100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Client aux Pays bas, Part de levee de fonds / ventes de produit

Cizard

1 Messages

nouveau
23/04/2021 à 09:05

Bonjour,

Je travaille depuis un an à temps plein pour une startup basée au Pays Bas grâce à une succession de contrats de 3-4 mois.

La rémunération est environ de 2/3 du prix minimum pour mon travail, ce qui me pose problème depuis le début. J'ai donc négocié 5% sur la future potentielle levée de fonds afin d'être payé rétroactivement sur les heures passées, avec un maximum de 50k (pour une levée à 1 million et plus)

Juridiquement je ne sais pas ce que vaut un tel contrat (ni les autres d'ailleurs) car je n'ai aucun moyen a ma connaissance pour savoir si cette levée de fond est réalisée ni le montant de celle-ci.

Ensuite il semblerait que cette levée soit repoussée / annulée et les fondateurs sont passés sur leurs fonds propres pour payer l'équipe depuis janvier.

Deux potentiels clients entrent enfin en jeu et souhaitent acheter une partie de la solution sous forme de nouveau produit. Cela demande une adaptation et du temps de travail en plus de notre côté pour leur fournir ce qu'ils veulent (à peu près 6 mois). Le paiement par ces clients sera en deux parties: le produit fini et un service qui sera compté en fonction du nombre d'appels à notre serveur.

La levée n'étant visiblement plus de la partie et mon contrat se terminant le mois prochain, je sais que je serai renouvelé mais je souhaite avoir une vraie part du gâteau.

Sachant que je ne sais pas quel sera le prix du produit ni celui des appels, voici les potentielles solutions auxquels j’ai pensé:


- Prendre un taux fixe ou un pourcentage en essayant d’estimer le prix qu’ils leur ont annoncé, à la fois pour les appels et le produit.
- Faire deux contrats: un continu comme actuel avec un temps de travail réduit afin de prolonger le développement de leur projet principal, et un autre spécifique pour la création de ce nouveau produit, quitte à annoncer un prix fixe et pas un tjm.
- Prendre directement des parts de l’entreprise, il y a peut-être un coup à jouer.

N'étant pas avocat je n’ai aucune idée de la faisabilité de ces solutions, si vous en avez d’autres à me proposer je suis preneur.



Merci d’avance pour vos réponses!