100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
  • Ce sujet est résolu
 

Développeur se diversifier ou se spécialiser ?

Orlane69

23 Messages

discret
27/04/2021 à 06:29

Bonjour !

suite à mes messages précédents (projet de reconversion dans le développement), je souhaitais avoir vos avis sur la spécialisation sur un langage/ techno ou la "diversification" ?
En plus clair, est ce que pour vous, un profil compétitif serait d'être "expert" dans une technologie ou d'être plutôt "couteau suisse" avec plusieurs langages, frameworks, technos mais avec un niveau de maîtrise  inférieure (auto-formation) par exemple. Je ne dis pas qu'on ne peut pas devenir expert en auto-didacte mais est ce que suivre des mooc, formations udemy etc; peut être vu comme un avantage par les employeurs/clietns ou il vaut mieux se consacrer/approfondir une spécialité ?

MErci

fullstack_obliged

93 Messages

très actif
27/04/2021 à 09:11

Bonjour,

Si je prends mon cas concret je dirais que la specialisation vient naturellement d'elle-meme avec les missions que vous allez faire.

J'ai travaille pendant longtemps en salarie de SSII donc ce qui se passe dans ce schema c'est que les commerciaux nous mettent une etiquette technique et fonctionnelle et nous renvoit des lors vers des missions pour des clients qui sont dans le meme coeur de metier que le client de la mission precedente. Est c'est comme ca qu'on acquiert l'expertise technique et fonctionnelle.
Attention ce qui est bon pour la SSII, peut ne pas l'etre pour la ressource IT.

Donc on monte en expertise fonctionnelle et technique sur un stack donne. Mais, et c'est important de garder ca en tete, on ne travaille jamais seul. Il y a d'autres equipes, d'autres systemes qui gravitent autour de notre projet et donc on apprend d'autres choses sans en etre expert. Apres si dans ce quelque chose il y a des afinites alors c'est a tout un chacun de decider d'approfondir ou non le topic. 

Si vous faites attention au marche et aux missions actuellement ouverte depuis un peu moins d'un an, c'est comparable a rencontrer une licorne.
Quelques exemples que j'ai croise:
- un client recherche un dev frontend web en javascript qui soit egalement un data scientist capable de faire des modeles predictifs... Bref 2 metiers, 2 mondes qui n'ont rien a voir entres-eux mais qui sont dans la meme annonce pour 1 position ouverte.
- un client qui veut un dev FS et dans le stack techno indique on trouve java + python + Angularjs + Kibana + ...  Bref un melange de tout et n'importe quoi.
Bref selon moi, ce sont souvent des offres qui sont ouvertes pour dev FS qui indiquent surtout que ce dont le client a besoin rellement seraient des architectes et des CTO capablent de rationaliser les stacks technos et faire baisser les couts a tous les echelons.
Ca va beaucoup plus loin que le simple couteau suise a ce niveau la. Ce sont des decisions manageriales qui ne sont pas prises ou que personne n'a le courage de vouloir prendre et qui au final font que le dernier manager dans la hierarchie se retrouve coince avec une enveloppe pour mettre une rustine sur une bombe a retardement :)

Donc pour repondre a votre question:
Une spoecialisation a la base n'est pas necessaire, mais en tant qu'indepedant finalement elle est inevitable et le plus vite possible c'est le mieux. Mais a cote de cette spe il faut imperativement avoir un bon "technologic breadth" et de bonnes connaissances metier des clients cibles afin de pouvoir rebondir rapidement sur les positions ouvertes.

Droopyann

221 Messages

impliqué
27/04/2021 à 10:22

Effectivement, les commerciaux d'ESN ont "besoin" d'étiquettes.
Le choix de la première mission est primordial car il va probablement guider les suivantes. C'est très difficle de changer de techno en cours de route, car les commerciaux ont plus de mal à vous vendre.

A mes débuts, j'avais plus d'expérience en php, mais le java m'intéressait beaucoup plus, et les commerciaux de SSII ne me proposait que des missions PHP. J'ai du enlever l'expérience PHP pour pouvoir faire du Java

Ce qu'il faut voir, c'est que certains langages sont plus orientés que d'autres sur certaines applications. A l'époque, Java était plus informatique de "gestion" quand PHP était plus développement web.
Ce qui m'a fait choisir le Java, c'est que les projets de l'époque était plus pro autour de cette techno. Le PHP se retrouvait souvent sur des sites web développé "à l'arrache" et c'était souvent des choses (très) difficiles à reprendre / maintenir.
Le potentiel de developpement du langage Java me semblait également plus important.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Anthaus

99 Messages

très actif
27/04/2021 à 10:24

Je pense que c'est avant tout en fonction de vos affinités. Si vous avez vraiment un coup de foudre pour un sujet ou une techno en particulier, c'est sans doute intéressant de vous spécialiser dedans, non seulement vous vous amuserez, mais en plus, si c'est une expertise recherchée, le TJM sera sans doute plus compétitif (tant que cette spécialité ne devient pas obsolète).

Par contre, si vous ne supportez pas de faire tout le temps la même chose, autant vous diversifier. Les TJM seront peut-être un peu moins élevés, mais vous serez également moins sensibles aux effets de mode sur le marché. Attention tout de même à ce que votre profil reste lisible pour les clients et commerciaux. Je suis dans ce cas, et je constate que les recruteurs/clients sont vite perdus quand on ne rentre pas dans les cases.

htnfr

883 Messages

impliqué
27/04/2021 à 10:39

Il faut se spécialiser dans les premières années. La diversification, on peut commencer à regarder au bout de 2 / 3 années: Si tu arrives à maîtriser une techno au bout de 4, 5 ans, c'est déjà une réussite. Et quand tu es dans un projet, tu seras souvent amené à toucher à d'autres choses, c'est déjà très compliqué au début de pouvoir suivre.

zzben

24 Messages

discret
27/04/2021 à 11:49

Se spécialiser c'est aussi prendre le risque de ne pas arriver à rebondir lorsque ta spécialité sera périmée. Par exemple, vu les difficultés qu'ont les dev à passer de la prog objet à la prog fonctionnelle, s'ils avaient touché à plusieurs langages au lieu de spécialiser, la transition aurait été plus facile... Dans ce métier il faut surtout continuer de savoir apprendre

fullstack_obliged

93 Messages

très actif
27/04/2021 à 13:55

Anthaus a écrit :Attention tout de même à ce que votre profil reste lisible pour les clients et commerciaux. Je suis dans ce cas, et je constate que les recruteurs/clients sont vite perdus quand on ne rentre pas dans les cases.
Je suis egalement dans ce cas. Comme je suis plutot versatile, agnostique aux technos et surtout que j'aime toucher a tout et ne jamais tomber dans une zone de confort, beaucoup de rh ou managers ont du mal a savoir me positionner.
Par contre j'ai quand meme constate une baisse significative du niveau des services rh IT en rapport a nos metiers compare a il y a 5 ou 6 ans encore.

code38

245 Messages

impliqué
27/04/2021 à 15:19

Orlane69 a écrit :suite à mes messages précédents (projet de reconversion dans le développement), je souhaitais avoir vos avis sur la spécialisation sur un langage/ techno ou la "diversification" ?
En plus clair, est ce que pour vous, un profil compétitif serait d'être "expert" dans une technologie ou d'être plutôt "couteau suisse" avec plusieurs langages, frameworks, technos mais avec un niveau de maîtrise  inférieure (auto-formation) par exemple. Je ne dis pas qu'on ne peut pas devenir expert en auto-didacte mais est ce que suivre des mooc, formations udemy etc; peut être vu comme un avantage par les employeurs/clietns ou il vaut mieux se consacrer/approfondir une spécialité ?
 
Tout d'abord merci pour ce sujet et il a apporté des témoignages intéressants.

Concernant votre dernier point, vous former par différents moyens est à mon sens toujours intéressant mais n'attendez pas que ça soit vu comme un avantage direct par les clients. Ils veulent des réponses à leur solutions et être rassurés, en ne sachant d'ailleurs pas toujours ce dont ils ont vraiment besoin comme profils ...

Spécialisation ou diversification : ça dépend de nombreuses choses, déjà de vos envies, mais aussi des clients, du vieillissement de certaines technos, ... et d'ailleurs toutes les compétences ne reposent pas sur des technos. Il faut être vigilant et ce n'est pas simple, savoir avoir une certaine expertise à mettre en avant sans se laisser piéger par les modes ou se laisser enfermer dans un rôle duquel il serait difficile de sortir.

J'ajouterais : attention à ne pas rester trop longtemps (des années) chez un même client. C'est confortable, c'est tout bénéf ... jusqu'à ce que ça s'arrête. Ou parfois ça ne peut continuer que chez ce client, sans épanouissement ni perspectives.

Personnellement, par nature, je porte plutôt sur la polyvalence, dans un domaine quand même (développement embarqué), mais avec quelques singularités, qui parfois paraissent comme peu lisibles, et parfois sont vues comme des atouts.

Orlane69

23 Messages

discret
28/04/2021 à 06:59

Bonjour

Merci à tous pour vos réponses hyper intéressantes et détaillées.
J'en retiens donc une tendance pour la spécialisation  mais avec une forte capacité à s'adapter (finalement autant en terme de compétences que de soft skills) et être prêt à se diversifier/apprendre à tout moment. Comme disait zzbrn "savoir apprendre".
Je me rappelle déjà qu'au bts IG on avait tout un module consacré à "apprendre à apprendre" (assurer une veille techno, trouver les bonnes sources, etc.)

Enfin cela me conforte dans mon choix de première formation (full stack java avec des cours sur des langages web supplémentaires). 
Vu que le développement web me plait bien "à priori", je me dis que si ça se confirme je pourrais approfonndir par moi même ces technos ou partir dans totalement autre chose selon comment se dérouleront et sur quoi se porteront mes premières missions.

Merci encore !

Membre-02507522

14 Messages

discret
28/04/2021 à 10:17

Bonjour,
J'ai lu tous vos messages et pour ma part, je trouve que c'est intéressant d'être "couteau suisse", donc d'avoir plusieurs cordes à son arc. Ainsi, le client peut être plus intéressé, non ? En tant qu'infographiste, j'ai suivi une formation au GRETA (vous savez les formations pour adultes qui durent quelques mois, elles sont rapides), et j'ai un ami qui en même temps, m'a aidé à créer mon site pour mon statut pro : CV, book, etc. Il faut effectivement être "moderne", "à la page" tout ça tout ça. De toute façon, tout ce qui touche au web, c'est l'avenir, donc @Orlane69, tu fais bien de travailler là-dedans mais développe bien toutes les compétences possibles. Enfin après, ce n'est que mon avis. Pour ma part, j'ai lu plein d'infos sur plein de sites différents comme https://www.lesveilleursdunet.com/ et on se rend compte que dans le web, il y a plein de métiers existants. Après, c'est à chacun de trouver sa voie et si tu l'as trouvé, franchement, c'est bien surtout que c'est un métier qui fonctionne à fond ces dernières années. Donc je te souhaite une bonne continuation et je remercie également tous les participants, vos réponses sont super intéressantes je trouve.

ThierryD

26 Messages

actif
28/04/2021 à 11:49

Bonjour
dans le même sens que les réponses précédentes, je vous conseillerais de vous diversifier mais de façon "intelligente" (n'y voyais rien de péjoratif).
Je parle simplement de s'adapter aux réalités du marché. Dans le domaine info (et le web encore plus), les technos se succèdent à tout va. Dans toutes les panoplies des innovations il est donc important de se concentrer sur celles qui semblent pérennes et vraiment demandées par le marché.
Une techno aussi révolutionnaire qu'elle soit risque peut d'être adoptée en masse. Les frais de migration, de transformation des SI représentent des investissement énorme.
Si je devais me former aujorud'hui, je repartirais sur une base "solide" (pas forcément expert mais capable de me débrouiller en autonomie sur les projets, l'apprentissage continu de toute façon tout au long de la vie du freelance) : Java , C#  ou dans une moindre mesure PHP (toujours très demandé mais concurrentiel) et je me diversifierai en fonction des missions demandées dans ma zone de propection. Ce point est crucial aussi. Souvent les classements et infos donnent les tendances des langages populaires à l'échelle nationale ou internationale mais pour une bonne représentativité mieux vaut regarder là où on est effectivement suscptible d'aller...

Enicay

35 Messages

actif
28/04/2021 à 17:08

Je pense qu'il faut bien choisir en tant que débutant son langage de prédilection pour travailler plusieurs années. Et ce choix t'appartient en fonction des affinités, de la pérennité ... Au fil des missions tu verras des briques supplémentaires qui enrichiront tes connaissances sur d'autres points

Laura.p63

213 Messages

impliqué
28/04/2021 à 17:52

Je rejoins la team spécialisation puis diversification.

J'ai commencé par une formation et une expérience de plusieurs années en C#. Bon à l'époque pas le choix c'était le langage qui nous étais imposé par ma formatio. C'est aussi celui qui m'a permis de rentrer facilement dans une SSII puis dans une administration et d'engranger plusieurs années d'expériences.
J'avais aussi fait un peu de PHP, html, css et js forcément.
Là ça va faire une année que je me suis reconvertie dans le développement web en approfondissant ces langages. Etant indépendante et travaillant avec des start-ups, particuliers ou PME je peux avoir à coder sur pas mal de langages/technos différentes ce qui permet de continuer à apprendre. Paradoxalement j'ai choisi de ne pas faire de web avec  asp.net ce qui aurait été plutôt logique mais j'avais peu de demande en ce sens.
Par contre je garde C# sous le coude pour pouvoir aussi intéresser les SSII lorsqu'elle se décideront à accepter els freelances (c'est encore rare dans mon coin)

Orlane69

23 Messages

discret
05/05/2021 à 10:57

Merci à tous pour vos réponses.
Je reste sur l'idée d'une spécialsiation dans un premier temps avec diversification par la suite en fonctions des demandes et aussi de mes intérêts propres histoire de pouvoir continuer à me former sans que ce soit une corvée.
Je retiens aussi l'idée de Thierry de faire en fonction de sa zone géographique, n'étant pas "mobile" pour des raisons familialaes c'est aussi un bon point.
Il n'y a plus qu'à trouver la formation ! J'ai eu d'autres pistes  mais je vais probablement en faire un post à part car ca dépasse un peu le cadre.