’est jamais arrivé, mais je connais des personnes qui sont en direct avec le client final.
Plusieurs cas de figure pour eux:

- Ça fait un moment qu’ils sont en mission chez le client, et le client négocie avec l’ESN pour qu’ils passent en direct. (C’est surtout le client qui est gagnant dans ce cas)
- Un ancien client (très grand groupe) a rappelé un collègue avec qui il avait de bonnes relations pour qu’il retourne mais cette fois ci en direct. (C’était il y a 5 ans, je pense pas que ça soit possible aujourd’hui)
- Un ami qui est très spécialisé. Certes il a une facturation hallucinante, mais il y a tellement peu de missions qu’il se trouve souvent obligé de partir à l’étranger. À vrai dire il prend les missions là où elles se trouvent. Pour l’anecdote: Dans une grande banque parisienne, des membres du management lui ont fait comprendre qu’il n’était pas le bienvenu, mais qu’ils sont obligés de faire avec. (Bonjour l’ambiance pendant la mission !)

Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que les grands groupes ont des retards de paiement très importants (jusqu’à 6 mois), donc il faut s’assurer d’avoir les reins solides avant de s’engager avec eux.