100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Négociation et collaboration avec une ESN

LaBanane

3 Messages

nouveau
18/01/2021 à 13:59

Bonjour, j'ouvre ce topic afin de partager ma façon de collaborer avec les ESN ou les sociétés de recrutements. 

Lorsqu'une ESN me contacte bien souvent elle demande votre tarif en premier. Ma stratégie est de demandé avant les informations sur la mission car le TJM va dépendre :
- de la nature du poste ciblé
- de la localisation approximative

Ensuite je leur donne un tarif et je pose mes conditions afin d'accepter que je collabore avec eux :
- je ne fais pas de double sous traitance (je m'assure que l'ESN est bien en direct avec le client final)
- transparence des TJM, avec 15% de marge maximum
- m'avertir lors de l'envoie d'un CV à un client final
- si le CV est templaté me le faire valider (permet de se prémunir de certaines modif non désirées ^^)

Si une de ces conditions n'est pas respectées, je décide de ne pas collaborer avec l'ESN. Il est possible selon les cas que j'autorise un minimum de souplesse. Si j'apporte l'affaire je demande une marge de maximum 7%.

La marge maximum à souvent du mal à passer, auquel cas je réponds que c'est pour éviter les abus de marge. Un client final qui paye 600€ va s'attendre a un investissement à la hauteur de se tarif, si la marge est trop grande cela retombe sur le consultant dans le cas où l'effort à fournir n'est pas à la hauteur de sa tarification final.

Sachant que l'ESN n'a aucun intéret à vous mentir, car cela finira par se savoir et ça la mettra en porte à faux. Par exemple vous pourriez spécifier au client final pourquoi vous decidez de ne pas continuer la prestation tant que l'esn ne s'engage pas à tenir les conditions initiales avec lesquelles elle s'est engagé avec vous.

N'hesitez à commenter ma manière de collaborer et à partager la votre :).

ZakTech

110 Messages

très actif
21/01/2021 à 10:59

Bonjour,

Je suis d'accord avec les points que vous avez enumérés.

Le TJM dépend de la nature du poste : Le client souhaite une prestation à haute responsabilité? Ou souhaite simplement combler le départ d'un dev?
Il faut savoir adapter son TJM en fonction de la mission, du contexte, mais ce n'est pas une raison pour le baisser simplement à cause du covid...

Il est important d'insister sur cette "transparence" dans le but d'avoir cette relation gagnant-gagnant qui perdure, après une mission on aura toujours envie de retravailler avec cette personne et préciser que ça peut être le facteur déterminant si le même appel d'offres est proposé par 2 sociétés. (faire jouer la concurrence et montrer qu'on sait comment ça fonctionne derrière)

Evidemment, éviter les doublons pour les envois de CV, donc demander systématiquement la fiche de poste, là où il y a la référence.

En ce qui concernen le CV templaté, ne jamais faire ce travail pour la SSII (oui, il y en a encore qui tentent de déléguer cette tâche au préstataire) et demander à le valider avant envoi.

Freelance&plus

85 Messages

très actif
21/01/2021 à 19:30

LaBanane a écrit :Bonjour, j'ouvre ce topic afin de partager ma façon de collaborer avec les ESN ou les sociétés de recrutements. 

Lorsqu'une ESN me contacte bien souvent elle demande votre tarif en premier. Ma stratégie est de demandé avant les informations sur la mission car le TJM va dépendre :
- de la nature du poste ciblé
- de la localisation approximative

Ensuite je leur donne un tarif et je pose mes conditions afin d'accepter que je collabore avec eux :
- je ne fais pas de double sous traitance (je m'assure que l'ESN est bien en direct avec le client final)
- transparence des TJM, avec 15% de marge maximum
- m'avertir lors de l'envoie d'un CV à un client final
- si le CV est templaté me le faire valider (permet de se prémunir de certaines modif non désirées ^^)

Si une de ces conditions n'est pas respectées, je décide de ne pas collaborer avec l'ESN. Il est possible selon les cas que j'autorise un minimum de souplesse. Si j'apporte l'affaire je demande une marge de maximum 7%.

La marge maximum à souvent du mal à passer, auquel cas je réponds que c'est pour éviter les abus de marge. Un client final qui paye 600€ va s'attendre a un investissement à la hauteur de se tarif, si la marge est trop grande cela retombe sur le consultant dans le cas où l'effort à fournir n'est pas à la hauteur de sa tarification final.

Sachant que l'ESN n'a aucun intéret à vous mentir, car cela finira par se savoir et ça la mettra en porte à faux. Par exemple vous pourriez spécifier au client final pourquoi vous decidez de ne pas continuer la prestation tant que l'esn ne s'engage pas à tenir les conditions initiales avec lesquelles elle s'est engagé avec vous.

N'hesitez à commenter ma manière de collaborer et à partager la votre :).
Bonsoir,

Je pense que quasiment tous les freelances vont être d'accord avec vous, néanmoins un certain nombre d'ESN vous répondront qu'elles ne communiquent pas sur leur marge, ou bien que leur marge est supérieure à 15% ou encore elles vous diront ce que vous avez envie d'entendre.

Du coup, c'est gentil de laisser votre place pour d'autres confrères moins regardant avec peut etre des contraintes de vie différentes des vôtres.

C'est un peu comme si vous étiez petit producteur de fromages dans une jolie montagne et que vous disiez à la centrale d'achat de Leclerc, Super, Carrefour ou Auchan qu'ils n'ont pas le droit de revendre votre fromage avec plus de X% de marge.

Ensuite 15%, je ne sais pas d'ou vous tirez ce chiffre, ni d'ailleurs comment vous calculez la marge ?  (Prix de vente - Prix d'achat) divisé par quoi ?  Prix d'achat ou de vente ? :-)
15% sur un profil à 1 000€ /jour, c'est mieux que 15% sur un profil à 280€ / jour

J'avoue aussi que des fois je me demande pourquoi je "vaux" 600€, même sans travailler chez l'Oréal 

J'attend le retour de boomerang

Peluche

36 Messages

actif
21/01/2021 à 19:32

Et j'ajouterai ceci :

  • Ne pas hésiter à refuser la mission si nos conditions ne sont pas réunies, en cas de doute émettre notre refus seulement après avoir rencontré le client en entretien (et selon les cas faire un petit message sur LinkedIn pour remercier le client pour son temps en lui expliquant les causes du refus, comme ça si le commercial de l'ESN a menti au client ça peut le mettre sur le banc de touche - à doser avec justesse).
  • Faire jouer la concurrence quand c'est possible (sur un poste similaire chez un autre client et avec une ESN différente)
  • Ne pas attendre après les clients (règle du 1er arrivé = 1er servi), donc continuer les entretiens tant qu'on a pas eu de réponse ferme pour une mission
  • Quand un commercial nous prend de haut bien lui rappeler qu'en tant qu'intermédiaire il a besoin de nous pour vivre et non l'inverse
  • Autant que faire se peut toujours se quitter en bons termes à l’issue d’une collaboration (le milieu des ingé est un petit monde…)
Et pour terminer une technique qui m'a été soufflée par un indep dans le marketing :
  • Prospecter en permanence, même lorsque l'on est en mission (en ce moment avec l'avènement du télétravail et des entretiens en visio c'est plus facile à mettre en place en journée), on est généralement plus attirant lorsque l’on est déjà en mission…