100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Concernant la simulation N°3 sur le site

jipev

7 Messages

nouveau
13/12/2005 à 18:37

Bonjour,

Je suis tombé sur votre forum qui est un mine d'information sur le statut de freelance. Je souheterais dans un proche avenir créer une SARL et embaucher des collaborateurs pour les placer chez des clients finaux. J'ai fait le test de simulation N°3 qui estime le tarif de facturation en fonction du salaire et de la marge souhaitée, et pour le salaire suivant j'ai :


Salaire annuel brut 42 0000 Euros
Coef des cotisations patronales 1,5
Nombre de jours facturés Jours 210
Marge sur tarif final souhaitée % 20



Prix de revient journalier 300 Euros / jours
Votre marge 75 Euros / jours
Tarif de vente au client final 375 Euros / jours

Connaissez vous les règles de calcul appliquée pour obtenir ce Prix de revient journalier ?.

Merci pour vos réponses.

hmg

25595 Messages

Grand Maître
14/12/2005 à 05:24

Bonjour,

> Connaissez vous les règles de calcul appliquée pour obtenir ce Prix de
> revient journalier ?

Un peu de math...

Salaire annuel brut 42 000 Euros

Donc : 42 000 euros (oui je sais, facile là)
NB : soit 3465e / mois + prime de vacance de 1% (416e).

Coef des cotisations patronales 1,5

42 000 x 1,5 = 63 000 euros

Nombre de jours facturés Jours 210

63 000 / 210 = 300

Donc prix de revient journalier = 300 Euros / jours effectivement travaillé

Marge sur tarif final souhaitée % 20

300 / 0.8 = 375 euros (tarif journalier pour marge de 20%).

A noter :
- Ici on suppose qu'il n'y a pas d'aléas et donc que les 20% doivent absorber tous les évènements influant sur la facturation (maladie, absences et autre).
- De nombreuses professions libérales préfèrent prendre un taux de 35% du brut journalier pour la facturation. Ici 42 000 / 12 / 21,5 = +/- 163 euros par jour ouvré. Ce qui donne un tarif de +/- 466 euros. Bien entendu, il y a dans ce cas plus d'investissement de l'entreprise (logiciels et autres). Il faut donc trouver un juste milieu en fonction des frais de la structure.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

jipev

7 Messages

nouveau
14/12/2005 à 18:06

Merci pour votre réponse HMG,

J'ai l'opportunité d'embaucher mon premier salarié et
le placer chez un de mes clients à 500E/jour et peut être un peu plus
pour un salaire brut annuel de 42 000 E. Pensez vous que le projet
soit viable de créer uns structure SARL car finalement,je récupère plus
de 35% qui normalement correspond au bénéfices de la SARL après déduction
des charges patronales et salaire de l'employé.

Mon but étant pour de rester en freelance tout en montant cette SARL avec
un associé et de la rejoindre au bout d'1 an.

L'embauche de salarié ou de freelance nous permet d'avoir une trésorerie
pour financer à partir de la deuxième année un projet informatique.

Grosso modo ,ceux qui sont chez le clients vont financer ceux qui sont
en inter contrats pour faire le projet.

C'est pourquoi, je voudrais vraiment m'assurer que la marge de 35%
correspond bien a des bénéfices.

Merci pour votre aide.

hmg

25595 Messages

Grand Maître
14/12/2005 à 19:23

Bonjour,

> J'ai l'opportunité d'embaucher mon premier salarié et
> le placer chez un de mes clients à 500E/jour et peut être
> un peu plus pour un salaire brut annuel de 42 000 E.
> Pensez vous que le projet soit viable de créer uns structure
> SARL car finalement,je récupère plus de 35% qui normalement
> correspond au bénéfices de la SARL après déduction
> des charges patronales et salaire de l'employé.

Si le contrat est pour une durée assez longue, cela vaut la peine.

La protection de la responsabilité limitée aux apports vous permettra d'être protégé en cas de disparition du client alors qu'il restera le salarié à rémunérer .

> Mon but étant pour de rester en freelance tout en montant cette SARL
> avec un associé

Rien ne l'empèche.

> et de la rejoindre au bout d'1 an.

Il faudra voir dans ce cas si vous avez le même client un apport de ce client à la SARL?* pour éviter les difficultés.

> C'est pourquoi, je voudrais vraiment m'assurer que la marge de 35%
> correspond bien a des bénéfices.

Il y aura des coûts de structure :
- juridique,
- gestion,
- social,
- comptabilité,
- administratif.

Certains peuvent être fait par des intervenants extérieurs.

Il y aura des coûts spécifiques aux salariés : remboursement de frais, arrêts maladie...

D'autre part, la marge qui restera sera à soumettre à l'impôt sur les sociétés. Le projet en développement lui ne se soustraira pas des recettes car ce sera placé en immobilisation en cours.

En supposant 1/3 d'impôt, vous aurez +/- 23% de disponible pour vos projets si ces 23% dépassent les frais fixes.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

jipev

7 Messages

nouveau
17/12/2005 à 17:03

merci pour votre réponse.

La collaboratrice va travailler avec nous pendant au moins 1 an. D'autres collaborateurs peuvent venir par la suite.

Etant déjà en freelance, je pense être gérant majoritaire et rester ainsi TNS, mon associé lui est salarié dans une entreprise et sera gérant minoritaire. Nous ne serons par rénuméré dans cette boite .

Pensez vous que ce schéma est viable dans un premier temps ?

Merci

hmg

25595 Messages

Grand Maître
18/12/2005 à 06:01

Bonjour,

Vous ne pouvez pas avoir un gérant majoritaire et un gérant minoritaire en même temps dans une entreprise. Soit ils sont tous les deux majoritaires, soit ils sont minoritaires.

C'est le nombre de parts pocédées par tous les gérants qui sont pris en compte pour déterminer si la gérance est majoritaire ou non.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

jipev

7 Messages

nouveau
30/12/2005 à 01:08

Merci,

sinon, concernant les cotisations patronales, le taux de 1.5 vous semble t'il réaliste pour une premiere embauche ou vaut-il mieux tablé sur un taux de 2.

Merci

hmg

25595 Messages

Grand Maître
30/12/2005 à 04:37

Bonjour,

Coût global pour un salaire par rapport au net : environ 2 fois. (environ 2,15 fois s'il y a une caisse de congés payés).

Si le salaires est bas, la réduction bas salaire fait baisser ce taux.

Par rapport au brut, cela représente +/- 45 à 50%

(cotisations obligtoires et conventionnelles : pas les facultatives)

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.