100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

De Freelance à CDI > aïe !

PN38

1 Messages

nouveau
10/02/2021 à 16:37

Bonjour à tous,

Besoin de vos lumières sur ma situation pour laquelle j'ai dû mal en prendre de la hauteur 

Je touche actuellement les ARE (jusqu'à Juillet 2022)

En parallèle, j'ai monté ma SASU le 30 Décembre 2020, car je travaille depuis début Janvier 2021 en tant que freelance et prestataire de services pour le compte d'un seul et unique client à ce jour.

J'ai décidé de ne toucher aucune rémunération sur 2021 dans la mesure où cela me permettait de cumuler les ARE et de garder la tréso dans la société.

Or, mon client avec lesquelles j'entretiens d'excellentes relations m'a contacté pour me demander de basculer en CDI, pour des raisons juridiques et légales à priori. Ce qui en soit est une excellente nouvelle, au vu de la situation économique de notre pays, s'assurer un CDI est toujours quelquechose de bon à prendre.

Cependant, je m'interroge fortement dans la mesure où:

- Cela me fait perdre 1 an et demi de chômage et l'idée de cumul pour être transparent me plaisait énormément car me donnait le temps de lancer et développer pleinement mon activité sans stresser outre mesure de comment payer le loyer.

- Etant en full remote, je comptais passer en frais une partie de notre loyer, abos internet et téléphonie sur la société, ce qui nous permettait de soulager aussi nos finances personnelles.

- Ma structure est toute fraichement crée et donc quoi faire? La radier au bout d'un mois à peine? 

- Pour le côté "mindset", je perds mon indépendance et rebascule dans le salariat. Attention ce que je fais me plaît énormément, simplement l'idée de pouvoir être mon propre juge de paix et pouvoir accepter d'autres missions en parallèle me séduisait énormément.

Je ne sais pas si certains d'entre vous ont déjà vécu ce cas de figure, là je suis un peu perdu et je ne sais pas si je dois accepter la proposition du fait de toutes ces interrogations qui me trottent dans la tête 

Je pense évoquer ce point forcément avec mon comptable, mais je suis preneur de vos avis car peut être que je fais aussi fausse route dans mon jugement

D'avance merci 

Olivier_M

1401 Messages

Grand Maître
10/02/2021 à 17:18

Bonjour,

Je ne sais quel type de conseil vous attendez, car il me semble que vous seul avez la réponse.

Vous êtes dans une situation très favorable : nouvellement indépéndant, vous avez déjà un client, et vous avez également la possibilité de redevenir salarié et "jouer la sécurité".
- Est-ce qu'il n'est pas possible de conserver cette mission en restant indépendant (je ne vois pas quelles raisons "juridiques et légales" obligerait à confier un travail à un salarié plutôt qu'un prestataire, à moins que votre client ne soit la DGSE) ?
- Qu'est-ce qui vous a motivé à passer freelance ? L'argent ? Dans ce cas, allez-vous y perdre beaucoup en redevenant salarié (et d'ailleurs, avez-vous discuté des condition savec votre client ? Sinon vous vous posez peut-être beaucoup de questions pour rien). Est-ce le souhait d'être indépendant et de pouvoir gérer votre carrière comme vous l'entendez qui vous a motivé ? Si oui, est-ce un désir assez fort pour vous dire que cela peut signifier devoir chercher un autre client ?
En fonction des réponses, vous devriez savoir quoi faire sans avoir besoin du forum.

Et si la question est "comment optimiser ma rémunération et mes droits aux ARE en fonction de ces éléments", je ne suis pas compétent pour répondre.

Directeur de projet - Moyens de paiement / agrément bancaire / fusion / migration

a.CMS

147 Messages

très actif
10/02/2021 à 17:29

Un sujet intéressant en ce moment !
Indépendant depuis 16 ans, cette année 2021 est la première fois où j'ai eu du mal à trouver une mission... (à un tarif convenable)
Les clients m'ont tous répondu qu'ils souhaitaient travailler avec des CDI/CDD... Evidemment cela leur coûte moins cher...
Vu la crise (réelle? fabriquée dans notre ecosystème?), ils pensent simplement faire des économies soit en baissant les TJM (ce que l'on accepte difficilement), soit en proposant des contrats salariés... 
Pour ma part j'ai : pris un CDD, conservé ma boîte pour accepter d'autres missions.
Je ne bénéficie pas des ARE (mais j'ai pris le PGE).
pour un CDI ça aurait été niet car obligation de démission etc...
Mais pour un CDD, avec allocs chômage au bout, possibilité de cumul avec l'entreprise, et bonne trésorerie (grâce au PGE), j'ai dit ok... Au moins le temps de voir passer ce début d'année.

Donc mon conseil:
si raison juridique et légale... (ce qui est probablement faux, et juste une petite entourloupe), et que vous avez besoin (ne serait-ce que psychologiquement) de l'argent, alors proposez de transformer en CDD (congés+rtt + prime de 10%+ cumul avec entreprise) et cumulez avec des missions complémentaires ou de la prospection pour la suite... 
Ce conseil n'engage que moi bien évidemment... Cela dépend du montant des ARE et des autres missions proposées

code38

213 Messages

impliqué
11/02/2021 à 10:04

PN38 a écrit : Je touche actuellement les ARE (jusqu'à Juillet 2022)

En parallèle, j'ai monté ma SASU le 30 Décembre 2020, car je travaille depuis début Janvier 2021 en tant que freelance et prestataire de services pour le compte d'un seul et unique client à ce jour.

J'ai décidé de ne toucher aucune rémunération sur 2021 dans la mesure où cela me permettait de cumuler les ARE et de garder la tréso dans la société.

Or, mon client avec lesquelles j'entretiens d'excellentes relations m'a contacté pour me demander de basculer en CDI, pour des raisons juridiques et légales à priori. Ce qui en soit est une excellente nouvelle, au vu de la situation économique de notre pays, s'assurer un CDI est toujours quelquechose de bon à prendre.
J'ai du mal à saisir votre propos. Vous créez votre société il y a 2 mois et aujourd'hui vous vous dites qu'avoir un CDI est "toujours quelquechose de bon à prendre".
PN38 a écrit : Cependant, je m'interroge fortement dans la mesure où:

- Cela me fait perdre 1 an et demi de chômage et l'idée de cumul pour être transparent me plaisait énormément car me donnait le temps de lancer et développer pleinement mon activité sans stresser outre mesure de comment payer le loyer.

- Etant en full remote, je comptais passer en frais une partie de notre loyer, abos internet et téléphonie sur la société, ce qui nous permettait de soulager aussi nos finances personnelles.
Ah, je commence à comprendre ... Il y a une manière très simple de ne pas "perdre" cette année et demi de chômage : en n'acceptant aucune mission. Vous continuerez à toucher les ARE et en plus vous aurez du temps libre (ce qui est une denrée précieuse).
Après, pour "cumuler" chômage, remboursement de frais professionnels, sécurité de l'emploi, ... je n'ai malheureusement pas de baguette magique. Je suis désolé mais il va falloir faire des choix après avoir défini vos priorités.
PN38 a écrit : - Pour le côté "mindset", je perds mon indépendance et rebascule dans le salariat. Attention ce que je fais me plaît énormément, simplement l'idée de pouvoir être mon propre juge de paix et pouvoir accepter d'autres missions en parallèle me séduisait énormément.
C'est quoi pour vous "ce que je fais" ? Ce que vous faites chez le client ? Le fait d'être indépendant (même si ça s'apprécie à plus long terme) ?
PN38 a écrit : Je ne sais pas si certains d'entre vous ont déjà vécu ce cas de figure, là je suis un peu perdu et je ne sais pas si je dois accepter la proposition du fait de toutes ces interrogations qui me trottent dans la tête 
Vous savez, j'aime bien comprendre. Et ici la première chose à comprendre c'est la raison pour laquelle votre client, qui vous a pris en freelance pour démarrer il y a un mois, vous dit aujourd'hui que ça pose problème et qu'il faut que vous veniez en CDI. Mise-t-il sur vous à long terme ? Un peu curieux après un mois. A-t-il un intérêt financier ?

Après ça, soit vous affirmez vouloir continuer en freelance et dans ce cas, soit c'est vraiment bloquant pour votre client et ça signifie un non-renouvellement de la mission, soit vous trouvez possiblement un arrangement : changement (baisse) du TJM, temps partiel, ...
Sinon, si vous avez découvert que c'est un environnement prometteur et dans lequel vous avez envie de vous investir à long terme, pourquoi ne pas accepter un CDI ? Pas besoin de lire entre les lignes pour s'apercevoir que la démarche freelance était en bonne partie motivée par des raisons financières : dans votre cas, vous êtes bien positionner pour négocier le salaire.

Je comprends l'indécision. Mais elle ne pourra être levée que par vous même à la fin. Cherchez en vous vos sources de motivation.

Anthaus

84 Messages

très actif
11/02/2021 à 12:47

Vous vous êtes mis en freelance parce que vous étiez au chômage, ou vous avez mis fin à un CDI pour vous mettre en freelance ?

Dans le premier cas, si vous êtes passé freelance par contrainte, sans que ça corresponde forcément à votre personnalité et état d'esprit, je peux comprendre qu'un CDI vous attire. Mais dans le deuxième cas, vous avez rompu un CDI pour devenir freelance, et finalement resigner un autre CDI juste derrière, j'avoue que la démarche me laisserait perplexe.

PN38 a écrit :Je ne sais pas si certains d'entre vous ont déjà vécu ce cas de figure, là je suis un peu perdu et je ne sais pas si je dois accepter la proposition du fait de toutes ces interrogations qui me trottent dans la tête
 
On m'a déjà proposé de passer en CDI, et pour moi ça a toujours été hors-de-question. Même si je me plais chez un client, c'est pour le moment quelque chose que je ne me vois pas du tout accepter, mais c'est très personnel. Et on ne m'a jamais fait le coup de prétendre des raisons juridico-légales (ce qui me paraît être un argument pour le moins étrange).

phili_b

526 Messages

impliqué
11/02/2021 à 12:52

Sans doute que cette entreprise pense qu'un CDI est une récompense et un gage de sécurité pour l'entreprise et l'intervenant.

Mais c'est clair que de vouloir passer de freelance à CDI 2 mois après pose question: c'était un moyen de trouver un boulot et pas vraiment une envie d'être indépendant.