100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

PER : Plan d'épargne retraite

François2

264 Messages

impliqué
12/06/2021 à 02:05

Bonjour tout le monde,

je veux bien avoir des retour d'expérience de PER ( est ce qu'on payer les cotisations sociales sur les versements sur le PER?)
Est ce qu'il y a plusieurs type de PER
lequel vous conseillez ?

Ps: Eurl à l'is
Merci beaucoup

Mathiieu

57 Messages

actif
12/06/2021 à 12:22

Bonjour
de ce que j'ai vu les versement sur le PER ne sont pas imposables. Par contre la rente à la sortie oui avec des modalités différentes selon le type de sortie ( rente ou capital)

Droopyann

443 Messages

impliqué
12/06/2021 à 13:40

Attention à ne pas confondre impôts sur le revenu et cotisations sociales.

Pour simplifier, les produits type Madelin (santé / prévoyance / retraite), avec certains plafonds, sont exonérés d'impôts sur le revenu.
Pour la partie retraite, ça implique néanmoins une fiscalisation à la sortie du plan.

En revanche, les sommes utilisées sur ces produits sont bien soumis à cotisations sociales (les fameux 40 à 45%).

Par exemple :

  • Rémunération annuelle : 50 000 €
  • Cotisation mutuelle : 2 000 €
  • Cotisation prévoyance maladie / décès : 1 000 €
  • Cotisation PER : 5 000 €
Vous allez payer des impôts sur 50 000 €, et des cotisations sociales sur 58 000 €.
(Là aussi je simplifie pour l'exemple, il faudrait à minima y rajouter la CSG non déductible ...)

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

_lael

726 Messages

impliqué
12/06/2021 à 18:54

Juste à titre de précision et pour le soucis du détail j'aurais plutôt dit :

  • Rémunération annuelle : 55 000 € (dont 5 000€ PER)
  • Cotisation mutuelle : 2 000 €
  • Cotisation prévoyance maladie / décès : 1 000 €
  • Cotisation PER : 5 000 €
  • Assiette cotisations sociales (montant utilisé pour le calcul des cotisations) : 58 000 €
Et dans la déclaration de revenu il faut déclarer comme suit :
Case 1GB : 55000€ (en comptant le montant du PER)
Case 6NS : 5000€ (montant des versements sur PER)
Ce qui fait que les impôts seront bien payés sur 55k - 5k = 50k€ comme indiqué par Droopyann

Même principe pour les salariés.
Cela viendrait en déduction de leurs revenus déclarés en case 1AJ.
Mais ils paieront quand même des cotisations sociales dessus.

_lael

726 Messages

impliqué
12/06/2021 à 19:24

Quand à l'intérêt du PER en tant que tel, il faut faire attention à la fiscalité.

Comme indiqué plus haut, le versement est exonéré d'impôt mais le retrait, lors de la sortie, sera réintégré dans les revenus imposables.
Il faura donc faire attention à la sortie et privilégier une sortie échelonnée ou en rente viagère.


On pourrait du coup croite que le produit ne présente aucun intérêt par rapport à une assurance vie.
Ce qui n'est pas tout à fait vrai.
Il y a un intérêt pour les hauts revenus d'un point de vue capitalisation.

Prenons un investissement coûtant "10.000€" à l'investisseur qui est à la tranche d'imposition à 41%.
Assurance Vie : 10.000€
PER : 14.100€ (récupération des 41% sous forme d'avantage fiscal)

Capitalisons l'investissement initial sur 30ans à un taux de 5% :
Assurance vie : 10.000 x 1.05^30 = 43219€
PER : 14100 x 1.05^30 = 60.507€

Fiscalité de sortie :
Assurance vie :
- Capital initial exonéré d'impôts et charges sociales
- Intérêts : 33219€
IR : 7.5%
PS : 17.2% CSG
A noter qu'il est possible de bénéficier d'abattements (4600€/personne/an) sur le montant soumis à l'IR uniquement.
La CSG reste due dans tous les cas.

net à la sortie (hors abattements) : 10000 + 33219 * (1 - 7.5% - 17.2%) = 35013€

PER :
- Capital initial réintégré dans les revenus imposables
- Intérêts : 50507€
sousmis au PFU (12.8% IR + 17.2% CSG)

net à la sortie : 10000 * ( 1 - 41%) + 50507 * (1 - 30%) = 41255€
J'ai pris un taux d'IR de 41% à la sortie mais le taux peut être moins élevé si on a des revenus plus faibles à la retraite ou à l'inverse un taux plus élevé (45%) si on sort tout le capital d'un coup.


nb: Les prélèvements sociaux sur les intérêts sont prélevés chaque année pour les fonds euros mais à la sortie ou au moment de l'arbitrage pour les unités de compte. Pour simplifier j'ai fait l'"approximation" de considérer qu'ils étaient prélevés à la sortie au même titre que l'IR.

nb2: Le PER bénéficie des mêmes avantages que l'assurance vie en cas de décès du souscripteur.
L'avantage étant que l'héritier n'a pas à rembourser l'avantage fiscal dont le souscripteur a bénéficié à l'entrée.

nb3 : Je viens de me rendre compte que le capital initial pris pour le PER est légèrement erroné, on ne peut pas vraiment prendre 10k€ + 4.1k€ d'avantage fiscal, car ce serait à ce compte-là l'intégralité du montant (14100€) qui bénéficerait de l'avantage fiscal. Mais bon ça ne devrait pas changer grand chose dans les calculs déjà assez approximatifs.