100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Freelance secteur retouche d'images

Charlène

3 Messages

nouveau
04/12/2008 à 17:15

Bonjour à tous,

Voilà je suis salariée dans une entreprise (contrat de deux ans) et parallèlement je me suis crée une petite activité dans la retouche d’image.

J’ai réussi à me faire connaître un petit peu en contactant des photographes et des modèles photos et afin de leur proposer mes services de retoucheuses en image.

Je collabore avec un certains nombre de personne mais toujours gratuitement…

Donc j’aspire à me mettre en free lance (Quel type de contrat ??) définitivement mais quelques points ou questions restent à élucider.

- Ma première question est de savoir puis je me mettre en free lance tout en restant salariée ?
Si oui, devrais -je payer des charges ? Lesquelles ?

Au bout de deux ans, si je décide de ne pas continuer mon travail salariée, j’aurais très certainement des droits assédic alors la question que je me pose :
- Pourrais-je toucher mes allocations ASSEDIC si je me mets en free lance ?
- Pourrais-je toucher une partie de mes allocations si mon salaire ne dépasse pas les 70% environ ?

Ensuite, j’ai entendu dire que les porteurs ne pouvaient toucher d’allocation ASSEDIC même si ils cotisent.
Donc en réalité, les porteurs n’ont pas à payer les charges ASSEDIC ?
Qu’en est-il pour les personnes en free lance ? Doivent ils payer des cotisations ASSEDIC sachant qu’ils n’ont eux même pas de droits au titre allocation chômage ?

Le travail de chercher la clientèle est aussi un problème, si dans un mois de l’année on gagne par exemple que 300€, l’URSSAF ou tout autres organismes sociales prend-elle en compte les revenus gagné pour facturer les charges à venir? Car si tel n’est pas le cas, on se retrouve très vite au plus bas ?!

Je pense chercher ma clientèle chez :

- Les photographes
- Les agences de publicité
- Les mannequins
- Les magasines

D’autres idées à me soumettre ?

J’aurais aimé avoir des témoignages de retoucheurs en images, des conseils d’autres personnes qui puissent m’éclairer sur mon projet.
Merci à tous pour vos conseils ou témoignages par avance !

hmg

25588 Messages

Grand Maître
05/12/2008 à 09:37

Bonjour,

1/ Le cumul est possible.

2/ Il faudra payer des charges sociales au titre des deux activités (voir article sur le cumul dans la partie articles)

3/ Forme : Si le CA est faible et que vous avez peu de dépenses, les régimes micro et auto-entrepreneur sont avantageux pour vous. Regardez si vous ne pouvez pas plutôt dépendre de la MDA ou l'Agessa (selon votre activité exacte), dans ce cas le micro-social du régime auto-entrepreneur ne serait pas avantageux.

4/ En micro-social (auto-entrepreneur), vous cotisez en pourcentage de votre CA.

5/ Il y a des règles pour les activité pré-existante quand votre activité salarié s'arrête. Vous avez droit aux assedics tant que l'activité ne dépasse pas un certain seuil par rapport à vos revenus précédents.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Charlène

3 Messages

nouveau
10/12/2008 à 17:45

Merci pour votre réponse rapide, je pense opter pour la Maison des Artistes qui me semble une idée plutôt judicieuse.

En parcourant ce forum et d'autres pages internet, j'ai pu me documenter sur la marche à suivre pour adhérer à cette association.

Mais j'ai encore quelques questions qui restent sans réponse :

- Dois-je cotiser à une autre caisse de retraite? je sais qu'il y en a une dont tout le monde parle qui est obligatoire...

- Dois-je obligatoirement m'adhérer à une mutuelle sachant que j'en ai déjà une de part mon travail de salarié?

- Concernant la TVA, j'ai cru comprendre que ne dépassant pas un certain plafond, on pouvait ne pas être soumis à cette taxe donc au début de l'activité, pas de TVA donc?

- Un point sur le décompte (juste la 1ère année), j'ai bien compris : les clients entreprise doivent renvoyer le decompte eux mêmes à la MDA mais concernant les particuliers, les particuliers et entreprises étrangères, dois-je renvoyer moi-même le décompte? A quelle période et sous un document type ? (La MDA nous envoie un doc?)

- Les 1% sont ils à précompter eux-aussi au même titre que les autres charges MDA?

- Dernière et ultime question, dois-je payer une taxe professionnelle?

Pour la ou les personnes qui pourront répondre à mes nombreuses questions, je les remercie par avance !!

Adrien1

2 Messages

nouveau
10/12/2008 à 19:30

Bonjour,

Je ne viens malheureusement pas apporter toutes les réponses, et j'aimerais même y ajouter une question.
Je profite de ce sujet car la réponse à ma question profitera certainement à son auteur.

Pour répondre à Charlène concernant la TVA, l'artiste n'y est assujetti que lorsque son chiffre d'affaires atteint 27000 €. (si mes souvenirs sont bons).
Donc, oui pas de TVA en début d'activité.

Pour le reste, je laisse hmg ou une personne compétente te répondre. Pour information je sors à l'instant de la MDA, et toutes les personnes venus s'inscrire semblaient perplexes face à la complexité des démarches admnistratives. Donc bon courage.

Ce qui m'amène à ma question :

Je suis infographiste. Je viens de réaliser un livre contenant principalement des photos (retouchés par moi) et des textes (préface, biographie du photographe...). Mon travail à donc été de réaliser la maquette originale (+ retouche photo) en collaboration directe avec le photographe.

Ce livre a été édité en 500ex et vendu en paralèle à l'exposition des photos.

Lorsque je me suis présenté à la MDA (avec les documents exigés), la personne qui m'a recu m'a certifié que la création de ce livre (et encore moins la retouche) ne rentrait pas en compte dans les "statuts pris en charge par la maison des artistes". Cette personne a donc refusé de m'inscrire en me donnant un numéro d'ordre. Elle m'a aussi conseillé de me tourner vers AGESSA.

L'AGESSA n'est bien sur pas concerné et m'a renvoyé vers la MDA, en m'assurant que c'était bien le bon organisme à consulter pour ce type de création.

J'ai ainsi contacté à nouveau la MDA par téléphone, la personne qui m'a répondu m'a assurée qu'elle aurait procédé à l'inscription sans hésitation.

J'ai actuellement 2 maquettes avec retouche photo en cours et une en prévision, ma question est bien entendu :

Est ce que l'organisme qui me convient pour ce type de travaux est bien la MDA ?

Si oui, comment comment justifier d'un statut de créateur (car dans un sens c'est le cas), alors qu'aux yeux de la MDA maquettiste = éxecutant.

Si non, comment facturer ses travaux légalement en tant qu'indépendant, sans avoir a m'adresser à l'URSSAF (statut trop lourd apparement).

J'imagine que Charlène va se trouver face à la même problématique lorsqu'elle voudra s'y inscrire.

Merci par avance pour vos réponses.

Charlène

3 Messages

nouveau
10/12/2008 à 21:37

Bonsoir,
Merci Adrien pour ta réponse au sujet de la TVA, je vais essayer de répondre à mes autres questions en consultant toute la paperasse MDA imprimée cette aprem :roll: vive la lecture !
Pour répondre à ta question, en tant que retoucheur photo, tu rentres bien en compte dans les critères pour adhérer à la MDA, c'est certain.
Je connais qql qui est travaille dans la retouche (mode, beauté et photomontage) et qui est bien a la MDA donc pas de soucis.
Je pense que si tes photos sont différentes des originaux, que tu y apportes qql chose de nouveaux, un style particulier, tu peux obtenir le statut de créateur sans problème.
Je te confirme que les démarches m'apparaîssent super compliquée mais j'ai réflechi pendant trop longtemps et c'est aujourd'hui ou jamais :P
Faut se lancer !!

hmg

25588 Messages

Grand Maître
11/12/2008 à 01:05

Bonjour,

Retraite complémentaire : Oui. Il faudra côtiser à la caisse correspondant à votre activité (voir la MDA). Attention, la retraite ne se paie pas par précompte.

Mutuelle : Pas obligatoire.

TVA : Ce n'est pas 27000 euros pour les avocats, auteurs et artistes. C'est 37400 en 2008 (et plus en 2009).

Pas décompte, mais précompte.

Pour les étrangers et particuliers, il faudra payer vous même les cotisations.

Les 1% ne sont pas à précompter. Ils sont à payer en plus par les éditeurs.

Théoriquement, pas de taxeprofessionnelle pour les artistes. Mais le fait d'être à la MDA ne veut pas dire que votre centre des impôts considérera l'activité comme artistique.

[color=darkblue:0678392fa6]Adrien1 : Votre activité semble à cheval entre plusieurs. Si vous allez à la MDA privilégiez le côté graphique. Si vous allez à l'Agessa, privilégiez le côté rédaction. Si vous parlez des deux, vous risquez selon l'intervenant de continuer le ping pong.[/color:0678392fa6]

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Adrien1

2 Messages

nouveau
11/12/2008 à 18:20

Merci pour vos réponses.

Je vais relancer la MDA avec pour intitulé de mission :
Conception graphique de supports événementiels.

Je verrai ce qu'ils en disent.

Guillaume Geay

1 Messages

nouveau
07/01/2020 à 06:37

Bonjour, je suis un Infographiste & Web Designer vivant en Région Aquitaine depuis peu maintenant. Je détiens un DUT, une Licence PRO et j'ai été diplomé de Napier University (Écosse) pour ma Honours Year.

Je travaille actuellement en freelance après un séjour de 3 années en Écosse où j'ai débuté ma carrière professionnelle, suivies de 3 années à Dijon. Le Graphisme est bien plus qu'une passion et je l'admire au quotidien dans les galeries d'arts, sur Internet, dans les vitrines de magasins et même dans votre catalogue IKEA.

moi je me sert de de Photoshop . Il me convient tout à fait . je l'avais acheté tablette graphique xp-pen star G640 pour me facilité la tâche pour les retouches et montages photos.

Freelance91

1202 Messages

Grand Maître
07/01/2020 à 07:46

S P A M à peine déguisé ?

phili_b

514 Messages

impliqué
08/01/2020 à 06:52

Freelance91 a écrit :S P A M à peine déguisé ?
C'est clair ça ressemble beaucoup à du spam.

Mais ça a permit de remonter un fil de discussion intéressante sur le côté kafkaïen de ces 2 caisses.

Mais visiblement c'est du passé en 2020 si j'en crois cet article:

secu-artistes-auteurs.fr:Artistes-auteurs, Qu'est-ce qui change au 1er janvier 2020 ? (31/12/2019)