100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Portage salarial ou freelance côté client

Membre-2569672

12 Messages

discret
14/11/2021 à 18:08

Bonjour
je voulais avoir vos témoignages  sur les demandes que vous recevez le plus en tant que freelacne et notamment si les clients préfèrent recruter des indépendants ( avec entreprise) ou passer par des sociétés de portage. Est ce qu'il y a une tendance franche pour un de ces deux profils ou ça depend pour chaque entreprise ?

code38

356 Messages

impliqué
15/11/2021 à 08:58

Quand vous dites "société de portage", cela signifie-t-il "intermédiaire" ou réellement société de portage salarial ? Je pense qu'il s'agit du premier cas ... mais bref, je vais essayer de répondre en couvrant les différents cas.

La plupart des missions freelance passe par un intermédiaire (ESN ou autre). Pour les gros clients, cela s'explique par le fait qu'ils ont une liste réduite d'intermédiaires référencés au niveau des achats. De manière générale, il peut aussi y avoir le choix de laisser les intermédiaires faire une pré-sélection des profils. Des clients peuvent aussi ne pas penser à utiliser un freelance en direct, ou vont se poser des questions et ne pas savoir par où commencer. Pour ceux qui sautent le pas, il existe des plateformes comme Malt qui permettent la mise en relation en direct.

Si votre question portait sur l'éventuelle préférence (pour un client final en direct ou un intermédiaire) entre choisir un freelance qui a sa structure ou un qui passe par une société de portage salarial ... ça n'a pas d'importance. De toute façon, les entreprises n'ont parfois qu'une connaissance très lointaine de l'activité freelance et ces différentes formule. J'ai déjà vu le cas d'un client qui qui voulait utiliser le portage salarial et en fait ... il ne connaissait pas et avait fait l'amalgamme avec le fait de passer par un intermédiaire (aussi appelé portage commercial).

Membre-2569672

12 Messages

discret
15/11/2021 à 09:11

Merci pour votre témoignage. Je parlais en fait bien des sociétés de partage salarial. Je suis salarié en ESN donc oui j'ai bien vu que ça fonctionnait par contrat et intermédiaires référencés et j'en fait jsutement les frais en ce moment. C'est pour ça que je m'interroge sur la possibilité de passer en freelance mais comme je suis dans une situation assez urgente (une mission qui m'intéresse démarrant sous peu), je voulais voir si ce serait plus un frein pour le client  d'opter pour un prestataire en société de portage salarial ou pour un indépendant avec sa propre entrerprise.
Ne pouvant être embauché par l'esn qui a remporté la mission, je pensais leur proposer de la faire en indépendant et si ça ne fonctionne pas de voir directement avec le client (mais là je pense que c'est impossible vu qu'il est justement engagé avec l'ESN)

Romain - Portage salarial

4 Messages

nouveau
15/11/2021 à 10:00

Bonjour,
Code 38 a raison : les entreprises préférent de plus en plus passer par un intermédiaire pour plusieurs raisons :

  • Réduction de nbre de prestataires pour les services Achats : simplification
  • Les risques si on fait appel trop souvent à un indépendant en portage salarial :
    • risque de requalification en contrat de travail + amende
    • risque de dépendance économique
Après, le gros avantage du portage salarial, c'est le coût de l'intermédiaire :
  • Une ESN va marger énormément (entre 20 et 45% du CA) du fait de ses prestations de gestion de projet, de maintenance et d'apport d'affaires.
  • Une EPS (entreprise de portage salarial) aura des frais de gestion de l'ordre de 5 à 10% max sur le CA.
Si vous voulez en savoir plusà votre disposition

hmg

26353 Messages

Grand Maître
15/11/2021 à 11:29

Romain - Portage salarial a écrit :Bonjour,
Code 38 a raison : les entreprises préférent de plus en plus passer par un intermédiaire pour plusieurs raisons :
  • Réduction de nbre de prestataires pour les services Achats : simplification
  • Les risques si on fait appel trop souvent à un indépendant en portage salarial :
    • risque de requalification en contrat de travail + amende
    • risque de dépendance économique
Après, le gros avantage du portage salarial, c'est le coût de l'intermédiaire :
  • Une ESN va marger énormément (entre 20 et 45% du CA) du fait de ses prestations de gestion de projet, de maintenance et d'apport d'affaires.
  • Une EPS (entreprise de portage salarial) aura des frais de gestion de l'ordre de 5 à 10% max sur le CA.
Si vous voulez en savoir plusà votre disposition
Pas exactement.

L'ESN est référencée chez le client. Souvent l'EPS ne l'est pas.

Du coup, en passant par le portage salarial, il y aura le coût de l'ESN + le coût de l'EPS.

Pour que cela soit comme vous le présentez (belle démonstration commerciale), il faudrait donc une EPS référencée chez le client final. Ce qui ne concerne que quelques élues, surtout chez les grands comptes.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Freelance91

2039 Messages

Grand Maître
15/11/2021 à 11:29

Vous oubliez certaines raisons moins avouables, pour lesquelles certains clients ne passent que par des SSII référencées :
- elles appartiennent aux copains et aux coquins des décideurs chez le client
- elles savent entretenir de bonnes relation avec les services des achats via des cadeaux, des voyages
...

Romain - Portage salarial

4 Messages

nouveau
15/11/2021 à 12:15

hmg a écrit :
Romain - Portage salarial a écrit :Bonjour,
Code 38 a raison : les entreprises préférent de plus en plus passer par un intermédiaire pour plusieurs raisons :
  • Réduction de nbre de prestataires pour les services Achats : simplification
  • Les risques si on fait appel trop souvent à un indépendant en portage salarial :
    • risque de requalification en contrat de travail + amende
    • risque de dépendance économique
Après, le gros avantage du portage salarial, c'est le coût de l'intermédiaire :
  • Une ESN va marger énormément (entre 20 et 45% du CA) du fait de ses prestations de gestion de projet, de maintenance et d'apport d'affaires.
  • Une EPS (entreprise de portage salarial) aura des frais de gestion de l'ordre de 5 à 10% max sur le CA.
Si vous voulez en savoir plusà votre disposition
Pas exactement.

L'ESN est référencée chez le client. Souvent l'EPS ne l'est pas.

Du coup, en passant par le portage salarial, il y aura le coût de l'ESN + le coût de l'EPS.

Pour que cela soit comme vous le présentez (belle démonstration commerciale), il faudrait donc une EPS référencée chez le client final. Ce qui ne concerne que quelques élues, surtout chez les grands comptes.
 
Merci pour le compliment 😊👍. Mais ce n'est pas qu'une démonstration commerciale : c'est avant tout une explication à destination de la personne qui ne connait pas bien le fonctionnement du portage salarial. Et c'est bien normal : puisque le statut est encadré depuis seulement 2017 par sa convention collective. J'imagine que vous le savez déjà.

Pour ce qui est du référencement : les EPS sont de plus en plus référencés auprès de grands comptes, car elles sont moins coûteuses que les ESN est apportent le même niveau de compliance financière et sociales. Maintenant beaucoup d'ESN ayant déjà le pied dans la porte des acheteurs des grands comptes vous jurent que la seule façon d'aller chez ce grand compte, c'est par eux... 😏

Mais avant de parler de grands comptes, vous avez bcp de PME qui cherchent des freelances et qui préfèrent passer par le portage salarial pour des raisons de sécurité énumérés plus haut.

Bien à vous,

Membre-2569672

12 Messages

discret
15/11/2021 à 13:45

Merci pour toutes ces informations c'est bon à savoir. Mais est ce que dans ces cas niveaux pme et start up  comment avoir s'ils passent par un société de portage. Est ce que ça peut être indiqué dans les offres ou alors il faut sytématiqument postuler et lors des premiers entretiens que tout se décide ?

Romain - Portage salarial

4 Messages

nouveau
15/11/2021 à 13:57

Membre-2569672 a écrit :Merci pour toutes ces informations c'est bon à savoir. Mais est ce que dans ces cas niveaux pme et start up  comment avoir s'ils passent par un société de portage. Est ce que ça peut être indiqué dans les offres ou alors il faut sytématiqument postuler et lors des premiers entretiens que tout se décide ?
Il arrive que des PME et startup ont déjà des partenaires. A ce moment-là, comme le disait Hmg, il vaut mieux passer par leurs partenaires. mais c'est anecdotique. Vous pouvez tout à fait proposer le vôtre.
une chose improtante à savoir : votre contrat de travail en portage salarial est un contrat à temps partiel, même si vous travaillez en quasi temps plein. Par conséquent, vous pouvez avoir ce contrat plus celui de la société que votre client vous impose, ou bien proposer votre micro-entreprise et s'il le refuse, voir comment ils souhaitent fonctionner.
ce que dit Hmg n'est pas faux : si le client vous impose un partenaire, une ESN par exemple, passez par eux et proposez à cette ESN que ça soit votre micro-entreprise qui les facture.

bonne journée,

p0ulp3

132 Messages

très actif
15/11/2021 à 17:33

Membre-2569672 a écrit :Merci pour toutes ces informations c'est bon à savoir. Mais est ce que dans ces cas niveaux pme et start up  comment avoir s'ils passent par un société de portage. Est ce que ça peut être indiqué dans les offres ou alors il faut sytématiqument postuler et lors des premiers entretiens que tout se décide ?
Votre raisonnement n'est pas le bon, ou plutot il ne se fait pas dans le bon ordre.
Etape 1: identifier une PME / startup qui a une mission pour vous
Etape 2: vous vendre en portage si vous voulez limiter les tracas administratifs et perdre un peu en revenu, ou vous vendre en Auto entreprise, Entreprise Individuelle, SAS, EURL selon votre patrimoine, famille, etc et gagner un peu en revenu, au prix de quelques tracas administratifs (légers car ensuite récurrents chaque année style URSSAF a payer).
Etape 3: une fois l'accord conclu avec l'entreprise et si vous avez choisi le portage, alors 2 cas :
soit c'est une entreprise avec un nombre limité de boites de portage, vous en choisissez une
soit c'est une entreprises sans boite de portage affiliée (PME/startup), alors vous en choisissez une vous meme, en les mettant en concurrence.

A garder en tete, aucune entreprise ne refusera votre candidature car vous passez par une boite de portage ! Ce sera plus le fait d'etre indépendant plutot que salarié qui pourrait etre rédhibitoire !

Membre-2569672

12 Messages

discret
15/11/2021 à 18:53

Je vous remercie pour ces éclaircissements. En fait j'ai déjà une entreprise en vue et je voulais maximiser les chances en leur proposant ce qui est le plus acceptable. Et en même temps je voulais moi aussi anitciper pour voir ce qui serait le mieux comme structure sur le long terme.
Au final je pense que je vais leur laisser le choix entre le portage et l'indépendant quite à changer ensuite plus tard. De ce que j'ai vu c'est plutôt flexible et comme je serai démissionnaire j'aurais pas je pense droit aux aides à la création donc pas de contraintes de ce côté là non plus

Droopyann

696 Messages

impliqué
15/11/2021 à 21:03

Membre-2569672 a écrit :et comme je serai démissionnaire j'aurais pas je pense droit aux aides à la création donc pas de contraintes de ce côté là non plus
 
Si vous avez le temps, vous pouvez essayer le dispositif démission / reconversion.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Membre-2569672

12 Messages

discret
16/11/2021 à 06:49

Merci là pour la première mission je n'ai pas le temps mais si je ne l'ai pas je prendrais le temps d'y réfléchir mais je crois qu'il faut 5 ans d'activité salarié, j'en suis à un et je veux déjà partir XD

Laura.p63

828 Messages

impliqué
16/11/2021 à 06:58

Membre-2569672 a écrit :Merci là pour la première mission je n'ai pas le temps mais si je ne l'ai pas je prendrais le temps d'y réfléchir mais je crois qu'il faut 5 ans d'activité salarié, j'en suis à un et je veux déjà partir XD
Bonjour
C'est 5 ans d'activité (1300 jours sur les 60 derniers mois)  chez un ou plusieurs employeurs, pas forcément dans la même boîte 
https://www.pole-emploi.fr/candidat/mes-droits-aux-aides-et-allocati/a-chaque-situation-son-allocatio/quelle-est-ma-situation-professi/je-perds-ou-je-quitte-un-emploi/je-veux-demissionner-et-jai-un-p.html

Je ne connais pas votre parcour mais si vous n'avez en tout et pour tout qu'un an d'expérience, je vous conseille de d'abord prendre le temps de bien tater le marché avant de démissionner et de vous lancer. Ce n'est pas impossible mais ce sera plus compliqué de trouver des missions en tant qu'indépendant  avec peu d'expérience .

Membre-2569672

12 Messages

discret
16/11/2021 à 07:10

J'ai un an en salarié et deux ans en alternance. Pour l'ESN que je vise elle connait mon profil comme j'ai déjà postulé en tant que salarié et ce serait exactement pour le même post que j'occupais déjà dans ma boîte actuelle mais qui a perdu le contrat. Je pense qu'ils savent à quoi s'attendre et moi aussi. Je ne vois pas ce qu'il pourrait me demander en plus en indépendant car la fiche de post est déjà défini donc mon parcours devrait aller. Je pense c'est plutôt niveau tarif que ça va être compliqué. Faut que je vois aussi le minimum que je dois demander pour avoir le même salaire.

Romain - Portage salarial

4 Messages

nouveau
16/11/2021 à 08:47

n'oubliez pas que si vous venez à eux comme externe et non comme salarié, c'est vous qui "portait" le coût de vos cotisations sociales qui vous permettent de bénéficier de l'asurance maladie, de votre chômage le cas échéant et de votre retraite.
donc ils ne prennent pas de risque, eux, à vous prendre en tant que prestataire externe. N'oubliez pas non plus qu'on contrat commercial se défait en quelque jours, 1 semaine tout au plus, un contrat de travail plus longtemps.
Bon oucrage pour votre mission.

Droopyann

696 Messages

impliqué
16/11/2021 à 11:38

A noter également qu'il peut être intéressant de réfléchir à moyen terme.
Vous avez semble-t-il une mission garantie, c'est bien, mais ce sera au mieux pour quelques années, au pire quelques semaines.
Une fois cette mission terminée, qu'allez vous faire ? Y aura-t-il d'autres oppoortunités ?

Ca peut vous aiguiller sur le statut à choisir.
Par exemple, je ne créerais pas une structure type SASU ou EURL si aucune visibilité potentielle au-delà cette mission. Je partirais plutôt en micro ou portage.

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

p0ulp3

132 Messages

très actif
16/11/2021 à 14:58

Si démissionaire, alors mon plan serait plutot:
- démission
- mission en portage pendant X mois
- si le coté indépendant ne plait pas, retour en CDI
- si le coté indépendant plait, attendre la fin de mission en portage puis profiter du chomage pour demander l'ARCE, ce qui permet d'avoir de la trésorerie (ce qui était inutile avant avec le chomage qui couvrait à ce niveau la)
- ouvrir une EI ou SAS ou EURL selon ses préférences

Il y a des inconvénients à cette stratégie auxquels je n'aurais pas pensé (autres que le coté immoral pour certains de profiter de l'ARCE) ?

L'inconvénient d'un démarrage direct en EI ou équivalent, est qu'on a pas activé le parachute du chomage si le projet ne convient pas.

Membre-2569672

12 Messages

discret
17/11/2021 à 06:55

p0ulp3 a écrit :Si démissionaire, alors mon plan serait plutot:
- démission
- mission en portage pendant X mois
- si le coté indépendant ne plait pas, retour en CDI
- si le coté indépendant plait, attendre la fin de mission en portage puis profiter du chomage pour demander l'ARCE, ce qui permet d'avoir de la trésorerie (ce qui était inutile avant avec le chomage qui couvrait à ce niveau la)
- ouvrir une EI ou SAS ou EURL selon ses préférences

Il y a des inconvénients à cette stratégie auxquels je n'aurais pas pensé (autres que le coté immoral pour certains de profiter de l'ARCE) ?

L'inconvénient d'un démarrage direct en EI ou équivalent, est qu'on a pas activé le parachute du chomage si le projet ne convient pas.
Merci c'est la parcours vers lequel je pense m'orienter sauf qu'il faut que je confirme avec l'assitance juridique que je peux démissionner et quand même demander des comptes pour la clause de non concurrence/ démission. Dans l'idéal je voulais négocier une RC vu que la clause a empêché  mon recrutement chez l'autre boite et sans compensation.

J'ai une autre question par contre, est ce qu'avec les réformes de l'assurance chômage il y a une durée minimum de mission en portage pour avoir des droits ?

Laura.p63

828 Messages

impliqué
17/11/2021 à 14:27

Bonjour,
si vous avez déjà travaillé un an, il n'y a normalement pas de condition de durée avec la société de portage.
La condition de durée d'affiliation minimale est d'au moins  88 jours ou 610 heures sur les 24 derniers mois.
Source  : https://www.pole-emploi.fr/candidat/mes-droits-aux-aides-et-allocati/lessentiel-a-savoir-sur-lallocat/ai-je-droit-a-lallocation-chomag.html