100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

portage salarial ou création société après licenciement

free2022

2 Messages

nouveau
17/11/2021 à 17:19

Bonjour,

Je vais être licenciée dans quelques semaines et j'ai une piste pour commencer une mission en freelance en passant par une société intermédiraire.
le TJM est de 600 euros après déduction de la commission de la société intermédiaire, la société intermédiaire me propose un "portage salarial", pour l'optimisation, on me propose de me payer les charges à partir de mon chiffre d'affaire et le reste sous forme de salaire et on me laisse aussi la possibilité de créer ma propre société si je préfère et dans ce cas on me verse le total facturé commission déduite.
De mon côté, comme je ne m'y connais pas du tout dans le monde des société, je ne sais pas si le fait de créer ma propre société serait plus intéréssant ou non de point de vue salaire final après impôts.
J'ai vu qu'il y a les aides ACRE et ARCE, différents types de sociétés, comment je peux les utiliser dans mon cas, par où commencer, j'ai vu pleins d'informations sur le net qui sont parfois différentes donc je me sens perdue.
Aussi, la mission devrait commencer quelques jours après la fin estimée de mon contrat, si j'opte pour la création de ma propore société, est ce que je peux faire l'inscription à pole emploi, la création de la société et la demande l'acre et l'arce sans attendre le délai de carence pour le début de mes allocations chômages ( cause préavis et indemnité de licenciement).
Pour information complémentaire, le nombre de jours travaillés sur l'année sera de 210 jours, j'ai 2 enfants et mon conjoint a environ 20 KE de revenues annuels imposables.
Je n'ai pas réussi aussi à trouver l'infrormation concernant le renouvellement des droits au chômage, si on utilise l'acre et l'arce pendant une année et qu'on reprenne une activité salariale après, j'ai vu un article qui parle d'un délai de 5 ans mais je n'ai pas compris.
Est ce que ce sera possible que je commence avec la sociéte intermédiaire avec le portage salarial quelques mois, le temps de comprendre tout ça, faire une rupture conventionnelle et créer après ma propore société, j'ai vu dans un poste précédent que s'est déconseillé mais dans mon cas je ne peux pas changer cette société puisque c'est la société référencée chez le client.
Désolée pour ce long pavé et merci d'avance pour votre aide.

Laura.p63

808 Messages

impliqué
18/11/2021 à 07:15

Bonjour
Comme la situation a l'air assez pressée le portage salarial peut effectivement être une bonne piste dans un premier temps pour tester votre activité en tant qu'indépendant, voir si cela vous convient et prendre le temps de comparer els différents statuts. En revanche, la société de portage va préléver une commission sur votre CA.

Si vous préférez opter pour la société, la structure la plus simple et rapide à mettre en place est la micro entreprise. Après c'est pareil cela représente une opportunité de se lancer rapidement mais ce n'est pas forcément le statut le plus adapté. Pour cela il faudrait voir avec votre CA atendu, vos charges, vos attentes (en terme de protection sociale et cotisation notamment). Si vous avez du temps vous trouverez pas mal de ressources et infos sur les différents statuts et leurs avantages sur ce forum, par exemple :
https://www.freelance-info.fr/forum/freelance_25778.html
https://www.freelance-info.fr/forum/freelance_25758.html


Pour l'ACRE si vous êtes licenciée et que vous créez une entreprise vous y avez normalement droit à partir du moment où vous êtes inscrits sur la liste des demandeurs d'emplois y compris pendant la période de carence. Il faut en faire la demande dans les 45 jours suivant la création d'entreprise. Pour l'ARCE je pense (mais je n'ai pas trouvé di'infos fiables sur le sujet) qu'il faut probablement attendre la fin du délai de carence. L'ARCE est une modalité de versement des ARE (45%du capital en 2 versements)  donc logiquement ce devrait être les mêmes règles...
La partie restante du capital qui ne vous est pas versé avec l'ARCE reste disponible pendant 3 ans après la date d'ouverture des droits. En cas de cessation d'activité  la partie restante du capital peut vous êtes versés.

Pour la dernière partie, je pense que vous faite allusion aux problématiques de salariat déguisé ? Le risque est surtout côté société intermédiaire et il y a d'autres élèments qui rentrent en compte (lien de subordination, etc.). Je pepnse que c'est surtout problématique quand on passe de cdi à indépendant pour une même entreprise. Là si vous passez par une société de portage vous êtes déjà indépendante vis à vis de l'intermédiaire.

free2022

2 Messages

nouveau
18/11/2021 à 09:02

Bonjour,
Merci pour votre réponse, en fait dans mon cas, c'est la société intermédiaire qui me propose de me faire le portage salarial sans commission supplémentaire, justement pour m'éviter de passer par une société de portage classique et payer la commission.
Donc finalement si je reste sur la solution de commencer comme salariée avant de créer ma propore société, il faut que je passe par une société de portage différente de la société intermédiaire.
Pour l'ARCE, si il y a un délai de carence, est ce que ça décale juste la date du versement où est ce que je n'y aurais plus le droit une fois que je commence l'activité de la société avant la fin de la période de carence?
Si mes droits restants du chômage restent disponible pendant 3 ans, c'est très intéréssant car dans ce cas, si jamais ça ne marche pas, j'aurai l'équivalent d'une année de chômage, c'est largement suffisant pour chercher un poste en cdi, sinon, si ça marche pendant les 3 ans, ce sera une période suffisante pour mettre de côté l'équivalent de mes droits au chômage.
Concernant le CA, il va être au alentour des 130KE.