100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Ingenieur informaticien ou pas?

Membre-02576604

25 Messages

actif
03/01/2022 à 12:44

99% des offres demandent niveau bac+3/bac+5 (Ingenieur)
Personellement je n'ai que le BAC et plus de 20 ans d'experience en infra (Microsoft/ESX...)

Une seule fois dans ma vie une personne de RH qui m'avait invite pour une interview fut choquee de ma pretention salariale en me disant que je ne pouvais pas pretendre a un tel salaire car cela correspondait a la grille de salaire de leurs ingenieurs (En SSII). Mon salaire a l'epoque (Vers l'annee 1999/2000) etait de 240.000 FF (36.587 euros) avec 3 ans d'experience.

Depuis j'ai poursuivi ma carriere en tant que salarie et independant (principalement), et plus personne ne m'a jamais demande pourquoi je n'etais pas ingenieur ou discute ce fait la.

Ayant voyage beaucoup en Europe entre temps, je me rends compte que le statut d'etudes est totalement secondaire dans le milieu de l'IT pour la plupart des jobs, mais que l'experience compte beaucoup plus par dessus tout et est primordiale pour tous les roles.

Personellement j'ai rencontre des ingenieurs qui etaient totalement inutiles (Une poignee bien sur, pas tous , comme dans tout milieu en fait), tout comme j'ai rencontre des gens avec le Bac (Ou meme pas) qui etaient des tres tres forts, que cela soit en troubleshooting, en conseil, en architecture, en documentation, ou meme j'ai recontre des gens avec des licenses en marketing qui etaient tres bons aussi (Meilleurs que la moyenne).

J'ai meme rencontre un gars qui avait un doctorat en histoire, mais qui n'arrivait pas a trouver de boulot dans ce domaine apres 2 ans de recherche, il se resigna a se reconvertir en technicien de maintenance informatique a l'epoque et bien que decu par la voie initiale qu'il avait choisit, il fut tres heureux de son choix par la suite.

Tout cela pour dire que l'IT est en milieu pas comme les autres ou n'importe qui peux reussir si il a les qualites pour (Passion etc) et des opportunites enormes peuvent s'offir a ceux qui savent y mettre le travail necessaire.

Alors apres evidemment il y a les formations IT (Et auto-formation) qui elles sont indispensables dans ce milieu tres dynamique quand meme.

Partagez vous cette experience vous aussi ou ?

(PS : Desole pour le manque d'accents, je suis a l'etranger sur un clavier QWERTY)

htnfr

1086 Messages

impliqué
03/01/2022 à 15:00

Pour moi, un diplôme (ou autres: certificats, formations, etc.) est facillitateur pour l'accès aux emplois. C'est la garantie d'un niveau minimal acquis, et ça donne une idée sur le niveau moyen, statistiquement parlant. Ca permet donc d'avoir le premier filtre quand on recherche quelqu'un, notamment quand on n'a pas beaucoup d'expérience: Par ex, vous recevez quelqu'un avec un bon diplôme, vous avez 70% que cette personne fera l'affaire alors que sans diplôme, ça tombe à 20% (chiffres au pif)

Il y a donc toujours des exceptions que vous rencontrez assez souvent: vous pouvez tomber sur les 30% restant des diplômés qui ne font pas l'affaire, et sur les 20% non-diplômé qui sont excellents.

En conclusion: quelque soit le métier, il n'y a pas qu'un seul chemin de réussite, mais vous aurez plus ou moins de chance selon le choix.

Hichaaame

25 Messages

actif
03/01/2022 à 16:11

Ahhh quelqu'un qui ose profaner le système sacré des bac+5!!!!! sinon blague a part effectivement c'est très culturel. Personnelment j'avais la double peine: je n'avais pas de bac+5 et je suis de nationalité étrangere. le plus ridicule c'est que maintenant j'ai un bac+5 (mélange agroalimentaire et d'autres spécialité) mais ça ne choque personne que j'ai pu faire mon chemin dans la cheffrie de projet SI sans avoir besoin des connaissance académiques ce qui prouve que le système est du grand n'importe quoi. Je peux comprendre qu'on demande un diplome technique comme prérequi à un poste technique maisde la à mettre Bac + 5 école de commerce ou ingénieur dans la même phrase comme prérequi pour le même poste n'a aucun sens, ça veut dire juste qu'on a besoin de quelqu'un avec une tête bien faite c'est tt et ceci ne vient pas avec les études.

Gazole

127 Messages

très actif
03/01/2022 à 16:29

Ce constat est un marronnier :
- Oui, il y a des Bac+2, Bac, Bac-2 meilleurs, plus matures, moins paresseux que des bac+5
- Oui, il y a des Bac+5 qui ont laissé les autres terminé leur projet de fin d'années et stages, et papa-maman ont payé l'école d'ingénieur
- Oui, avoir un Bac+5 ouvrent plus de portes, notamment quand on est débutant, pour "avoir sa chance" dans une société, ESN ou "client final"
- Oui, le diplôme s'estompe au fur et à mesure qu'on un bon CV, de bonnes recommandations, une bonne manière de se vendre en entretien et montrer qu'on est efficace dans sa tâche quotidienne.

Freelance depuis septembre 2015 - 8 ans de prestation en SSII auparavant.
EURL à l'IS.

Membre-02576604

25 Messages

actif
03/01/2022 à 16:41

Gazole a écrit :Ce constat est un marronnier :
- Oui, il y a des Bac+2, Bac, Bac-2 meilleurs, plus matures, moins paresseux que des bac+5
- Oui, il y a des Bac+5 qui ont laissé les autres terminé leur projet de fin d'années et stages, et papa-maman ont payé l'école d'ingénieur
- Oui, avoir un Bac+5 ouvrent plus de portes, notamment quand on est débutant, pour "avoir sa chance" dans une société, ESN ou "client final"
- Oui, le diplôme s'estompe au fur et à mesure qu'on un bon CV, de bonnes recommandations, une bonne manière de se vendre en entretien et montrer qu'on est efficace dans sa tâche quotidienne.
 
Marronnier cela se discute, le but etait d'avoir des retours d'experience sur le fait que systematiquement les offres demandent un niveau d'ingenieur, alors que la realite a laquelle j'ai ete confronte est toute autre, si j'avais pu faire un post avec enquete (Poll) ou les gens peuvent cliquer pour indiquer si ils sont ingenieurs ou pas, cela aurait ete interressant aussi.

yanolezard

88 Messages

très actif
04/01/2022 à 17:40

Bonjour inconnu "Membre-02576604",

Pour avoir "bourlingué", autour de et sur la planète, pendant de très longues années de salariat et d'indépendant, il y a des différences majeures dans ce domaine. Pour reprendre une bonne blague d'il y a quelques années et qui démontre, encore à l'heure actuelle, la réalité : 

" Une personne (très qualifiée et un BAC+5x en poche) cherche un travail bien rémunéré et pas trop fatiguant, en 3 endroits de la planète. Il se présente, déblatère son laïus et se voit poser une question simple : 

- Pour le premier pays : montrez-moi vos diplômes et vos certifications.
- Pour le seocnd pays : montrez-nous ce que vous savez réellement faire.
- Pour le troisième pays : tu viens de la part de qui ? "

Chacun(e) de nous est unique : nous avons toutes et tous des chemins de vie différents et nous venons "d'univers" parfois incongrus (c'est mon cas par exemple: je viens de la mode et du textile, j'ai fait plein de métiers différents et cela ne m'empêche pas d'avoir des missions où l'on demande souvent des +5, des +6, 7, ou 8. Mes connaissances, compétences, savoirs, expériences font le reste, je les défends comme les périmètres à sécuriser avec les "hard, soft et human skills". 

Bien souvent, les mentions "BAC+2, BAC+5, BAC+X" ne sont présent que pour écrémer, écarter les nombrilistes, tout comme la nécessité de parler un anglais "fluent". Dans bien des cas, ça filtre et cela écarte potentiellement dans un premier jet des talents qui peuvent convenir.
Et quand on creuse un peu, dans les missions et que l'on interroge les "recruteurs", apparaissent des "pipeaux énormes", voire des pipotrons.
Je ne dis pas que la langue de Shakespeare n'est pas indispensable .... "Vous piuvez me lire la notice explicative ... oui ... les 3 lignes ...".

Bien à vous,
Prenez soin de vous et de vos proches.
Yanolezard

Enicay

55 Messages

actif
04/01/2022 à 20:44

En clair, on devrait payer le même salaire une personne sans bac et une personne qui a fait 2 ans de prépa + concours payants et 3 ans d'école d'ing parmi les plus sélectifs de France ?

La formation permet de définir les acquis de la personne mais aussi sa façon de travailler, de chercher et de trouver des solutions à différents problèmes.

Ozymandias

118 Messages

très actif
04/01/2022 à 21:42

Enicay a écrit :En clair, on devrait payer le même salaire une personne sans bac et une personne qui a fait 2 ans de prépa + concours payants et 3 ans d'école d'ing parmi les plus sélectifs de France ?

La formation permet de définir les acquis de la personne mais aussi sa façon de travailler, de chercher et de trouver des solutions à différents problèmes.
Avec 0 ou quelques années d'XP, c'est sûr que le diplôme fait une grosse différence. A la fois au niveau de l'obtention d'un poste ou d'une mission et de la rémunération.
Mais dans le cas du posteur initial qui a 20 ans d'XP dans son domaine, se baser sur la formation initiale n'a plus trop d'intérêt. A part pour les sacro-saintes grilles RH pour définir le statut des employés selon des critères qui n'ont rien à voir avec les compétences (hard ou soft).

P.S. : je suis ingénieur d'une école plutôt connue (mais pas dans la même ligue que l'X, faut pas déconner) donc mon avis n'est pas biaisé à cause de ça.

Membre-02576604

25 Messages

actif
04/01/2022 à 23:24

Enicay a écrit :En clair, on devrait payer le même salaire une personne sans bac et une personne qui a fait 2 ans de prépa + concours payants et 3 ans d'école d'ing parmi les plus sélectifs de France ?

La formation permet de définir les acquis de la personne mais aussi sa façon de travailler, de chercher et de trouver des solutions à différents problèmes.
Je n'ai jamais dit qu'il fallait faire cela et ou que c'etait le cas.

Je dis simplement que peu importe que vous ayez un diplome ou pas, les opportunites ne manquent pas dans ce milieu, par rapport a d'autres secteurs.
La ou je bosse, les gars du L1 qui prennent les appels entrants et cree les incidents et gerent quelques tickets sur des problematiques de Microsoft Office ce genre de choses, sont payes 450 euros par jour. Le personnel dans cet equipe est jeune, 25 ans ou moins et avec moins de 2 ans d'experience et aucun n'est ingenieur, meme pas une license/bachelor.

Par rapport a beaucoup d'autres industries ou la personne n'aurait pas de diplomes, un magasinier, par example, les opportunites d'evolution et de salaires sont bien moindre.


Maintenant oui bien sur, bien souvent les etudes sont utiles

Laura.p63

958 Messages

impliqué
05/01/2022 à 07:22

bonjour
Il y a aussi une différence entre les offres ( ingénieur, 15 ans d'expérience mais moins de 30 ans et payé au lance-pierre) et la réalité. Je n'ai pas une grosse expérience mais j'ai rarement vu des boîtes demander moins qu'un master. Pourtant la majorité de mes collègues sur le terrain avaient un bac+2 /lic*nce.
. En revanche ça servait souvent d'argument pour négocier leur rému à la baisse... En gros vous n'avez pas le niveau demandé, on vous prend quand même mais à un salaire inférieur -_-
désolée j'ai été obligé de m'auto-citer car mon message était censuré à cause du mot lic*ence ???  C'est officiel faut vraiement un master dans l'info

Droopyann

793 Messages

impliqué
05/01/2022 à 07:53

Pour ma part, j'ai un parcours "particulier" ayant fait un IUP (Institut Universitaire Professionnalisé) donnant un bac+4 avec une maitrise et un titre d'ingénieur maître. C'était en 2003.
Les stages que j'ai pu faire m'ont montrer que pour démarrer, ce bac +4 n'était pas top, car entre les bac+2/3 et bac+5 des ingénieurs.
J'ai donc fait une année supplémentaire avec un DESS, correspondant maintenant à un master 2. Ca ne m'a pas apporté grand chose en terme de connaissances, mais ça m'a clairement ouvert des portes pour le début de ma carrière. J'ai pu prétendre au "graal" du bac +5.

Après 16 ans, c'est devenu je pense beaucoup plus anecdotiques, et c'est beaucoup plus les expériences qui compte dans les entretiens.
Je n'ai jamais aucune question sur ma formation initiale.

En revanche, je pense que ma formation initiale, axée sur du développement mais abordant aussi la gestion de projets, les bases de données, le réseau, le décisionnel, l'IA ... m'ont permis de me construire et de devenir le professionnel que je suis devenu.
J'ai vu ces dernières années beaucoup de développeur formé à la va vite qui manquait des bases de l'informatique et ne comprenait rien aux problématiques de bdd, de performances voir même d'algorithmie .

Yann
EURL-IS depuis juillet 2019

Enicay

55 Messages

actif
05/01/2022 à 10:16

Il faut bien prendre en compte que si les salaires sont élevés aujourd'hui dans l'IT c'est uniquement lié à une pénurie de M.O. 

Si demain (je l'espère pas) la pénurie s'estompe, il va y avoir une correction dans les salaires et ce sont les moins diplômés qui vont la subir.

Membre-02576604

25 Messages

actif
05/01/2022 à 14:03

Enicay a écrit :Il faut bien prendre en compte que si les salaires sont élevés aujourd'hui dans l'IT c'est uniquement lié à une pénurie de M.O. 

Si demain (je l'espère pas) la pénurie s'estompe, il va y avoir une correction dans les salaires et ce sont les moins diplômés qui vont la subir.
Fait qui perdure depuis de nombreuses annees et cela ne s'arrange pas a mon avis
A une epoque il y avait des Indiens en masse en Europe, mais ce temps la est termine

Freelance91

2126 Messages

Grand Maître
05/01/2022 à 17:00

Ah oui les fameux Indiens bardés de diplômes, de certifications, de trainings, de skills mais qui une fois sur place se révélaient inadaptés pour le monde de l'entreprise en Europe, pour une grande partie d'entre eux ( problème de langue, de compréhension, de mentalité ... ).

Les meilleurs sont restés, les autres sont repartis et ce sont les intermédiaires qui se sont gavés

Leos

208 Messages

impliqué
05/01/2022 à 17:51

Bonjour
j'ai un BTS  et ça ne 'empêche pas de trouver des missions. Je l'ai fait en alternance donc pas de problème pour mon premier emploi, je usi resté dans l'entreprise où je faisais mon alternance. Après quelques années c'est juste une ligne sur mon CV et en entretien on me demande surtout mes compétences, réalisations. Idem à l'étranger où je ne suis même pas certain qu'ils comprennent mon niveau de diplôme.

itconsult

100 Messages

très actif
08/01/2022 à 12:43

Moi on m'a parfois demandé des certifications alors que j'avais 10 ans d'experience comme DBA/admin avec beaucoup d'operations complexes a la clef (quand ils engagent un freelance ils en veulent pour leur argent en general)
C'est un peu du n'importe quoi mais c'est pour etre pour se rassurer, ls diplomes c'est la meme chose je crois
Dans beaucoup de domaines dont l'IT, les certfis ca vaut pas grand chose par rapport a de l'experience
Entre un gars certifié et un experiementé (si experience prouvé) je prends l'experimenté

Arzak

64 Messages

actif
13/01/2022 à 10:18

Pour une mission freelance, justifier d'un diplome est inutile, ce n'est pas une embauche !
Par contre une certification professionnelle est plus que bienvenue, exemple un chef de projet est plus credible avec une certification prince2 ou PMP...

J'ai moi meme un BTS, que j'ai du compenser par des certifications, cahque fois qu'on me propose une embauche et meme à plus de 40 ans on m'oppose encore mon niveau d'etude a mes pretentions salariales.

htnfr

1086 Messages

impliqué
13/01/2022 à 11:59

Arzak a écrit :Pour une mission freelance, justifier d'un diplome est inutile, ce n'est pas une embauche !
Par contre une certification professionnelle est plus que bienvenue, exemple un chef de projet est plus credible avec une certification prince2 ou PMP...

J'ai moi meme un BTS, que j'ai du compenser par des certifications, cahque fois qu'on me propose une embauche et meme à plus de 40 ans on m'oppose encore mon niveau d'etude a mes pretentions salariales.
 
La certification n'a pas plus de valeur que ce genre de réponse: J'ai formé / encadré beaucoup d'ingénieurs

Membre-02576604

25 Messages

actif
13/01/2022 à 12:13

htnfr a écrit :
Arzak a écrit :Pour une mission freelance, justifier d'un diplome est inutile, ce n'est pas une embauche !
Par contre une certification professionnelle est plus que bienvenue, exemple un chef de projet est plus credible avec une certification prince2 ou PMP...

J'ai moi meme un BTS, que j'ai du compenser par des certifications, cahque fois qu'on me propose une embauche et meme à plus de 40 ans on m'oppose encore mon niveau d'etude a mes pretentions salariales.

 
La certification n'a pas plus de valeur que ce genre de réponse: J'ai formé / encadré beaucoup d'ingénieurs
Je ne suis pas d'accord, certe la certification ne garantie pas que la prestation rendue par le consultant le sera de maniere positive et que son detenteur connait parfaitement le sujet et applique les connaissances de maniere optimale, tout comme cela ne veut pas dire qu'un non certifie ne sera pas plus efficace (Ce qui arrive) mais c'est souvent un bon depart et un prerequis pour pas mal d'offres de mission. Beaucoup d'offres que je vois demandent telle ou telle certification d'entree.
Mais nous le savons tous, c'est vraiment l'individu et son experience qui fera la difference, et non pas un bout de papier, et ce, dans n'importe quel corps de metier.