100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Renégocier TJM sans avoir signer ?

cifer

183 Messages

impliqué
09/11/2021 à 16:37

da23ad a écrit :
Freelance91 a écrit :
da23ad a écrit : >> Ce n'est pas la préoccupation du consultant. Sa préoccupation est d'obtenir un TJM de 400€. Et en cela, le fait de ne pas avoir encore signé de contrat est un avantage.




 
Il a déjà commencé la prestation, s'il commence déjà à négocier et veut partir, la SSII peut très bien ne pas le payer ( pas de contrat, pas de chocolat ).
da23ad a écrit : >> Le consultant a clairement indiqué qu'il était près à refuser le contrat... ce qui signifie qu'il est déterminé à aller jusqu'au bout du rapport de force et qu'il est parfaitement conscient de ce qu'il risque. A partir de là, il n'a absolument aucune raison de craindre d'être remplacé. D'ailleurs un consultant est remplaçable, mais unn client aussi est remplaçable.




 
Il peut tenter le coup mais seulement après avoir sécurisé le paiement des jours déjà prestés, via un contrat.
Le contrat signé n'est pas toujours nécessaire pour exiger le paiement. C'est plus simple avec, mais ce n'est pas indispensable.
Le consultant peu apporter des preuves qu'il est en prestation (email de soumission de la SSII du profil au client, email d'invitation à entretien, email prouvant que la mission a été commencée, CRA...etc...) et le client peut également témoigner du fait que le consultant est en prestation. D'ailleurs pour ne pas faire de vague avec le client final, les SSII ne s'amusent que très rarement à jouer à ce genre de jeux.
J'ai personnellement du mal à voir où vous voulez en venir ? Vous faites ce que vous voulez à titre personnel mais de là à conseiller à quelqu'un de se mettre dans une situation délicate de devoir utiliser des emails etc pour se faire payer à défaut d'avoir un contrat en bonne et due forme...  C'est un peu trop. 

On a compris votre position: il faut mieux prendre le risque de ne pas se faire payer et de se retrouver en intercontrat plutot que d'accepter un TJ légerement inférieur et négocier dans un second temps.
J'ai du mal à comprendre vos motivations.

Freelance91

2033 Messages

Grand Maître
09/11/2021 à 17:26

da23ad a écrit : Le contrat signé n'est pas toujours nécessaire pour exiger le paiement. C'est plus simple avec, mais ce n'est pas indispensable.
Le consultant peu apporter des preuves qu'il est en prestation (email de soumission de la SSII du profil au client, email d'invitation à entretien, email prouvant que la mission a été commencée, CRA...etc...) et le client peut également témoigner du fait que le consultant est en prestation. D'ailleurs pour ne pas faire de vague avec le client final, les SSII ne s'amusent que très rarement à jouer à ce genre de jeux.
La SSII peut juste dire que le TJM convenu était de 100 euros et vous n'avez aucun moyen de prouver le contraire.

da23ad

227 Messages

impliqué
10/11/2021 à 09:52

cifer a écrit :
 
J'ai personnellement du mal à voir où vous voulez en venir ? Vous faites ce que vous voulez à titre personnel mais de là à conseiller à quelqu'un de se mettre dans une situation délicate de devoir utiliser des emails etc pour se faire payer à défaut d'avoir un contrat en bonne et due forme...  C'est un peu trop. 

On a compris votre position: il faut mieux prendre le risque de ne pas se faire payer et de se retrouver en intercontrat plutot que d'accepter un TJ légerement inférieur et négocier dans un second temps.
J'ai du mal à comprendre vos motivations.
La situation serait effectivement délicate si la personne n'était pas prète à refuser le contrat. Hors ce n'est pas le cas... il l'a dit lui même. A partir de là, il ne s'agit ni de MA position, ni d'une situation jugée comme délicate par le consultant.... 

Si cette personne avait exprimé une crainte de perdre cette mission, ma réponse aurait été différente.... J'aurais dit que dans ce cas, le mieux est de sécuriser la mission et donc de s'assurer de signer le contrat commercial le plus tôt possible.

Mais ce qui a été exprimé, c'est le souhait de renégocier le TJM et la volonté de quitter la mission s'il n'obtenait pas gain de cause. Libre à vous de donner un conseil qui ne prenne pas en compte cela... Ce n'est pas mon choix et je l'assume pleinement !

da23ad

227 Messages

impliqué
10/11/2021 à 09:58

Freelance91 a écrit :
 
La SSII peut juste dire que le TJM convenu était de 100 euros et vous n'avez aucun moyen de prouver le contraire.
Cet argument marche aussi dans l'autre sens.... le consultant peut juste dire que le TJM convenu était de 100000000000 euros et vous n'avez aucun moyen de prouver le contraire.

Mais comme je l'ai dit plus haut... une SSII qui s'amuserait à ce genre de jeux avec un consultant déja en mission chez le client final .... Elle s'exposerait à dégrader sa relation/son image avec ce client. Le risque encouru est bien plus important pour la SSII....

htnfr

1029 Messages

impliqué
10/11/2021 à 11:59

da23ad a écrit :Cet argument marche aussi dans l'autre sens.... le consultant peut juste dire que le TJM convenu était de 100000000000 euros et vous n'avez aucun moyen de prouver le contraire.

Mais comme je l'ai dit plus haut... une SSII qui s'amuserait à ce genre de jeux avec un consultant déja en mission chez le client final .... Elle s'exposerait à dégrader sa relation/son image avec ce client. Le risque encouru est bien plus important pour la SSII....
Je suis d'accord sur le fait que l'auteur peut faire quelque chose tant qu'il est pret à tout abandonner, même les jours travaillés. Il a fait son choix, il assume, tout va bien.

Par contre, en cas de procès, c'est au consultant d'apporter l'existant d'un TJM convenu (on ne peut pas demander à quelqu'un de prouver un fait qui n'existe pas, genre: il faut prouver que vous n'avez tué personne... Ca n'a pas de sens).

Ici, la SSII est tout à fait légitime auprès du client: c'est le consultant qui veut changer les accords. Si j'étais la SSII, je n'accepterais jamais la négociation: tout le monde défend son intérêt.

da23ad

227 Messages

impliqué
10/11/2021 à 13:39

htnfr a écrit :Par contre, en cas de procès, c'est au consultant d'apporter l'existant d'un TJM convenu (on ne peut pas demander à quelqu'un de prouver un fait qui n'existe pas, genre: il faut prouver que vous n'avez tué personne... Ca n'a pas de sens).

 
Oui, si le plaignant est le consultant. Mais si ça devait être le cas, j'ose imaginer que cela serait vraiment en dernier ressort... Perso j'ai déja eu une fois un contencieux avec un client final qui refusait de me payer mon dernier mois... La SSII avait pris le parti du client (comme toujours lol)... ça a pris 3 ou 4 semaines et quelques échanges d'emails long comme le bras , mais quand j'ai commencé à agiter le chiffon juridique et de ma consultation d'un avocat, je peux vous dire que le paiement de ma prestation ne s'est pas fait attendre.... 

Et d'ailleurs, mon successeur 9 mois plus tard m'a contacté sur Linkedin et m'a dit qu'il avait eu exactement le même problème (même SSII et même client final au même poste, pour la même prestation)... il n'a pas agité le chiffon juridique et le client final ne lui a pas payé son dernier mois de prestation.
htnfr a écrit :
 
Ici, la SSII est tout à fait légitime auprès du client: c'est le consultant qui veut changer les accords. Si j'étais la SSII, je n'accepterais jamais la négociation: tout le monde défend son intérêt.
Oui , je suis totalement en phase avec vous là dessus... Mais ce que je disais précédemment c'était dans le cas ou la SSII refuserait de payer le consultant.... Il suffirait que le consultant en parle au client pour que cela créer potentiellement une déterioration de l'image de la SSII aux yeux du client.... 

C'est un peu comme les consultants salariés de SSII qui passent freelance et veulent rester chez le même client... La SSII agite le chiffon de la clause de non concurrence... Mais si le client tient vraiment à garder le consultant qui passe freelance , il n'y a pas d'application de la clause car la SSII sait pertinament qu'elle se mettra le client à dos... 

Bref, c'est toujours une histoire de rapport de force avec les risques et les enjeux qui vont avec.... rien de nouveau sous le soleil....lol.

DISCLAIMER: je n'incite personne dans un sens ou dans l'autre....chacun est libre de ses choix. 

Membre-02559820

13 Messages

discret
14/11/2021 à 23:14

Petit retour, je suis allé au combat avec le commercial mais je n'ai pas obtenu gain de cause.

Il m'a fait comprendre qu'il n'y avait aucune marge de négociation de son côté, je ne regrette pas avoir fait ma petite investigation et avoir tenté la négociation juste l'erreur que j'ai faite c'est d'avoir refusé des entretiens pour d'autres missions car j'aurais pu avoir 400 et surtout j'aurais pu être prêt à quitter cette mission (alors que là si j'avais quitté j'allais avoir au moins 1 mois non travaillé donc 7.7k€ de perte de CA ainsi desuite)

J'ai signé un contrat de 1 an maintenant j'ai vu qu'on pouvait refaire un contrat anticipé et écraser des clauses et revoir le TJM. Donc je pense travailler 6 mois pour me rendre indispensable auprès du client (et ça c'est quasiment gagné) puis j'irai prospecter pour 400 et là je serai réellement en position de force.

Merci en tout cas pour vos retours et votre aide d'indépendants expérimentés, ça fait plaisir de voir qu'on est pas seul :)

code38

356 Messages

impliqué
15/11/2021 à 10:55

Tout d'abord, merci pour ce retour, on se demandait quel allait être le résultat. Tant mieux si ça n'a pas mal fini et que malgré l'échec pour aller chercher ce TJM à 400, cette mission peut se dérouler comme il faut. Il ne faut pas minimiser les aspects non financiers : vous aviez choisi cette mission qui vous plaît (sinon vous auriez poursuivi les autres propositions) et ça colle bien avec le client. Donc c'est positif. Vous allez vous faire de l'expérience et cela a déjà commencé.

Membre-02559820 a écrit :J'ai signé un contrat de 1 an maintenant j'ai vu qu'on pouvait refaire un contrat anticipé et écraser des clauses et revoir le TJM. Donc je pense travailler 6 mois pour me rendre indispensable auprès du client (et ça c'est quasiment gagné) puis j'irai prospecter pour 400 et là je serai réellement en position de force.

Merci en tout cas pour vos retours et votre aide d'indépendants expérimentés, ça fait plaisir de voir qu'on est pas seul :)
C'est naturel de tendre à obtenir le max (même si je maintiens que si vous êtes en province, 350 me semble en phase avec un profil débutant). Par contre, pour donner un dernier conseil, voyez plus long terme et faites attention à ne pas focaliser sur le TJM ... vous êtes déjà dans la révision de celui-ci dans 6 mois et ... avec cette vision de la négociation assimilée et de la relation à l'intermédiaire à un rapport de force ("allé au combat", "position de force", "écraser les clauses"). C'est une question de posture, de positionnement, de comportement en tant que professionnel. Simplement : que ça ne vous fasse pas passer à côté de ce que cette mission peut vous apporter.

htnfr

1029 Messages

impliqué
15/11/2021 à 14:28

Malheureusement, le résultat est attendu vu la position délicate. Ca servira pour pour la prochaine fois.

Sinon, pour la révision de TJM dans 6 mois:
- Assurer qu'il y a un préavis dans le contrat
- Surveiller le marché pendant la mission: vous êtes persuadé qu'il est possible d'obtenir le TJM 400, mais ce n'est peut-être pas la réalité (ou pas si simple). Il faut être prêt à partir quand une occasion se présente, ça constitue une base solide pour la négociation.