100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Rupture CDI, Chômage et Freelance

Membre-02536416

7 Messages

nouveau
17/03/2021 à 12:28

Bonjour,

Je me présente je suis un dev sénior et je suis nouveau sur le forum.
Je suis en préavis suite à la rupture de mon CDI durant la période d'essai.
Je n'ai eu jamais affaire avec pole emploi et je n'ai jamais touché de chômage, j'ai toujours été en CDI (~67K).
Suite à la rupture de mon contrat par mon employeur, j'envisage de sauter le pas et passer en freelance.
Je me pose des questions et j'espère trouver des réponses sur ce forum et des renseignements pour me lancer.

J'ai regardé les sujets sur le forum et d'après ma petite compréhension, je dois faire les choses suivantes :
1- Attendre la fin de mon préavis pour avoir l'attestation assedic
2- Demander un rdv chez pole emploi
3- Le jour du rdv, s'incrire au pole emploi comme créateur d'entreprise et demander les aides que je peux avoir (ACRE, ARCE, ARE), je ne connais pas les différences et quel aide sera pertinente dans mon cas.
4- Me faire guider par un expert comptable pour l'élaboration du statut de l'entreprise
5- Chercher une mission (TJM ~600 euro) pendant tout ce process et démarrer quand c'est possible
6- Mutuelle famille (?), Compte bancaire entreprise (Quonto ?)

Les questions que je me pose, est ce que c'est plus intéréssant de faire :
- SASU + Dividendes + Maintient des ARE (24 mois) (+IR ou IS ?)
- EURL + Pas de salaire + Maintient ARE (24 mois) (+IR ou IS ?)
- SASU + Salaire + ARCE (+IR ou IS ?)
- EURL + Salaire + ARCE (+IR ou IS ?)
- Autres chose ?

Avantages SASU vs EURL : Moins de charges ? Statut conjoint (collaborateur) ? Impôt revenu/société ?

Comment c'est calculé l'ARE ? Est ce que les ARE vont baisser à partir du 1er Avril ? Les ARE restent plus intéréssents que les ARCE malgré la baisse potentielle ?
 
Je m'exécuse si j'ai dis des bétises ou des choses qui ne matchent pas ensemble. Je suis là pour justement comprendre et choisir le statut qui peux convenir le mieux à ma situation de famille (couple + 1 enfant).

Merci par avance pour vos renseignements.
Bonne journée à toutes et à tous.

Droopyann

221 Messages

impliqué
17/03/2021 à 13:25

Bonjour,

Quelques précisions :

  1. Attendre la fin de mon préavis pour avoir l'attestation assedic ==> Oui
  2. Demander un rdv chez pole emploi ==> En fait, le lendemain (timing très important, ça permet de prendre date) de la fin de votre contrat, vous devez vous inscrire sur le site pôle. Lors de cette inscription, vous allez prendre rendez-vous avec un conseiller.
  3. Le jour du rdv, s'incrire au pole emploi comme créateur d'entreprise et demander les aides que je peux avoir (ACRE, ARCE, ARE), je ne connais pas les différences et quel aide sera pertinente dans mon cas. ==> Lors de votre premier rendez-vous, vous devriez plutôt aborder ce sujet comme un projet. Tant que vous n'avez pas créé l'entreprise, vous n'êtes pas créateur . Pôle emploi propose de l'accompagnement spécifique pour la création d'entreprise. Vous pouvez évoquer le parcours Activ'créa (https://www.pole-emploi.fr/candidat/je-creereprends-une-entreprise/les-ressources-utiles/activcrea.html). C'est très intéressant et ça aide à formaliser votre projet de création (budget prévisionnel, business plan, ...)
  4. Me faire guider par un expert comptable pour l'élaboration du statut de l'entreprise ==> En complément d'activ'créa, vous pouvez contacter des experts comptable. Mais je vous conseille de d'abord poser un peu les choses de votre côté.
  5. Chercher une mission (TJM ~600 euro) pendant tout ce process et démarrer quand c'est possible ==> Prenez le temps d'élaborer votre projet avant de chercher tout de suite une mission. Quels domaines voulez-vous adresser, quels types de mission, quels tarifs ...
  6. Mutuelle famille (?), Compte bancaire entreprise (Quonto ?) ==> Cela fait parti des sujets à préparer dans le cadre de votre projet. Pour la banque, les néobanques sont intéressantes pour des activités simples du type consultant. Shine et Qonto sont surement les 2 plus intéressantes avec un statut SASU / EURL. En microentreprise, il y a aussi boursorama. Pour la mutuelle, tout dépend du statut de votre conjoint. La mutuelle du conjoint, s'il est salarié, peut être intéressante. Sinon, il faut regarder les contrats Madelin qui présentent certains avantages. En attendant le démarrage de la société, il faut demander la pôrtabilité de votre contrat actuel avec votre société.
SASU vs EURL : La question récurrente qui n'a pas de réponse toute faite.
Le mieux est de comprendre chacun des statuts, avec ses avantages et ses inconvénients. Ensuite, faites une projection macro sur 3 ou 4 ans avec chaque option, et voir ce que ça donne, ce qui est le plus intéressant ou non, et voir aussi les avantages et inconvénients sous jacents à chaque choix (revenu net, simplicité, prestations sociales ...)

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Membre-02536416

7 Messages

nouveau
17/03/2021 à 18:27

Merci @Droopyann  

D'après mes recherches personnelles, je me dirrige vers un statut SASU avec maintien des ARE (malgré que les ARE vont baisser de 30% à partir du 6ème mois selon la nouvelle loi de chômage).

sdi909

9 Messages

nouveau
17/03/2021 à 23:51

Pour l'application de la dégressivité des ARE, ce n'est pas pour tout de suite :
"A compter du 9ème mois après le 1er juillet : dégressivité de l’allocation chômage pour les salaires les plus élevésLa mesure de réduction de l’allocation chômage, jusqu’à 30 % à partir du 7ème mois indemnisé, concernant les demandeurs d’emploi de moins de 57 ans percevant un salaire avant chômage de plus de 4 500 € bruts par mois a été gelée en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.La dégressivité des allocations devrait être à nouveau effective à partir du 1er juillet 2021, avec un délai de déclenchement au bout de 8 mois pendant la période de crise de la Covid-19 (soit au plus tôt en mars 2022) au lieu de 6 mois. Le déclenchement de la dégressivité sera ramené au 7ème mois indemnisé en fonction de l’amélioration du marché de l’emploi (clause de retour à meilleure fortune du marché du travail – voir ci-dessous).Le critère d’amélioration du marché de l’emploiLes mesures d’éligibilité à l’indemnisation et de dégressivité des allocations chômage sont conditionnées à l’amélioration du marché de l’emploi, appréciée sur 6 mois à compter du 1er avril 2021.Deux indicateurs sont retenus :

  • le taux de chômage : baisse du nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire sans activité, de 130 000 sur six mois glissants ;
  • l’évolution des offres d’emploi : au minimum 2,7 millions de déclarations d’embauches de plus d’un mois (hors intérim) sur les quatre derniers mois.
Les premières analyses de ces mesures auront lieu en octobre 2021, puis chaque mois si ces seuils ne sont pas atteints."
Source : La Finance pour Tous