100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

chasse aux sorcières contre les freelances

capito7

147 Messages

très actif
14/01/2021 à 13:24

Bonjour Guys ! ;-)

petit sujet sur la chasse aux freelances.... je constate de plus en plus que nos ennemxxx les directions achat reprennent la vieille chasse aux freelances. vu dans une grande banque & maintenant dans un compte CAC parapétrolier.

On veut nous exterminer, nous éviscérer, nous torpiller...

A vos stylos pour réactions ;-) je suis un peu dépité j'avoue.... parce que là si on nous interdit de bosser...

Freelance91

1573 Messages

Grand Maître
14/01/2021 à 14:36

Il y a déjà une discussion sur ce sujet et ça fait au moins 10 ans que ce processus a commencé mais aucun grand compte n'est à 100% fermé aux freelances, ils en prennent encore un peu quand il s'agit de profils experts ou des spécialistes.

capito7

147 Messages

très actif
14/01/2021 à 16:13

Tu as raison, c'est une chasse vieille comme le monde  ;-) je rejoins l'autre thread de ce pas ;-)

Leos

30 Messages

actif
25/01/2021 à 18:21

Je pense que ça fluctue ( et fluctuera encore) en fonction de la conjoncture et des différentes stratégies.
Le plus gros groupe  "historique" de ma région qui ne jurait que par les SSII et excluait tout télétravail vient de déposer une offre pour un free-lance qui devrait venir 1 jour de temps en temps sur site enfin "si possible" 

hmg

25882 Messages

Grand Maître
29/01/2021 à 06:22

Bonjour,

c'est cyclique et dépend des activités. 

Ils ont besoin des deux (salariés et indépendants) pour des raisons différentes. Quand ils vont trop loin dans un sens, ils sont rattrapés par la réalité. D'un côté le coût, de l'autre côté la flexibilité et l'accès à des profils plus adaptés à des missions moyen terme. 

Les services achats oscillent donc régulièrement entre recours au freelance ou intégration de salariés. 

J'avais un client qui a deux fois été licencié d'une banque dans le cadre de plans de départs pour revenir travailler pour eux en Free. Aux dernières nouvelles, il est à nouveau salarié chez eux.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Atchoum1989

119 Messages

très actif
29/01/2021 à 11:22

Alors je vais donner un avis qui va faire un peu parler surtout en tant que freelance... 

D'un coté je trouve ça totalement justifié vu le nombre de mecs totalement bidons qui voient le freelance comme l'eldorado et vendent au final du vide. Une bonne moitié des freelances constituent au final une véritable escroquerie pour un client, donc à force de se faire arnaquer ils en ont marre et nous font faire des voyages en catapulte, ce que je peux comprendre quand on prend en compte la compétence moyenne des mecs qui se vendent experts à des tarifs parfois délirants. 

Après d'un autre coté, le freelance qui apporte une vraie expertise (vu que c'est son role) ou qui est sur un domaine de niche lui n'a pas à tellement s'inquiéter à mon avis.
On fait aussi face à la concurrence des équipes offshore (le politiquement correct pour indiens) qui au final la aussi ne sont pas réellement des concurrents si on amène une expertise qu'ils n'ont pas. 

Comme a pu dire hmg, les salariés et freelances pour une entreprises sont utiles mais ont un role totalement différent, le salarié est la pour prendre plus du daily et le freelance pour amener une expertise spécifique. 

Voila voila et bonne journée à tous.

FLSEC

80 Messages

très actif
29/01/2021 à 13:42

Un indépendant n'est pas forcément un expert. C'est juste un prestataire qui a un statut différent des salariés d'ESN. Il peut avoir les memes roles qu'un prestataire standard. Les clients ont besoin d'un prestataire pour une expertise ou pour une augmentation de charges.
Si un indépendant se vend comme un expert avec le TJM qui va avec mais qu'il n'est pas bon c'est un autre sujet. C'est pareil quand une ESN survend un de des salariés

Laura.p63

110 Messages

très actif
29/01/2021 à 13:43

Je suis d'accord hormis sur la partie "le freelance qui apporte une vraie expertise (vu que c'est son role) n'a pas tellement s'inquiéter à mon avis.
Enfin c'est pas exactement de l'inquiétude mais depuis quelques mois je passe autant de temps à prospecter qu'à devoir justifier mon tarif...
J'en arrive à un point où je me demande si je vais pas devoir prendre en compte le temps de négociation dans mon TJM

fullstack_obliged

85 Messages

très actif
29/01/2021 à 18:12

@Laura.p63 > Ne changez pas votr tj. Le probleme est ailleurs:  Il y a du monde sur le marche maintenant et les employeurs peuvent prendre des ressources de 10 ans d'experience au tarif d'un junior si ils le veulent desormais.

@Atchoum> Je suis plutot d'accord avec @FLSEC. Tout le monde n'a pas envie d'etre specialise dans un domaine. Je veux bosser en freelance mais je suis ouvert a toute technologie, je n'aurais pas le droit de mettre en rapport mon tarif avec mes 20 ans d'xp dans des domaines autres ...? L'experience n'est jamais une chose de perdue et on ne recommence pas a zero chaque fois qu'on change de techno ou de domaine fonctionnel.
Maintenant c'est vrai que je reste comme vous sceptique quand j'ouvre linkedin et que je vois des CTO apres 2 clients et 3 ans d'xp ...Pour moi y a un truc qui cloche... Mais je comprends: je suis bien mon propre CEO et CTO de mes applis SaaS aussi... mais c'est un peu pompeux; a ce compte la tout le monde est CTO / CCO / CMO / CEO  :)

Laura.p63

110 Messages

très actif
29/01/2021 à 19:28

@fullstack_obliged à vrai dire je parlais de l'augmenter. Mon temps "improductif" augmentant fortement avec les recherches d'offres + négociations.

youcef91

64 Messages

actif
30/01/2021 à 12:16

Hello les free...
J'apporte mon point de vue , moi qui est freelance spécialisé dans les achats techniques mais aussi avec une bonne vision sur les achats de prestations intellectuels .... 
@FLSEC --->Oui je suis d’accord, un free n'est pas forcément un expert , mais attention, là encore le statut freelance dans les usages ne saurait être vraiment reconnu et " légitime " qu'avec une certaine expérience au regard du client ...
Le freelance n'est pas simplement un statut diffèrent , et la preuve quand une SSII vous contacte et que vous lui annoncez que vous êtes freelance , alors là, le ton et leurs discours change radicalement et vous considère plus comme un loup qu'un docile agneau .... 
Le freelance est aussi un mode de vie .... ou vous êtes libre sans devoir justifier quelque chose a pôle-emploi ou à un employeur lambda (absence de lien de subordination ) .
Finalement, le freelance est le plus gros danger pour les SSII , cela menace le propre de leur existence et surtout le fondement même de leur modèle qui repose sur l’intermédiation via un référencement  mais surtout sur la "vente" des cerveaux...alors quand le cerveau se vend par lui-même ...ces boites-là n'ont plus presque aucune raison d'exister... 
Je termine aussi par dire qu’être freelance ou salarié c'est pas mieux et c'est pas pire.... mais c'est juste différent :)

_lael

624 Messages

impliqué
30/01/2021 à 12:36

youcef91 a écrit :Le freelance n'est pas simplement un statut diffèrent , et la preuve quand une SSII vous contacte et que vous lui annoncez que vous êtes freelance , alors la le ton et leur discours change radicalement et vous considère plus comme un loup qu'un agneau ....
 
J'aime beaucoup cette phrase, car effectivement ça en dit long sur les relations entre les consutants et les commerciaux/recruteurs des "intermédiaires" (ESN/SSII)

Quand on est considéré comme un salarié potentiel on est une "proie" qu'ils pourront exploiter à leur guise et à qui ils pourront servir leur baratin habituel :
- "Chez nous les consultants ne sont pas des numéros."
- "Nous reconnaissons les compétences de chacun et les valorisons à leur juste niveau."
- "Vous aurez des perspectives d'évolution et accès à des formations adaptées."
- "Parce que chaque consultant compte, vous bénéficierez d'un suivi RH personnalisé."
etc. etc.. more bullshit etc...

Par contre quand on est freelance, on est quand même beaucoup moins réceptif à ce genre de discours.
Donc le ton change effectivement.

FLSEC

80 Messages

très actif
30/01/2021 à 17:37

FLSEC a écrit :Un indépendant n'est pas forcément un expert. C'est juste un prestataire qui a un statut différent des salariés d'ESN.

 
Quand j'ai écris ceci c'était en réponse aux messages précédents qui concernaient les relations avec les clients.

Dans l'ensemble un indépendant a bien sûr un rapport différent avec les intérmédiaires ESN ainsi qu'une manière de vivre et de gérer sa carrière différente de celle d'un salarié.

Compte supprimé

543 Messages

30/01/2021 à 17:45

Atchoum1989 a écrit :Alors je vais donner un avis qui va faire un peu parler surtout en tant que freelance... 

D'un coté je trouve ça totalement justifié vu le nombre de mecs totalement bidons qui voient le freelance comme l'eldorado et vendent au final du vide. Une bonne moitié des freelances constituent au final une véritable escroquerie pour un client, donc à force de se faire arnaquer ils en ont marre et nous font faire des voyages en catapulte, ce que je peux comprendre quand on prend en compte la compétence moyenne des mecs qui se vendent experts à des tarifs parfois délirants. 

Après d'un autre coté, le freelance qui apporte une vraie expertise (vu que c'est son role) ou qui est sur un domaine de niche lui n'a pas à tellement s'inquiéter à mon avis.
On fait aussi face à la concurrence des équipes offshore (le politiquement correct pour indiens) qui au final la aussi ne sont pas réellement des concurrents si on amène une expertise qu'ils n'ont pas. 

Comme a pu dire hmg, les salariés et freelances pour une entreprises sont utiles mais ont un role totalement différent, le salarié est la pour prendre plus du daily et le freelance pour amener une expertise spécifique. 

Voila voila et bonne journée à tous.
+1
Entièrement d'accord avec vos arguments.