100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Faut il cacher ou non son statut d'indep en clientèle ?

Sasuconslt

11 Messages

discret
08/01/2021 à 16:39

Bonjour à tous,
Cela fait maintenant quelques mois que je suis passé indépendant. Je suis en mission chez un client depuis plusieurs mois en passant par une société de conseil. Pour mon client, je fais parti du cabinet. Cette situation me dérange, par exemple lors d'un échange avec un client, il m'a demandé depuis combien de temps je travaillais pour ce cabinet. Ce cabinet m'a recommandé de ne pas dire que j'étais indép.

Ma question est donc simple, faut il cacher ou non son statut d'indep lorsqu'on est en clientèle ? Y a t il un intérêt à ne pas dire qu'on est indep ou au contraire faut il le dire ?
Merci pour votre avis !
Patrick

Freelance91

1573 Messages

Grand Maître
08/01/2021 à 17:08

La SSII intermédiaire ne les a pas mis au courant donc peut être que le client interdit les indéps et vous risquez de voir votre contrat arrêté ?
Il vaut donc mieux ne pas le dire au client et faire profil bas.

Anthaus

91 Messages

très actif
08/01/2021 à 17:18

Je me suis déjà retrouvé dans cette situation, et c'est très inconfortable. Dans le doute, il vaut mieux ne pas trop l'ébruiter, même si généralement, c'est plus le service achat que le client avec lequel vous êtes en contact qui aura une aversion pour les freelances. Généralement, il s'en fout, mais mieux vaut ne pas tenter le diable. C'est assez hyprocrite d'ailleurs, car les freelances sont souvent détectables en quelques secondes grâce à Google.
C'est d'ailleurs comme ça que, sur la mission où les consignes de la SSII étaient les plus insistantes, je me suis rendu compte que 30% de l'équipe était freelance, dont 100% de ceux placés par cette SSII (qui n'a visiblement pas de consultants en interne si j'en crois son LinkedIn).

Q.Yann

13 Messages

discret
08/01/2021 à 19:41

Hello

Bonne année à tous...

Moi je dirais que cela dépend ou tu exerces. Ici au Luxembourg, il préfère les indépendants car plus hotonome, plus ouvert, capable de se remettre en question, plus d'expérience, plus souple et compréhensif, que les CDI bornés à des lois et conventions collectives, ou cadre juridique avec une carte de syndicaliste, etc. Du coup moi je l'ai jamais caché, et cela ne choque personne.

Avant j'étais à Paris, en direct, et cela ne génait personne que je soie freelance. J'ai même accédé à un poste de directeur informatique sous la coupe du Directeur Général et du PDG. Donc le principal c'est de faire la preuve qu'on est compétent et plein de sagesse. Si le client ne veut pas d'Indépendant, je vois pas pourquoi le cabinet de conseils t'y a placé : c'est un coup à se faire "griller" chez un client, voir beaucoup plus.
D'ou la question : tu étais au courant dès le départ ? Si oui, alors t'es bon pour mentir jusqu'à la fin de ta mission.

En tout cas, je penche pour un commercial qui t'as vendu en CDI... Et comme il a menti. Il risque la confiance du client.
Moi, le commercial qui me fait ca, il peut m'oublier. La confiance, pour les relations commercials, c'est primordial.

Si non, c'est plus compliqué... en tout cas, ne fait pas le premier pas. Sinon tu vas mettre en défaut le commercial, et il te loupera pas derrière.

++

Membre-02512492

9 Messages

nouveau
08/01/2021 à 21:25

Si le cabinet t’as demandé d’être discret alors il faut le faire. Ça ne sert à rien d’être honnête avec le client car tu peux sortir du jour au lendemain en cas de soucis.
En général il faut demander au commercial ce genre de détails avant même le premier entretien, car il arrive que des clients demandent pendant l’échange si on est indépendant ou pas.

Des fois c’est à cause de la politique des achats( meilleur cas de figure car l’opérationnel s’en fout). Mais des fois c’est l’opérationnel qui ne veut pas d’indépendants car ils se barrent en un mois dès qu’ils trouvent une autre mission avec 10 centimes en plus.

code38

238 Messages

impliqué
08/01/2021 à 23:57

Je pars du principe par défaut qu'il ne sert à rien de cacher son statut. En effet, une recherche rapide sur vous ou quelqu'un de votre réseau qui connaît quelqu'un à qui il va lâcher l'info ne sachant pas qu'il fallait la taire ...
Comme évoqué, il y a la confiance, qui est importante. Et la transparence. C'est le meilleur moyen d'être au clair et de ne pas créer de situation délicate (pour soi ou un des acteurs).

Après, dans le cas particulier où l'intermédiaire demande de cacher son statut ... il faudrait savoir (avant de s'engager dans la mission bien sûr) quelle est la raison à cela : le client a-t-il spécifiquement proscrit les freelance ou bien est-ce le commercial qui projette le fait que si le client l'apprend, il pourrait penser que ...

Que faire quand c'est trop tard et que vous vous retrouvez en mission ? Transpirer quand on vous demande depuis quand vous travaillez chez la SSII ... et essayer de répondre comme si la question avait été "depuis quand travaillez-vous pour la société".

Globalement, je ne vois pas d'intérêt à ne pas le dire. D'autant que le freelancing s'est largement démocratisé. C'est donc moins sujet à question : on passe par des SSII, on a les mêmes profils que les employés de SSII, ...

adenoyelle

163 Messages

impliqué
09/01/2021 à 01:03

Bonjour,

S'il vous l'a caché avant la mission, il est malhonnête. Il vous a embarqué dans son mensonge et vous implique dedans, ce qui vous met dans une situation inconfortable.

J'ai été confronté à cette situation, avec un commercial qui m'a dit 5 min avant l'entretien, en bas du bureau du client que le client ne voulait pas d'indép et qu'il fallait mentir. J'ai été ferme : tant que le client ne demande rien, je ne dis rien mais s'il pose la question, je ne m'embarque pas dans le mensonge. Je ne sais pas mentir, ce n'est pas mon métier, contrairement à lui. Suite à l'entretien, j'ai refusé la mission. J'ai protégé ma réputation, je n'ai pas compromis ma morale et je n'ai pas compromis l'intermédiaire, j'aurais peut-être du

Et à l'arrivée, vous pouvez être certain que vous serez tenu pour responsable du mensonge de l'intermédiaire. Car lui a le numéro de téléphone du client, pas vous. Il lui racontera bien ce qu'il veut "le dév m'a menti, il n'est pas fiable etc etc".

Par contre, si vous le saviez et que vous y êtes allé quand même, c'est votre problème, faites bien ce que vous voulez. Il n'y a pas de morale, c'est juste un rapport bénéfice/risque.

if (vous le cachez) {
  if (le client le découvre) {
    Vous passez pour un gland, le client vous pourrit
  } else {
    Vous allez jusqu'au bout de la mission
  }
} else {
  if (le client accepte) {
    Vous allez au bout de la mission
  } else {
    Vous perdez la mission (mais il y en a d'autres).
  }
  Dans tous les cas, c'est l'intermédiaire qui passe pour un con, pas vous.
}

A vous de voir avec votre conscience, votre situation personnelle, votre capacité à trouver une autre mission (et un autre intermédiaire)

Aodii

7 Messages

nouveau
11/01/2021 à 00:05

C'est un jeu d'hypocrite... Et dans la majorité des cas la transparence ne beneficiera à personne. Comme dit plus haut, c'est souvent les achats qui veulent éviter les indeps et surtout certaines grosses banques...
Les clients eux ferment les yeux tant qu'ils ont des resources qui font le job.

Je ne vois pas comment le client pourrait l'apprendre si ce n'est par vous. Ce n'est certainement pas le commercial qui le dira... Après oui en faisant quelques recherches ca se trouvent mais les clients ont pas que ça à faire.

Perso quand on me pose la question en entretien je dis que je viens de commencer à travailler avec l'ESN, que c'est ma première mission.
Les clients veulent juste que les candidats et les ENS disent qu'ils sont lié, ils vont pas chercher plus loin.

Après libre à chacun de préférer la transparence mais au risque de perdre son contrat?

Sasuconslt

11 Messages

discret
11/01/2021 à 09:20

Merci pour les éclairages, je me posais la question. Je trouve effectivement que si la situation est gênante, elle est supportable et clairement cela vaut le coup si cela permet de conserver la mission lorsqu'on est déjà en mission.

C'est un peu plus embettant lors d'un entretien, car on peut se poser la question pourquoi après 15 ans d'expérience n'a pas plus de responsabilité, qu'il n'est pas manager par exemple ? Dans ma présentation, je mettais en avant le fait d'être devenu indépendant, mais finalement je ne peux pas me présenter de cette façon.

Comment valoriser son parcours professionnel en cachant le fait d'être indépendant ?

_lael

624 Messages

impliqué
11/01/2021 à 11:50

"Pour vivre heureux, vivons cachés" comme on dit.

Toute vérité n'est pas bonne à dire.
Surtout quand on nous la demande pas par crainte de la réponse, autant la taire.
D'autant que le cacher ne porte de réel préjudice à personne tant que le taf est fait.

Picasso4All

54 Messages

actif
11/01/2021 à 13:55

Après t'as aussi sur le plateau des consultants en CDI qui peuvent te jalouser et imaginer que tu roules sur l'or
Ca m'est arrivé sur une mission, où j'entendais des réflexions du genre "il veut accroitre son périmètre, pour assurer son renouvelement car il est freelance"

Anthaus

91 Messages

très actif
11/01/2021 à 14:29

_lael a écrit :"Pour vivre heureux, vivons cachés" comme on dit.

Toute vérité n'est pas bonne à dire.
Surtout quand on nous la demande pas par crainte de la réponse, autant la taire.
D'autant que le cacher ne porte de réel préjudice à personne tant que le taf est fait.
En effet, techniquement ça ne porte préjudice à personne. Après, quand on commence à se lier à des collègues, c'est très désagréable de leur mentir. Perso c'est ce qui m'emmerdait le plus. Et plus la mission est longue, plus c'est pénible.
 
Picasso4All a écrit :Après t'as aussi sur le plateau des consultants en CDI qui peuvent te jalouser et imaginer que tu roules sur l'or
Ca m'est arrivé sur une mission, où j'entendais des réflexions du genre "il veut accroitre son périmètre, pour assurer son renouvelement car il est freelance"
Z'ont qu'à passer freelances eux aussi :-P

code38

238 Messages

impliqué
11/01/2021 à 23:28

Anthaus a écrit :
_lael a écrit :"Pour vivre heureux, vivons cachés" comme on dit.

Toute vérité n'est pas bonne à dire.
Surtout quand on nous la demande pas par crainte de la réponse, autant la taire.
D'autant que le cacher ne porte de réel préjudice à personne tant que le taf est fait.
En effet, techniquement ça ne porte préjudice à personne. Après, quand on commence à se lier à des collègues, c'est très désagréable de leur mentir. Perso c'est ce qui m'emmerdait le plus. Et plus la mission est longue, plus c'est pénible.

 
Bien vu, c'est à prendre en compte. On pense spontanément au client (hiérarchie, achats, ...) et aux intermédiaires ... mais on peut aisément les oublier dans leurs postures. Dans le fond, c'est vrai que pour eux, concrètement, ça ne change rien. Le préjudice est surtout pour soi : le fait d'être mal à l'aise avec le fait de mentir sur son sujet, d'autant plus avec des collègues, en effet, qui l'apprendront tôt ou tard, avec une compréhension variable du mensonge en question.

Freelance91

1573 Messages

Grand Maître
12/01/2021 à 10:13

Anthaus a écrit :Z'ont qu'à passer freelances eux aussi :-P

 
Ces personnes jalouses sont souvent du genre à vouloir le beurre ( rémunération plus élevée ) et l'argent du beurre ( congés payés, sécurité de l'emploi ) et ne sauteront jamais le pas, ils resteront dans leur rôle de "salarié aigri jaloux des freelances".

phili_b

529 Messages

impliqué
16/01/2021 à 19:00

À moins d'être dans une passe difficile j'aurais tendance à refuser une mission où on me demande de taire que je suis freelance. 

En revanche je peux partir du principe que tant que l'on ne me le demande pas je ne crie pas sur les toits mon statut, mais à la machine à café je ne garderai pas longtemps le secret car effectivement je ne vais pas me prendre les pieds dans le tapis avec des collègues que je côtoie tout les jours. 

À la rigueur pour une mission de moins d'une semaine mais sinon non.

FLSEC

80 Messages

très actif
16/01/2021 à 23:23

phili_b a écrit :En revanche je peux partir du principe que tant que l'on ne me le demande pas je ne crie pas sur les toits mon statut, mais à la machine à café je ne garderai pas longtemps le secret car effectivement je ne vais pas me prendre les pieds dans le tapis avec des collègues que je côtoie tout les jours.
 
Pareil pour moi. Ne pas dire spontanément qu'on est freelance, ok. Mais devoir mentir à ses collègues dès qu'on parle de nombres de congés/RTT, CE, ticket restau, formation accordées... c'est pas faisable pour moi. Surtout s'il y a un vrai salarié de l'ESN qui travaille avec nous.

Ozymandias

98 Messages

très actif
21/01/2021 à 18:58

De toutes manières ça se découvre vite en pratique. Rien que demander les tickets de caisse au restau est suspect. Surtout si un consultant salarié de la même SSII mange avec vous...

fullstack_obliged

86 Messages

très actif
22/01/2021 à 15:34

Ozymandias a écrit :De toutes manières ça se découvre vite en pratique. Rien que demander les tickets de caisse au restau est suspect. Surtout si un consultant salarié de la même SSII mange avec vous...
Oui et non, rien n'interdit d'être salarié dans une SSII et avoir sa propre structure à faire des sites web en indép' à côté. J'avais un collègues qui faisait çà et il faisait logiquement ses notes de frais.
Maintenant il y a des SSII qui mettent la super clause débile genre interdire d'avoir une activité de dev en indép'. Pour moi je la considère de fait totalement abusive car de toute façon un petit indép' ne vise pas les mêmes clients pour faire du web sur son temps libre (par exemple) que les SSII.

La où çà pourrait être tendu c'est d'être sur une mission avec des outils totalement obsolètes et tout en faisant son job et en absorbant les connaissances se faire sa maquette d'un outil pour améliorer les processus et essayer d'aller vendre çà aux achats en direct (j'ai déjà vu une personne le faire, mais je pense que çà peut être tendu limite la SSII peut attaquer pour vouloir voler le projet).

Membre-2523896

1 Messages

nouveau
22/01/2021 à 16:45

Je pense à une autre raison potentielle qui pourrait faire que la SSII n'ait pas intérêt à ce que le client sache que le dev est freelance :
si le client sait que le dev est freelance, il pourrait être tenté de rompre le contrat avec la SSII au bout de quelques mois et passer un nouveau contrat directement avec le freelance pour éviter la commission de la SSII (ce qui pourrait bénéficier au client et aussi au freelance).
Alors que tant que le client pense que le dev est en CDI chez la SSII, il n'a pas d'intérêt à esquiver la SSII car il ne veut pas prendre le dev en CDI.
Bien sûr si le client a beaucoup de contrats avec la SSII en question, vouloir esquiver la SSII ainsi peut nuir à leur relations commerciales si la SSII découvre la manoeuvre.

Anthaus

91 Messages

très actif
22/01/2021 à 17:23

Membre-2523896 a écrit :Je pense à une autre raison potentielle qui pourrait faire que la SSII n'ait pas intérêt à ce que le client sache que le dev est freelance :
si le client sait que le dev est freelance, il pourrait être tenté de rompre le contrat avec la SSII au bout de quelques mois et passer un nouveau contrat directement avec le freelance pour éviter la commission de la SSII (ce qui pourrait bénéficier au client et aussi au freelance).
Alors que tant que le client pense que le dev est en CDI chez la SSII, il n'a pas d'intérêt à esquiver la SSII car il ne veut pas prendre le dev en CDI.
Bien sûr si le client a beaucoup de contrats avec la SSII en question, vouloir esquiver la SSII ainsi peut nuir à leur relations commerciales si la SSII découvre la manoeuvre.
Non, les services achats passent par une liste de fournisseurs pour leurs prestas. Dans les grandes entreprises, c'est très rare qu'ils prennent des freelances en direct.

fullstack_obliged

86 Messages

très actif
23/01/2021 à 00:53

Bah ouais y a malheureusement toujours la connerie du référencement... du coup un petit freelance n'a aucune chance de passer en direct chez "un gros" client.

bagte

88 Messages

très actif
23/01/2021 à 10:38

Bonjour,
en france c'est une evidence , c'est non . Je le dit jamais. Et j'evite que ca se sache
Il y'a trop de jalousie , ou de préjugé sur ce statut.
Si je peux m'eviter des reflexions ou des remarques...
Et puis surtout , dans toute mes missions je suis porté par une SSII , donc chez le client je represente la SSII . Mon statut de freelance ne concerne que la SSII.