100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Meilleure période pour se lancer en freelance ?

Mathiieu

45 Messages

actif
14/05/2021 à 09:14

Bonjour

J'ai pour projet de me lancer en tant que freelance (consultant informatique).
J'aurais souhaité savoir s'il y a une meilleure période pour se lançer. Là le temps de finir mon contrat et de créer ma structure ce sera l'été et je pense que c'est une période assez morte pour prospecter ou trouver des missions non ?
Est ce que j'aurais pas plus intérêt à attendre septembre ? Je vais avoir droit à l'acre normalement et si j'ai bien compris elle est valable que pour la première année donc si je n'ai pas de revenus pendant ce temps ça la reporte ou c'est perdu ?

htnfr

906 Messages

impliqué
14/05/2021 à 09:40

Bonjour,
Il y a des périodes qui sont meilleures que d'autres, mais ce n'est pas 100-0. J'ai trouvé ma mission actuelle en Juin par ex.
La meilleure façon de faire est de ne pas créer la structure avant de signer le contrat pour la mission

code38

268 Messages

impliqué
14/05/2021 à 14:13

@Mathiieu

Ce qui compte c'est que vous connaissiez la situation du marché autour de chez vous et que vous ayez des pistes ou des contacts. Il y a certainement typiquement des périodes plus favorables que d'autres. Mais ça se vérifie ... ou pas. Je ne mettrais pas ça comme critère : ça ne sert à rien de vouloir viser de manière trop ciblée alors que des paramètres font bouger la cible. En gros, rien de sert de vouloir éviter par exemple un mois d'inactivité alors que c'est quelque chose qui fait aussi partie du freelancing.

Vous devez aussi avoir les idées claires sur tout ce qui est lié à la création : choix du statut, de l'expert comptable, de la mutuelle, de l'assurance RC, ...

J'avais créé ma société à l'été 2019 pour que tout soit opérationnel à la rentrée, j'avais une piste ou deux ... qui n'ont pas fonctionné. Et septembre avait été famélique en terme d'activité. J'avais finalement trouvé pour un démarrage en octobre.

htnfr vous conseille d'avoir une mission pour créer votre société. Il faut voir ... j'ai vu principalement des mission qui étaient pour un démarrage rapide. Donc d'un autre côté, autant être prêt.

Vous parlez de la fin de votre contrart actuel : c'est acté ou justement vous réfléchissez au bon moment de le faire ?

Pour l'ACRE, je dirais que la première année est la première année, ils ne vont pas faire de calculs pour rajouter les n mois où vous n'avez pas eu de rémunération. Sachez aussi que si vous dépassez un certain chiffre d'affaire, l'ACRE diminue puis disparaît (mais cela est bon signe pour votre activité).

Donc à mon avis, voyez le contexte local actuel, ce qu'il faut éviter c'est de se lancer la fleur au fusil en se disant "voilà, maintenant j'ai créé ma boîte, alors voyons quelles missions sont proposées".

htnfr

906 Messages

impliqué
14/05/2021 à 15:18

code38 a écrit :htnfr vous conseille d'avoir une mission pour créer votre société. Il faut voir ... j'ai vu principalement des mission qui étaient pour un démarrage rapide. Donc d'un autre côté, autant être prêt.
 
Quel est le problème avec un démarrage rapide? La création de la structure prend 1h en EI / micro entreprise et on peut signer un contrat avec la mention: entreprise en cours d'immatriculation

Mon cas perso:
- J'ai eu le retour positif pour une mission, négociation du TJM OK le jeudi. Signature contrat prévu vendredi pour un démarrage lundi d'après
- Création d'une micro entreprise dans la foulée avec date de début d'activité le vendredi
- Vendredi: je suis venu, et reparti avec le contrat sans rien signer car les conditions ne me conviennent pas.
- Lundi d'après, négociation des conditions + signé dans la foulée, avec mention: entreprise en cours d'immatriculation
- J'ai commencé à bosser le mardi

Avec le recul, j'avais même pu retarder de quelques jours le début d'activité car il est possible de faire une déclaration d'activité à une date antérieure (par ex: tu signe le contrat le 10. Si tu ne peux pas faire la déclaration d'activité tout de suite, le 15, tu fais une déclaration d'activité avec la date du 10 ==> 0 problème)

Ozymandias

114 Messages

très actif
14/05/2021 à 17:10

htnfr a écrit :Quel est le problème avec un démarrage rapide? La création de la structure prend 1h en EI / micro entreprise et on peut signer un contrat avec la mention: entreprise en cours d'immatriculation
Il y a beaucoup de retours sur ce forum de freelances qui ont signé leur premier contrat avec une société en cours d'immatriculation. Peut-être que certaines SSII refuseraient mais je ne vois pas pourquoi vu qu'il est légal de démarrer une activité même si l'immatriculation n'est pas finalisée.
Il faut juste avoir bien préparé tous les documents et avoir les idées claires sur toutes les étapes (dépôt du capital à la banque, etc.)

Laura.p63

414 Messages

impliqué
14/05/2021 à 18:51

En ce qui concerne la période dur à dire. Surtout que 2020 et 2021 sont des années pour le coup bien particulières...
Dans ma région les ESN on fait pas mal de rupture conventionnelle pendant le confinement et à présent elles manque de profils et commencent à réembaucher.
Ca va dépendre de votre cible et de votre secteur mais comme l'ont dit les précédents intervenants vous pouvez tout à fait attendre d'avoir une mission pour créer votre entreprise (individuelle, si c'est une sasu ou sarl il faudra peut être plus anticiper)
J'ai crée mon activité le jour de ma première mission, si le numéro de siret n'est pas encore disponible, il est possible de mentionner sur la/ les premières factures Siret en cours d'attribution. Par contre il faut effectivement avoir entamé les démarches de création.

code38

268 Messages

impliqué
14/05/2021 à 19:26

@htnfr Aucun problème, surtout effectivement en EI / micro-entreprise ... si cela convient au freelance et au client (et futurs clients), je me dis simplement qu'il y a certainement d'autres aspects à étudier. Je suis peut-être trop prudent mais je me dis que même si les démarches pour officiellement pouvoir démarrer très rapidement sont possibles, ça ne fait peut-être pas tout.
Votre complément d'information avec votre cas personnel est intéressant.

Mathiieu

45 Messages

actif
15/05/2021 à 09:53

Bonjour,
grand merci pour vos retours détaillés.
Pour répondre aux questions mon cdd se termine fin mai, c'est ce qui était prévu et pas de prolongation envisagée.
Je n'ai pas encore choisi le statut de ma société. Comme j'aurais le droit à des are après mon cdd je pensais à micro entreprise ou eirl. Je crois qu'en sasu ou eurl c'est plus compliqué. Je veux aussi tester le marché sans avoir trop de compta à faire dans un premier temps.

Je n'ai pas de pistes pour l'instant en tout cas pas en tant qu'indépendant. C'est une bonne idée de créer la boite seulement lors de la première mission mais est ce que ça risque pas de faire pas sérieux ou de géner lors des prospections. Les clients ne vérifent jamais les infos du presta avant ? J'ai vu passer sur le forum des demandes d'attestation vigilance urssaf, ça par exemple je ne l'aurais pas avant plusieurs mois j'ai l'impression ?

Droopyann

347 Messages

impliqué
16/05/2021 à 15:10

Bonjour,

Mathiieu a écrit :Comme j'aurais le droit à des are après mon cdd je pensais à micro entreprise ou eirl. Je crois qu'en sasu ou eurl c'est plus compliqué. Je veux aussi tester le marché sans avoir trop de compta à faire dans un premier temps.


 
Micro entreprise est effectivement plus simple.
Par contre, avec les ARE, vous risquez de perdre beaucoup. En effet, vous devrez enlever des ARE 70% de votre CA mensuel. Pour EIRL ou EURL, c'est pire, vous devez retrancher 70% de votre CA annuel des ARE que vous aurez perçu. Il y a donc des rattrapages qui peuvent être très conséquent si vous avez beaucoup travaillé, et donc finalement très peu d'aide.
Le seul statut "intéressant" avec les ARE, c'est la SASU, avec prise de dividendes. Mais c'est un montage discutable pour des raisons éthiques, financières (c'est pas toujours si intéressant) et sociales (vu que vous diminuez vos rémunérations, vous générez moins de droits sociaux). Il y a beaucoup d'échanges sur ce forum concernant ce sujet.
Mathiieu a écrit :C'est une bonne idée de créer la boite seulement lors de la première mission mais est ce que ça risque pas de faire pas sérieux ou de géner lors des prospections.
Si vous voyez un client et que vous lui dites : "je suis en train de créer ma boite" ou "j'ai créé ma boite il y a une semaine", je ne pense pas que ça change grand chose.
Mathiieu a écrit :Les clients ne vérifent jamais les infos du presta avant ? J'ai vu passer sur le forum des demandes d'attestation vigilance urssaf, ça par exemple je ne l'aurais pas avant plusieurs mois j'ai l'impression ?
Si, ils peuvent vérifier, mais encore une fois, ça ne changera pas grand chose. Pour l'attestation de vigilance, lors de ma première mission, j'en ai discuté avec le client (une ESN) et il m'a fourni un modèle de déclaration sur l'honneur. Là aussi, ça ne changera pas grand chose si vous avez créé quelques semaines avant.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Mathiieu

45 Messages

actif
19/05/2021 à 09:35

Merci de vos réponses à tous. Je vais partir sur votre conseil de créer l'entreprise au moment où j'aurais une mission. ça me laisse le temps aussi de réfléchir au choix de la structure car je me perds un peu. Je pense que je vais ouvrir un post sur le sujet.
Droopyann quand vous dites 

"Par contre, avec les ARE, vous risquez de perdre beaucoup. En effet, vous devrez enlever des ARE 70% de votre CA mensuel. Pour EIRL ou EURL, c'est pire, vous devez retrancher 70% de votre CA annuel des ARE que vous aurez perçu. 
ça veut dire que je vais toucher toutes mes ARE et que ce sera à moi de rembourser après ? Je pensais que je ne toucherais les ARE qu'en fonction de mon CA déjà ?

code38

268 Messages

impliqué
19/05/2021 à 10:27

Mathiieu a écrit :Merci de vos réponses à tous. Je vais partir sur votre conseil de créer l'entreprise au moment où j'aurais une mission. ça me laisse le temps aussi de réfléchir au choix de la structure car je me perds un peu. Je pense que je vais ouvrir un post sur le sujet.
Droopyann quand vous dites 
"Par contre, avec les ARE, vous risquez de perdre beaucoup. En effet, vous devrez enlever des ARE 70% de votre CA mensuel. Pour EIRL ou EURL, c'est pire, vous devez retrancher 70% de votre CA annuel des ARE que vous aurez perçu. 
ça veut dire que je vais toucher toutes mes ARE et que ce sera à moi de rembourser après ? Je pensais que je ne toucherais les ARE qu'en fonction de mon CA déjà ?
Sur le choix de la structure, il y a déjà énormément de sujets qui ont été discuté sur ce site et on trouve aussi plein de ressources ailleurs. Après, de mon expérience, j'ai trouvé beaucoup d'infos, consolidé ce que je comprenais ... mais au fur et à mesure ça m'amenait d'autres questions. Au bout d'un moment il faut trancher. Un collègue freelance m'a conforté dans un choix : EURL IS, avec ARCE. Et c'est ce que j'ai choisi. C'est clair, carré, durable. Et une fois lancé, complètement détaché de PE. Focus sur mon activité.

Vous avez raison de prendre du temps ... même si vous commencez à vous poser ces questions alors que  vous dites en gros : "je veux me lancer en freelance, mon contrat finit fin mai, je commence par où ?".

Je pense que quand on se lance, il faut aller chercher des infos mais aussi accepter que l'on ne peut pas tout verrouiller, optimiser, à l'image d'une spec détaillée (certains croient encore qu'elle peut tout prévoir).

Collectez des infos, considérez votre situation, l'activité envisagée, ... et dans tous les cas il faudra accepter de n'avoir pas fait les meilleurs choix possibles partout. Donnez-vous par exemple une échéance.

Droopyann

347 Messages

impliqué
19/05/2021 à 14:27

Mathiieu a écrit :ça veut dire que je vais toucher toutes mes ARE et que ce sera à moi de rembourser après ? Je pensais que je ne toucherais les ARE qu'en fonction de mon CA déjà ?


 
Exactement.
En fait, le CA n'est définitif qu'à la fin de l'année. Et pôle emploi va lisser ce CA sur toute l'année. Ce serait trop facile de "tricher" sinon.
Donc vous pouvez déclarer des rémunérations au fil de l'eau, ce qui diminuera les ARE au fil de l'eau, mais c'est bien à la fin de l'année, avec le CA définitif, et les rémunérations définitives, que pôle emploi fera le calcul global et régularisera si nécessaire. Certains indépendants ont ainsi du rembourser des sommes conséquentes.
code38 a écrit :Un collègue freelance m'a conforté dans un choix : EURL IS, avec ARCE. Et c'est ce que j'ai choisi. C'est clair, carré, durable. Et une fois lancé, complètement détaché de PE. Focus sur mon activité.

 
Ca a été mon choix également. C'est la forme la plus simple et la plus légitime à mon sens à long terme.
code38 a écrit :Je pense que quand on se lance, il faut aller chercher des infos mais aussi accepter que l'on ne peut pas tout verrouiller, optimiser, à l'image d'une spec détaillée (certains croient encore qu'elle peut tout prévoir).
 
Et je rejoins encore plus code38, c'est bien de prendre le temps d'étudier la situation, comprendre les différents choix, mais il faut aussi choisir et se lancer. Il n'y a pas de solution avec le beurre, l'argent du beurre et tout le reste.  Et on ne peut jamais tout prévoir (situation familiale, crise sanitaire, évolutions réglementaires ...)

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Mathiieu

45 Messages

actif
19/05/2021 à 16:42

Merci à vous 2 c'est beaucoup plus clair. J'ai pas mal parcouru le forum et d'autres articles mais au final ça ma plutôt embrouillé.
Là je pense que je vais axer ma décision entre l'EIRL et la micro.
Il faut de toute façon que je fasse un business plan pour y voir plus clair je pense. J'ai un peu de temps devant moi et ça permettrait de voir les risques au niveau des plafonds.

Droopyann

347 Messages

impliqué
19/05/2021 à 18:03

Effectivement, business plan et prévisionnel financier sont nécessaire, quel que soit l'activité sur laquelle vous vous lancer.
Quand bien même vous n'avez pas besoin de le partager (via un banquier ou un investisseur par exemple), c'est important de l'avoir afin de vérifier que le modèle est bien tenable avant la création et pouvoir le chalenger une fois l'activité lancer.
Il faut être capable de voir rapidement les dérives pour corriger tout aussi rapidement les éventuels écarts.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Mathiieu

45 Messages

actif
19/05/2021 à 21:28

oui c'est pour moi, c'est ma première expérience en tant qu'indépendant et je ne connais personne dans mon entourage qui est entrepreneur donc j'y connais pas grand chose.
J'ai vu qu'il y avait des accompagnements dans ma ville et ils proposent tous la réalisation de business plan ou étude de marché comme première étape.
Prévisionnel financier c'est montant prévu du chiffre d'affaires, des achats et des charges ?

Droopyann

347 Messages

impliqué
19/05/2021 à 23:03

Attention, je suis assez méfiant des services "clés en main".
En effet, je pense qu'il vaut mieux y passer un peu plus de temps mais le faire soi même. Ca permet de bien comprendre ce qu'on fait, et pourquoi on le fait.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Droopyann

347 Messages

impliqué
19/05/2021 à 23:13

Et pour le prévisionnel financier, c'est à peu près ça (je ne sais pas ce que vous mettez exactement dans charges et achats).
En gros, c'est ce qui va rentrer et sortir. Il y a plusieurs étapes pour le construire.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Droopyann

347 Messages

impliqué
19/05/2021 à 23:17

En ce qui concerne l'accompagnement sur le projet de création d'entreprise, j'en ai déjà parlé dans d'autres sujets, il y a le parcours Activ'Créa de pôle emploi que j'ai trouvé très bien et qui m'a beaucoup aidé :
https://www.pole-emploi.fr/candidat/je-creereprends-une-entreprise/les-ressources-utiles/activcrea.html

Mais c'est pas "clé en main"

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Mathiieu

45 Messages

actif
20/05/2021 à 10:52

Merci pour le tuyeau, je vais voir si je peux m'y inscrire dès que j'aurai fini mon cdd.
Pour l'achat c'est jsute éventuellement une imprimante et quelques meubles de bureau pour avoir plus de place.
Les charges je pensais faire un estimation des cotisations et  impôts selon le régime

Droopyann

347 Messages

impliqué
20/05/2021 à 11:47

Il y a bien l'équipement dans les charges.
Il y a effectivement les cotisations et impôts, mais aussi :

  • les charges administratives (banques, expert comptable ...)
  • Les cotisations sociales individuelles (prévoyance santé (mutuelle), prévoyance maladie, éventuellement prévoyance retraite)
  • Les frais de représentation (fini les tickets resto quand vous travailler sur site)
  • La communication (site internet, carte de visite ...)
  • Les assurances (à minima RC Pro)
  • Le transport quand vous vous déplacez sur site
Ca, c'est la base qui concerne à peu près tous les consultants.
Après, il peut y avoir d'autres choses selon votre projet et votre profil. On peut en discuter en MP si vous ne voulez pas trop en exposer sur un fil publique.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

htnfr

906 Messages

impliqué
20/05/2021 à 12:11

Premier indice: Si les charges autres que les cotisations obligatoires représentent moins de 10% du CA, rien ne bat la micro-entreprise en terme de revenu. Après, la retraite complémentaire pourra être un problème pour certain car on nous a dit récemment que les MEs ne cotisent pas pour la retraite complémentaire ...

Ozymandias

114 Messages

très actif
20/05/2021 à 12:24

htnfr a écrit :Si les charges autres que les cotisations obligatoires représentent moins de 10% du CA, rien ne bat la micro-entreprise en terme de revenu. Après, la retraite complémentaire pourra être un problème pour certain car on nous a dit récemment que les MEs ne cotisent pas pour la retraite complémentaire ...
Un autre élément à prendre en compte est de savoir s'il veut pouvoir utiliser une partie de ses allocations chômage avec une solution type EURL IS + ARCE. Ce qui évite d'avoir à rembourser Pôle emploi après la première année si ses revenus sont supérieurs à ses allocations (ce que je lui souhaite !).
Mais il y a plus de formalités qu'avec une micro-entreprise.

Je mets de côté la magouille SASU+ARE car comme l'a dit très bien Droopyann :
Droopyann a écrit :montage discutable pour des raisons éthiques, financières (c'est pas toujours si intéressant) et sociales (vu que vous diminuez vos rémunérations, vous générez moins de droits sociaux)