100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Quelle formation pour améliorer son attractivité pour un Business Analyst IT ?

Dnimpac

49 Messages

actif
07/09/2021 à 07:48

Bonjour,

Je réfléchis à la manière d'améliorer mon attractivité sur le marché en tant que Business Analyst IT qui travaille dans les SI bancaires, principalement en finance de marché pour le compte des banques de financement et d'investissement. 
A ce titre, ma réflexion est en ce moment axée sur les formations. 

Dans ce métier, et compte tenu de mes expériences, je suis surtout un assistant à maîtrise d'ouvrage, et pour améliorer mon attractivité, je pourrai par exemple :
- développer des compétences dites fonctionnelles, typiquement vers des secteurs "à la mode" ou "d'avenir". Je pense par exemple à la cybersécurité ou à la RPA par exemple. Existe-t-il des formations certifiantes pour cela ?
- développer des compétences méthodologiques telles que CMMI, Prince 2. Le seul bémol dans ce type de compétences, c'est que si je mets en avant ces certifications que j'aurai obtenues, j'ai peur que le marché veuille me voir comme un PMO. Je me fais déjà régulièrement chassé pour des missions PMO faussement intitulées Chef de Projet ou Chef de Projet MOA, j'ai donc peur de retomber dans un type d'écueil qui m'a fait perdre du temps en début de carrière où l'on voulait absolument m'enfermer dans des postes trop techniques du fait de ma formation initiale. 
- developper une compétence méthodologique de type Agile pour devenir Coach Agile. Mais je ne vois pas beaucoup de missions de type Coach Agile. Est-ce que ce type de compétences est très recherché et si oui, est-ce une compétence d'avenir ?

Voilà sommairement où j'en suis. 

Qu'en pensez-vous ? 

Au plaisir de vous lire.

Bien à vous,

EURL-IS depuis Juillet 2019

bougn

238 Messages

impliqué
07/09/2021 à 20:59

Pour les Business Analyst il y a la certification BABOK qui est bien reconnue.
En effet PMI et Prince sont pour les profils Chef de Projet.
Il existe aussi des formations Agile pour les BA.

Droopyann

590 Messages

impliqué
08/09/2021 à 08:07

Bonjour Dnimpac,

Pour moi, les compétences "fonctionnelles" (cybersécu, RPA) dont vous parlez me semble plutôt être des compétences techniques. Comment pensez-vous les articuler avec votre profil ?

L'agile est très demandé depuis quelques temps. Malheureusement, beaucoup de projet dit "Agile" n'en ont que le nom. Les concepts sont cependant extrêmement intéressant. Ca peut être un plus sur certaines missions, et pouvoir ainsi mieux appréhender le contexte du projet.

Les méthodologies type CMMI, Prince2, PMP sont pour de la gestion de projet. C'est une évolution possible de votre métier. Mais souhaitez vous évoluer dans ce sens là ? C'est très intéressant, mais c'est un autre métier (gérer des personnes, des plannings, des budgets, ...)

Une piste de réflexion pourrait être ce que vous voulez faire. Quels sont vos ambitions à
1 an ; 3 ans ; 5 ans ; 10 ans
Ca peut vous orienter dans vos choix. Vous faites une sorte de schéma directeur de votre carrière, à date. Et vous ajustez ensuite dans le temps.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

AME73

1 Messages

nouveau
08/09/2021 à 15:18

Je suis ou plutôt j'étais un peu dans le même domaine. Je pense qu'une formation UML et/ou quelques briques techniques valent mieux que des formations strictement méthodo (à voir en fonction des projets sur lesquels vous intervenez plutôt métiers, réglementaires ou systèmes...)
Cdlt

Dnimpac

49 Messages

actif
08/09/2021 à 15:54

Bonjour à vous, merci à tous pour vos retours,

@bougn : je ne connaissais même pas le BABOK mais je connaissais le CBAP ou ce type de certification. Le souci pour moi, c'est que je ne pense pas que je vais apprendre quelque chose de nouveau par rapport à ce que j'ai déjà appris sur le tas. Peut-être que j'apprendrai à mieux formaliser et structurer les tâches propres au métier. L'avantage de la certification a surtout le mérite pour moi de rassurer un client qui aura besoin de l'être, mais s'il a besoin de l'être, c'est déjà qu'on a "merdé" quelque part en se vendant.

@Droopyann : oui, c'est la grande question : que faire dans 5 ou 10 ans ? Perso, je n'ai pas de réponse toute faite, mais je souhaite aller vers des tâches un peu plus "communicatives", et le coaching Agile a l'air de m'intéresser, et j'y vois du potentiel. Le seul truc, c'est que je ne trouve pas suffisamment d'offres sur le marché depuis 2 ans pour me dire que là, y a un truc où il faut foncer, mais peut-être que mon impression est biaisée et il faudrait que je trouve quelqu'un directement dans le coaching Agile pour lui demander son avis.

@AME73 : oui, je peux toujours "techniciser" mon profil, à charge pour moi de ne pas me retrouver développeur ou dans la MOE, car en début de carrière, ils voulaient tous m'y caser à cause de mon profil un peu trop technique justement. Mais s'il y a une techno transverse qui peut vraiment donner de la valeur ajoutée, j'imagine que cela devrait être de la modélisation UML

Bien à vous,

EURL-IS depuis Juillet 2019

yanolezard

79 Messages

très actif
08/09/2021 à 19:38

Bonjour "Dnimpac",

"Business Analyst" : j'en entends souvent parler, mais par ignorance ou par incompréhension de ma part (peut-être les 2 à la fois), je ne sais pas comment identifier ce métier, ni quel est son essence. avez-vous un résumé ?

Petite précision quant à l'UML (Unified Modeling Language) : plus d'information via ce lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/UML_(informatique) 
Tout dépend la manière d'approcher UML : du fonctionnel ou du développement. L'UML est (trop) souvent rattaché au développement comme l'ont été ALADIN, MERISE .... UML est un langage alors que les deux précédents sont des méthodes (et l'on fait souvent cette confusion).

Il y a "coaching" et "coaching" : je vous invite à lire ceci : https://www.je-change-de-metier.com/blog/formations/formations-coaching-reconnues-par-l-etat , cela pourrait vous éclairer car dans cette discipline, tout n'est pas "rose dans le meilleur des mondes". 

En espérant avoir éclairé un peu plus de lanternes,
Bien à vous,
Yanolezard.

Dnimpac

49 Messages

actif
09/09/2021 à 11:32

Bonjour Yanolezard,

L'expression "Business Analyst" peut recouvrer beaucoup de choses, et chacun a pour ainsi dire sa propre définition. Pour ma part, je suis un Business Analyst IT, c'est-à-dire un assistant à maîtrise d'ouvrage intégré à la DSI dans des projets de refonte/évolution de SI. Le Business Analyst IT est à l'interface entre les opérationnels/métiers et les développeurs, il doit imaginer la solution optimale qui répond aux besoins métiers en tenant compte des contraintes IT. A distinguer des Business Analyst "métiers" qui eux travaillent sur l'aspect opérationnels des évolutions de leurs outils sans se soucier de la manière dont cela doit être implémenté. A distinguer aussi des Business Analyst "gouvernance" qui eux, sont plutôt des PMO, c'est-à-dire aider des dirigeants/contrôleurs de gestion à piloter l'activité à travers les indicateurs de gouvernances (KPI, reporting...).

Pour l'UML pour l'instant, je n'ai jamais été confronté au besoin de m'en servir pour quelque mission que ce soit, mais si je vois que cela devient un must have sur les gros projets que je cible, je pense que je m'y formerai.

Enfin, par rapport au coaching, je sais bien que cet univers n'est pas réglementé encore, mais pour tout ce qui est de l'ordre du coaching agile, il faudrait que je sache si ce métier est appeler à vraiment se développer, s'il y a un vrai manque faisant de ce profil un profil rare et recherché, et ensuite, il faudrait savoir ce que les clients finaux demandent aux coachs agile pour être assurés (certification ? Expérience de projets agile ? Les 2 ?)

Bien à vous,

EURL-IS depuis Juillet 2019

yanolezard

79 Messages

très actif
09/09/2021 à 13:14

Bonjour "Dnimpac",

Merci beaucoup pour ces précisions informatives sur le métier de "Business Analyst" (IT ou Métier).
Les anglicismes sont nombreux et comparés aux (anciens) termes français, l'on a parfois du mal à s'y retrouver.

Concernant l'UML (qui peut être utilisé pour de l'IT ou du Métier), vous pourrez rajouter le SysML qui permet de modélier un système (dans "système", comprendre toutes les exigences auxquelles il n'est pas possible de déroger sur un projet, un processus, un produit). 
Exemple : dans les systèmes bancaires de monétique, on ne met pas en oeuvre un DAB n'importe comment ou dans la salle de la "Corbeille", il est hors de question d'aller modifier un processus existant de calcul de trading sans prendre des précautions particulières que l'on appelle "exigences" et cela pourrait s'appliquer aussi pour un calculateur de d'atterissage d'un gros porteur : il y a des exigences à contrôler et à valider avant de pouvoir mettre en oeuvre le moindre calculateur et l'installer dans la cabine de pilotage. Le SysML (de l'UML appliqué aux "systèmes" demandant de lourdes ou de d'importantes exigences: mécanique, physique, sûreté, sécurité, cybersécurité, risques, ....).

Généralement, lorsque l'on se forme à l'UML (de base: 5 jours à avancé: 10 jours), on prend souvent une suite au SysML (Systems Modelization Language) en complément (en moyenne 3 à 5 jours sur un cycle complet).

Merci pour les précisions sur le "coaching" : je pensais au vrai "coach".

L'agilité, qui est avant-tout, comme le "DevOps", une démarche, une philosophie, une culture d'entreprise, à tous les niveaux (du sous-sol au grenier), est clairement née aux USA. En France, elle s'est plus ou moins bien implantée car la tendance est plutôt encore encrée plus dans l'IT que dans les strates métiers. Vous pouvez lire ceci : https://fr.wikipedia.org/wiki/Management_agile 

Les principales rencontres : SCRUM, SAFE, KANBAN, ....

Dans les certifications "Agiles", il y a plusieurs niveaux, lisez ce très bon blog, c'est une mine d'informations sérieuses (avec un peu de pub évidemment : https://www.theprojectgroup.com/blog/en/certifications-gestion-de-projet-agile/ 

Il faut savoir que les "coaches agiles" sont incrits au RNCP de l'Etat : l'état se met à l'agile "souple" (ou rigidité assouplie )

Dans les entreprises privées, avec les nombreuses technologies arrivées et arrivantes, cette agilité demande les connaissances, les compétences, de la pratique (beaucoup de pratique pour les gros projets) et de l'expérience (et pas que dans l'IT, si vous de l'expérience en Agilté Métier, c'est un bon plus). Il y a de l'avenir, dans les startups, des les grands groupes, en France comme à l'international. Pour celui qui veut ... Pour résumer, lisez ceci : https://www.journaldunet.fr/web-tech/guide-de-l-entreprise-digitale/1443838-methode-agile-definition-comparatif-et-avantages/ 

Les secteurs en agilité en ce moment et qui cherchent les bons : l'assurance, la banque, l'industrie

Bien à vous,
Yanolezard

YaFoye

248 Messages

impliqué
14/09/2021 à 22:05

Bonjour,
peut-être que mettre en français serait plus simple pour tout le monde. à vous lire vous êtes un MOA . mais il est vrai que le terme MOA renvoie en réalité à l'AMOA ( le "métier" étant en réalité le vrai maitre d'ouvrage); ne vous laisser pas abuser par la pseudo différence entre consultant MOA et consultant AMOA , il n'y en a pas, cela renvoie à la même chose
quand vous mettez PMO = trop technique, j'avoue que je ne vous comprends pas; un PMO ( je précise suivant l'acceptation en france) prend en charge l'organisation, la gestion des ressources, budgets, reporting... cela n'a rien de tech, c'est entièrement fonctionnel, avec une pointe de contrôle de gestion.
en tant que relais entre le métier et la MOE , votre attractivité sera:

  • de bonne connaissances fonctionnelles ( réglémentations, normes et usages, compétences métiers) pour challenger les métiers et être force de proposition pour eux
  • de bonnes compétences en méthodo de projet ( pliotage, coordination, organisation, processus...)
  • qlq certifications qui peuvent être utiles mais non obligatoires: ITIL  ou TOGAF
laissez l'ULM et autres langages tech aux tech ; la MOA est un métier qui ne s'improvise pas 

Cdlt,

YaFoye

YaFoye
"C'est l'homme qui a peur, sinon il n'y a rien"