100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Passer en freelance ou rester salarié? Besoinde vos conseils

David94

1 Messages

nouveau
11/03/2006 à 00:47

Bonjour à tous,

Voilà, je viens au devant de vous car j'ai un gros dilemne.


Je suis salarié dans une maison d'édition en tant que technicien de fabrication.
Le poste est interessant mais je commence à avoir la bougeotte, notamment à cause de mon boss qui m'a refilé la prod d'une collègue en congés mater et qui a, du coup, fait passer mes titres à gérer de 70 à 130 par an. Evidement, à la fin de l'année, pas un mot de remerciement, pas une augmentation, rien...

Je viens d'être contacter par un studio de graphisme qui recherche un fabricant. Le hic, c'est qu'il s'agit d'un groupe d'associé et aucun n'est salarié, ils sont tous en indépendant.
Ils me demandent donc de les rejoindre dans l'aventure, mais en freelance.
Or, j'y connais rien pour devenir freelance.
Je sais juste qu'il faut payer un max de cotisations.
Actuellement, je touche un salaire de 2000 euros bruts et j'aimerais toucher au moins autant en étant freelance.

Quelqu'un a-t-il déjà eu vent d'une situation comme la mienne?
Comment puis calculer les cotisations que je pairais?
Dailleurs, quelles sont les cotisations en questions? Comment se distinguent-elles?

Bref, selon vous, que dois-je faire? rester salarié et bosser pour un connard ingrats ou accepter de passer freelance?

Merci de vos conseils, et bon courage à tous.

hmg

25781 Messages

Grand Maître
11/03/2006 à 13:44

Bonjour,

> Or, j'y connais rien pour devenir freelance.
> Je sais juste qu'il faut payer un max de cotisations.
> Actuellement, je touche un salaire de 2000 euros bruts et j'aimerais
> toucher au moins autant en étant freelance.

Vous touchez donc +/- 1550 euros nets.
Et vous coûtez à votre employeur +/- 3100 euros (brut + charges patronales + taxes).

En freelance, vous payerez vous même les charges sociales, c'est pour cela que cela parait énorme. Mais comparé à ce que paye votre employeur actuellement, ce ne sera pas plus élevé. Ce sera même bien inférieur (il faudra éventuellement prendre des complémentaires pour être mieux couvert).

> Dailleurs, quelles sont les cotisations en questions? Comment se
> distinguent-elles?

Allocations Familliales : 5,4% de résultat
Maladie (si libéral) : 6,5% du résultat (Pas d'indemnités journalières, il faudra cotiser en plus. Cela coûte 0,5% aux commerçants).
Retraite de base (si libéral et CIPAV) : 8,6% jusqu'à 85% de la tranche A, 1,6% au dessus.
Retrate complémentaire (si CIPAV) : montants fixes à voir
Prévoyance (si CIPAV) : montants fixes à voir

> Bref, selon vous, que dois-je faire? rester salarié et bosser pour un
> connard ingrats ou accepter de passer freelance?

Etre en freelance n'est pas la panacée. Comme salarié, vous avez des sécurités que vous n'avez pas systématiquement comme indépendant (il faut prendre des assurances en plus).

Gérer sa structure ce n'est pas facile. Je ne parle pas des comptes que vous pouvez confier à un EC. Je parle au jour le jour : garder les justificatifs, prendre des assurances, garder suffisamment pour payer ses charges sociales et supporter les aléas de l'activité (+/- 50% de tout ce qui est encaissé).

Chaque type d'activité à ses avantages et ses inconvénients.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Squirrel42

36 Messages

actif
14/03/2006 à 12:12

Personnellement je suis passé indépendant parceque j'ai eu des opportunités le permettant. L'assurance que l'argent tomberait régulièrement pendant 1 an et demi pour commencer.
Mon cas implique la suppression des intermédiaires donc une large augmentation de mes revenus.
Mais je déconseille de passer indépendant si on a pas la fibre, puisqu'il faut tout gérer, ou si l'on a pas de garanties.
D'un autre coté je suis passé indépendant parceque mon CDI m'exposait à une précarité équivalente à mon statut actuel d'indépendant. Le monde des SSII étant particulièrement limite :shock: (cessation de paiement, mises à pieds ou licenciement lors d'intercontrats)

Avoir des facilités pour s'occuper des taches administratives et communiquer est quasi indispensable pour être indépendant.