100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Mission Télétravail 1 ou 2 jours par semaine

_Ulysse431_

82 Messages

très actif
17/09/2021 à 09:57

Bonjour à Tous,

Cela m'arrangerait de trouver une mission de dev Java en télétravail pour max 2 jours par semaine.
Je ferais cela en tant qu'autoentrepreneur.
Es-ce que vous pensez que c'est possible? La plupart des clients demandent du plein temps mais es-ce que cela arrive qu'ils recherchent à temps partiel?

J'ai 14 ans d'expérience.

Bien à vous

Droopyann

590 Messages

impliqué
17/09/2021 à 20:28

Bonsoir,

Sur du pure DEV, ça me parait assez peu probable de trouver à temps partiel.
Peut-être plutôt chercher sur des développements au forfait de projet qui ne serait pas trop urgent. Ou bien des fonctions un peu plus "high level" comme de l'architecture ou du dev senior, pour accompagner à temps partiel une petite équipe de dev (conseil, revue de code ...). 14 ans d'expérience peuvent aider pour ce type de poste.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Membre-02551943

34 Messages

actif
19/09/2021 à 07:37

Droopyann a écrit :Bonsoir,

Sur du pure DEV, ça me parait assez peu probable de trouver à temps partiel.
Peut-être plutôt chercher sur des développements au forfait de projet qui ne serait pas trop urgent. Ou bien des fonctions un peu plus "high level" comme de l'architecture ou du dev senior, pour accompagner à temps partiel une petite équipe de dev (conseil, revue de code ...). 14 ans d'expérience peuvent aider pour ce type de poste.
Bonjour
désolé de m'incruster dans la discussion mais la question du temps partiel m'intéresse aussi (j'étais en 80 % salarié et c'était clairement confortable). Qu'entendez vous pas "forfait de pojet" ? Un nombre de jours/ heures définies mais modulables sur une plage horaire, par exemple 100 jours facturés à répartir sur X mois ? Ou alors c'est la facturation du projet terminé avec une deadline mais ensuite aux freelances de déterminer comment il travaille / s'organise ?

Droopyann

590 Messages

impliqué
19/09/2021 à 08:01

Membre-02551943 a écrit : Ou alors c'est la facturation du projet terminé avec une deadline mais ensuite aux freelances de déterminer comment il travaille / s'organise ?
 
Je parle bien de cette option là.
Attention tout de même, la réalisation de projet au forfait présente beaucoup de risques pour le freelance.
Il faut extrêmement bien border le sujet, tout écrire avec votre client pour qu'il n'y ai pas de contestations possibles, et idéalement réaliser des lots permettant de valider l'avancement au fur et à mesure et pouvoir déclencher des factures sans attendre la fin complète du projet.

Enfin, pour reprendre votre message, il y a une différence entre @_Ulysse431_ qui voudrait faire 1 ou 2 jours par semaine et vous, @Membre-02551943 qui parler de faire du 80%. Ca représente 4 jours travaillés par semaine, et c'est je pense beaucoup plus acceptable pour un client.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

code38

342 Messages

impliqué
19/09/2021 à 13:36

La plupart des clients demandent en effet du plein temps, de base. De deux choses l'une, soit vous vous positionnez ouvertement sur par exemple un 80%, soit vous répondez d'abord au temps plein et au bout d'un moment abordez la question du 80%. Cela dépend des projets, de la charge, des échéances de livraison ... et de la mentalité du client.

Pour une mission uniquement en télétravail et pour 1 ou 2 jour par semaine, le seul cas que je vois et pour lequel ça serait réalisable concernerait un travail de support, avec des choses à faire en background.

Ensuite, il peut y avoir des sujets particuliers mais plus au forfait, sur lequel vous vous engagez avec le client. Par exemple, une fonctionnalité dont il n'a pas besoin tout de suite et sur laquelle vous pouvez travailler avec en autonomie tout en sachant rendre compte au client. J'ai connu un collègue qui fonctionnait un peu comme ça, mais avec de l'expérience bien sûr mais aussi un haut niveau d'expertise et ... des clients avec qui il a déjà travaillé et avec qui la confiance s'est installée.

@Membre-02551943
Un forfait correspond à la réalisation d'un travail défini dont la charge a été estimée ... ce qui est toujours délicat. Ca peut être à l'avantage de l'un ou de l'autre.
Après, tout est possible, vous pouvez très bien convenir avec votre client que sur une durée donnée, vous travaillerez pour eux à hauteur de 2 jours par semaine. C'est envisageable mais très peu de configurations de projets permettront celà.

Paninnguaq

7 Messages

nouveau
19/09/2021 à 17:58

Ce type de besoin existe . Je l'ai rencontré !
Sérieusement, j'ai un besoin exactement de ce type. Je m'explique : la plupart des start-ups commencent par rechercher des fonds avant de commercialiser un produit. D'autres (plus rares) ont choisi l'option inverse : ne pas avoir recours à l'ouverture du capital, se concentrer sur le MVP et s'arracher pour décrocher les premiers clients qui vont permettre de financer les développements (on lit de temps à autre des posts intitulés "pourquoi nous avons décidé de ne pas lever de fonds").
C'est notre cas. A dire vrai, on n'a pas vraiment eu le choix : aucune banque ne nous a suivis ! Et pourtant, on a conçu le premier SaaS au monde sur notre marché (de niche) en 2012. Bref, si on veut maîtriser les dépenses et que les ressources sont limitées, ce genre de besoin est tout à fait normal voire courant en début d'activité.
Dans un second temps, l'augmentation de l'activité (et des ressources) pourrait amener à vouloir augmenter le temps partiel, voire passer à temps plein, mais là encore, d'autres motivations peuvent entrer en ligne de compte : dans une optique de sécurisation, de développement de capacités à moyen terme, d'ambiance de travail et de réflexion collective, il est souvent préférable d'avoir 2 free-lancers à mi-temps plutôt qu'un seul à plein-temps.
Bref, le besoin est certes rare, mais tout à fait réaliste, surtout en province où les fonds sont moins facilement mobilisables qu'en RP (qui concentre plus de 60% des levées de fond en France).

Membre-02551943

34 Messages

actif
19/09/2021 à 19:45

code38 a écrit :
@Membre-02551943
Un forfait correspond à la réalisation d'un travail défini dont la charge a été estimée ... ce qui est toujours délicat. Ca peut être à l'avantage de l'un ou de l'autre.
Après, tout est possible, vous pouvez très bien convenir avec votre client que sur une durée donnée, vous travaillerez pour eux à hauteur de 2 jours par semaine. C'est envisageable mais très peu de configurations de projets permettront celà.
Merci et merci aussi à Droopyann pour la précision.
Est ce que c'est vous qui proposez d'emblée ce type de forfait au client ? (car de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent les durées sont cadrées par els clients ou intermédiaires)

Droopyann

590 Messages

impliqué
19/09/2021 à 20:28

Membre-02551943 a écrit :Est ce que c'est vous qui proposez d'emblée ce type de forfait au client ? (car de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent les durées sont cadrées par els clients ou intermédiaires)
 
En général, le client sait déjà s'il est plutôt en mode forfait ou régie.
Néanmoins, rien ne vous empêche d'être force de proposition sur un sujet. Ca peut d'ailleurs montrer une certaine valeur ajoutée à votre prestation. Certains clients peuvent ne pas penser au forfait aussi.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Membre-02551943

34 Messages

actif
20/09/2021 à 06:24

Droopyann a écrit :
Membre-02551943 a écrit :Est ce que c'est vous qui proposez d'emblée ce type de forfait au client ? (car de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent les durées sont cadrées par els clients ou intermédiaires)

 
En général, le client sait déjà s'il est plutôt en mode forfait ou régie.
Néanmoins, rien ne vous empêche d'être force de proposition sur un sujet. Ca peut d'ailleurs montrer une certaine valeur ajoutée à votre prestation. Certains clients peuvent ne pas penser au forfait aussi.
Merci beaucoup Droopyann, je ne me sens pas encore de me lancer dans le forfait puisque pour toutes mes missions en freelance et cdi le chiffrage était déjà fourni (et souvent très largement dépassée) mais je garde l'info sous le coude pour plus tard !

Droopyann

590 Messages

impliqué
21/09/2021 à 12:04

Membre-02551943 a écrit :Merci beaucoup Droopyann, je ne me sens pas encore de me lancer dans le forfait puisque pour toutes mes missions en freelance et cdi le chiffrage était déjà fourni (et souvent très largement dépassée) mais je garde l'info sous le coude pour plus tard !
 
C'est raisonnable.
Le forfait est un mode de travail complexe pour un indépendant. Il faut être très sûr de soi, et du besoin du client. Il faut beaucoup formaliser également. C'était une alternative pour votre situation particulière.

Pour l'expérience, tenez nous au courant si vous trouvez quelque chose en pure dev sur 1 ou 2 jours par semaine.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Paninnguaq

7 Messages

nouveau
21/09/2021 à 12:27

Bonjour @Membre-02551943 et @Droopyann
Mon message ci-dessus n'avait pas été validé. Je remets donc une couche : je recherche un dév. Java (très) expérimenté 2j/semaine sur du très long terme (pas de date de fin). Pas de forfait. Pas de contraintes de délai. On fait ce qu'on peut (7h/j) et si on doit mettre 3j au lieu d'une journée pour développer une fonctionnalité, peu importe du moment que c'est bien fait. Bref. Le besoin existe parfois (chez nous tout du moins, et si le sujet vous intéresse, contactez-moi). 
L'envers du décors, c'est le tarif jour qui est relativement bas. C'est le prix de l'absence de stress et d'intercontrat (et la contrainte d'une TPE provinciale qui ne peut pas proposer plus).

htnfr

990 Messages

impliqué
21/09/2021 à 17:49

C'est exactement ça le problème. Veut on être très expériementé et faire 2j / semaine pour un TJM de 300€?

Le type de besoin existe, mais quelle est la chance de trouver un besoin qui nous correspond? C'est l'objectif de cette discussion.
Moi, je dirais que la chance est très faible.

michel95

534 Messages

impliqué
21/09/2021 à 18:33

Bonjour,
Je pense que la solution ne se situe pas au niveau d’un « besoin qui nous correspond » mais plutôt à notre profil qui doit s’adapter à des besoins existants. La difficulté est de générer des sollicitations de la part des clients potentiels. Cela fonctionne en pratique, mais cela dépend de nombreux facteurs à mon sens.

Paninnguaq

7 Messages

nouveau
21/09/2021 à 23:40

Je partage l'avis de Michel (évidemment j'ai un parti pris). Je peux vous assurer que j'ai reçu des 10aines et des 10aines d'offres de personnes situées au Maghreb ou en Afrique (avec -sur le papier- des profils très intéressants pour certains) et aucun contact de FL locaux (qui existent pourtant, même si en petit nombre). La proximité est évidemment préférable pour plein de raisons, mais dans le cas où les FL locaux n'adaptent pas leur profil aux besoins (qui évoluent moins facilement), le risque est que les entreprises ne fassent plus que du développement "offshore" (et le télétravail est quand même bcp plus courant qu'il y a 2 ou 3 ans). Quand l'offre (de FL) n'existe pas alors que la demande existe, ben la demande va se déplacer.
Il faut arriver à générer un cercle vertueux ou la presta appelle une autre presta. A chercher le job en or, on risque de ne jamais le trouver.
PAr ailleurs, il y aussi un sujet qui est peu abordé d'après ce que j'ai pu voir (et c'est normal puisqu'on est sur un forum FL), parmi qques profils locaux (ex-)FL avec qui j'ai pu échanger, j'ai pu constater qu'au bout d'une période plus ou moins courte (allant de 1 an à une 10aine d'années, mais en général de 2 ou 3 ans), bcp se "rangeaient" et retournaient, à contre coeur mais soulagés, dans le giron d'une ESN ou d'une grosse entreprise. Pourquoi ? Parce qu'ils n'avaient pas su/pu trouver les contrats qu'ils espéraient. Evidemment, vu le TJ qu'ils recherchaient, la chance de trouver qqch était extrêment faible (je précise que j'ai fait du conseil pour TPE pendant des années dans des campagnes où les entreprises n'avaient jamais fait appel à un consultant; dans ces cas là, je vous laisse imaginer les adaptations pour décrocher un contrat. Mais c'est ça ou rien de toutes façons.) Lièvre ou tortue. A chacun de choisir.

niouzz

322 Messages

impliqué
22/09/2021 à 11:01

Le problème reste toujours le même : ce n'est pas qu'il y ait une pénurie de freelance locaux, mais des clients qui ne sont pas prêts à mettre le budget nécessaire et les conditions de travail (teletravail notamment) pour "recruter".

_Ulysse431_

82 Messages

très actif
29/09/2021 à 12:10

Je pense qu'un client qui accepte le full remote avec 2J de télétravail par semaine peut proposer moins en TJM qu'un client coeur Paris qui demande du plein temps sur place. Dans mon cas je ne cherche pas un TJM à 600HT. Je coise des devs aujourd'hui qui demandent des TJM élevés plus de 500HT pour quelques années d'exp, trouver à ce tarif n'es pas évident.

Je sais que certains vont surement répondre qu'ils ont des TJM à 600, 700 ou 800HT pour des profils de dev, j'ai l'habitude mais on ne m'a jamais présenté les contrats bizarrement. J'ai de l'exp, j'ai géré une petite ESN avec 15 consultants, les prix de marché je les connais, plus on tape haut plus c'est difficile de trouver une mission. Pour les consultants très bons techniquement et qui se vendent très bien c'est jouable de taper haut mais beaucoup de consultants moyens demandent la fourchette haute et là ça coince.

Droopyann

590 Messages

impliqué
29/09/2021 à 12:24

Il faut trouver un juste milieu.
Effectivement, certaines conditions de travail avantageuse peuvent permettre de baisser un peu le TJM.
En revanche, comparer un TJM local (que ce soit Paris ou province) avec un TJM offshore ne me parait pas pertinent. Il y a d'autres critères qui rentre en jeu (possibilité de se rencontrer, différences culturelles et contextuelles, réglementaire ...). Et je ne parle pas du coût social de la délocalisation.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

htnfr

990 Messages

impliqué
29/09/2021 à 13:31

+1 pour la comparaison de TJM local vs TJM offshore. C'est un peu comme dire qu'on a très peu de centres d'appel en France, les salariés français n'ont qu'à accepter un salaire Marocain...

Ce n'est pas parce qu'il y a une pénurie qu'on (les freelance et les entreprises) doit accepter n'importe quel prix.