100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Nouvel inscrit - questions concernant le passage en tant que indépendant

Elliryc

2 Messages

nouveau
25/03/2021 à 22:00

Bonjour,

Récemment inscrit sur ce site je suis en train de me renseigner sur les démarches quant à passer indépendant en tant qu'admin sécurité/réseaux

en effet je suis salarié depuis plus de 10 ans dans une SSII.
Ma raison principale étant le salaire insuffisant vis à vis des postes que j'occupe et de mes collègues.

je prends en considération mon parcours atypique, ne sortant pas d'une ecole d'ingé (sans aucune méprise de ma part).

Je me pose les questions quant au statut:
EURL
EI
EIRL

En effet ayant deux filles en garde alternée je souhaite protéger mon mon "patrimoine" personnel.
Ce qui voudrait dire qu'il faudrait que je parte sur le statut EIRL qui sépare le patrimoine pro du perso.

Clairement je ne suis pas certain d'etre à la hauteur en terme de gestion d'entreprise, ce qui m'a toujours fait rester en tant que salarié.

Une de mes interrogation est que fait la "profession liberale" en tant que consultant vis à vis du statut ( eurl,ei eirl,...)

Merci de votre aide sur ces interrogations.

Pierre-RA

17 Messages

discret
26/03/2021 à 09:15

Bonjour et bienvenue Elliryc.

Premièrement, je vous conseille de demander une augmentation. Préparez vos arguments, montrer la situation de vos collègues, etc.
Au bout de 10 d'expérience, l'éducation devient mineure par rapport à l'expérience.

Pour le statut, je vous conseille de prendre RDV avec un comptable. Il vous expliquera toutes les options qui s'offrent à vous, les avantages et défauts de chaque type de structure.
Vous devez avoir une idée de votre TJM et du nombre de jours que vous souhaitez facturer par an. Cela va donner une estimation de votre CA. Votre CA estimatif a son importance pour déterminer votre structure.

Pour information, je suis un piètre gestionaire, et pourtant j'arrive à gérer ma petite entreprise. J'ai pleinement confiance dans mon comptable qui s'occupe de la plupart des tâches administratives. Cela a un coût, mais ce n'est pas non plus excessif poru le travail effectué.

Être indépendant est un état d'esprit. Il y a beaucoup de règles à apprendre, mais une fois lancé, c'est plutôt simple.
Le plus compliqué honnêtement, du moins pour moi, est de trouver des missions et de se vendre au bon prix. Je fais appel à une ESN pour cela et le résultat me convient très bien.

code38

238 Messages

impliqué
26/03/2021 à 11:43

Pour compléter ce que dit Pierre-RA, si la question est le salaire (ce que je peux comprendre, dans certaines SSII), il y a peut-être mieux négocier l'augmentation de salaire mais vous avez sans doute déjà activé ce levier. Une formation qui serait reconnue pourrait-elle y contribuer ? Il y a aussi le changement de SSII, dont on dit que c'est le meilleur moyen (en tant que salarié) pour faire évoluer son salaire.

Concernant le passage en freelance, ça implique d'autres choses dans la gestion de son activité. Il y a pas mal d'informations à intégrer (statuts, imposition, frais pro, compte bancaire, mutuelle, assurance responsabilité civile, éventuellement prévoyance, ...), puis la création de la structure à effectuer. Au niveau comptabilité, plein de questions se posent au début. Mais pour ma part, une partie a été résolue au fil de l'eau dans le premier exercice. Au quotidien, ça n'est pas très compliqué avec l'expert comptable en appui.

Je trouve que pour nos activités, l'EURL IS convient bien. C'est clair, suffisant et adapté, de mon point de vue. Je pense que c'est une valeur sure bien que je ne connaisse pas bien l'EI et l'EIRL.

Pour la considération de l'expérience vis à vis des diplômes, malheureusement il subsiste des grilles et ça n'a plus aucun sens après des années d'expérience.

_Ulysse431_

56 Messages

actif
26/03/2021 à 15:29

Une solution qui présente moins de risques et qui est beaucoup plus simple c'est le portage salarial .

C'est très simple pour toi, rien à gérer et tu gardes le droit aux indemnités de chômage en cas d'intercontrat et les IJ en cas de Maladie ce que tu n'as pas sur un statut EURL/SASU

Elliryc

2 Messages

nouveau
26/03/2021 à 22:40

Bonjour,
Merci pour vos retours.

Très sincèrement je ne crois pas trop aux augmentations au sein de la Sté pour laquelle je travaille actuellement.

J'ai quelques éléments concernant le choix du status, bien sûr je verrais en fonction de l'expertise d'un comptable, et de ses conseils.
Je pense que je partirai sur EURL ou EIRL. qui n'engage pas les biens personnels.

Concernant mon TJM je n'en ai aucune idée. Car je ne sais pas à combien je peux me vendre, sans être haut dessus ou trop bas ce qui ferait perdre en crédibilité.
En tant que salarié je travaille en moyenne 210-220 jours par an si je ne dis pas de bêtises.
Mon salaire brut est inférieur à 40k brut par an.

Oui le portage salarial, j'ai vu cela mais je n'ai pas encore eu le temps de me pencher sur le sujet.

_Ulysse431_

56 Messages

actif
27/03/2021 à 09:51

Le principe du portage est assez simple, en gros le CA fait chez le client t'es reversé sous forme de salaire. Tu gardes donc un statut salarié avec droit au chômage et aux IJ en cas de Maladie mais ton salaire est entièrement variable et dépend du CA que tu fais.
La société de portage se rémunère via des frais de gestion qui varient entre 3% et 12% environ. Cela dépend des boîtes des servies proposés.
Mais attention car 80% d'entre elles prennent des frais cachés sur les paies. Pour le voir il faut bien regarder le taux de cotisations patronales sur la paie et demander des simulations. Le taux cotisations patronale/salaire brut doit être entre 43 et 46% max, cela dépend de la mutuelle.
Avec une petite mutuelle à 50% en patronale tu vas être à 43%, avec une mutuelle famille à 100% en patronal à 46%.

Sans mutuelle sur les paies de mes salariés, je suis à 43% de charges patronales par rapport au brut.

Avantages :

-Très simple, tu as juste à signer un contrat de travail
-Rien à gérer
-Droit au chômage
-Droit aux IJ
-Pas de responsabilité en cas de contrôle fiscal/URSSAF

Inconvénients :

-Fiscalité plus lourde que sous le régime SASU/EURL