100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
Auteur : ZakTech

Posté le 24/03/21 à 19:52 :

Je refuse en disant, tout simplement, que si je devais mettre monc CV au format de chaque SSII qui me contacte, j'ai pas fini.
Du coup je lui renvoi la tâche s'il veut collaborer avec moi.

Et comme il a déjà été dit: généralement la personne qui a une vrai opportunité se chargera elle même de transformer le CV à leur format, c'est un moindre mal

Posté le 23/02/21 à 19:20 :

Olivier_M a écrit :
ziad7607 a écrit :Un partenanriat se construit avec le temps... Et le fait que de maniere general, un freelance ne passe quasiement jamais par la meme SSII d un client a l autre mntre que c est une relation commerciale et non un partenariat.... On a donc tout simplement pas la meme definition de partenariat...
Certains abordent en effet le statut de freelance un peu comme celui de "mercenaire" (je l'écris sans connotation péjorative). Pour ma part, en 20 ans, je suis passé par 5 ou 6 ESN différentes, pas plus, dont 2 qui m'ont fait bosser sur plusieurs longues missions. Donc pour moi, c'était vraiment une relation de partenariat, et elles étaient totalement transparentes sur le tarif facturé au client et leur marge (et les éventuelles marges arrières pratiquées par le client final).
Chaque approche et chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, l'essentiel est d'en utiliser une avec laquelle on est confortable pur défendre sa position et son argumentaire commercial. Je ne pratique pas, en ce qui me concerne, la méthode consistant à dire que la marge de l'ESN ne me regarde pas du moment que j'obtiens le TJM souhaité, car ça s'apparente à une négociation à l'aveugle et j'ai vu trop de consultants bienheureux d'être payés 500€ en ignorant qu'ils étaient facturés 800€ (ce qui, ainsi que l'a souligné un autre intervenant, tend généralement à mal tourner, le consultant considérant que la mission constitue un "business as usual" alors que le client, vu le tarif, attend un super expert qui va bosser  12h par jour).
On est en phase, comme tu le dis si bien au final chacun bosse avec la méthode qui lui convient le mieux!

Posté le 22/02/21 à 14:01 :

J'ai essayé de nauncer un peu mon message pour éviter qu'il soit pris comme une "attaque".

J'ai travaillé avec plusieurs ESN et je suis aussi passé plusieurs fois par une même ESN pour plusieurs clients, ce n'est pas un partenariat au sens officiel de la chose, mais dans la méthode de travail, si.

Dans la surfacturation, sachez que certaines SSII/ESN profitent des Freelances pour parfois "tenter" un profil avec un TJM élevé, simplement pour savoir si ça passe. Si dans la région, tu te grilles de cette manière chez un grand compte, ce n'est pas terrible.

Effectivement chacun a sa propre approche, mais disons que si on ne respecte pas certains principes, ça peut causer du tort aux freelances en général.

Bon courage.

Posté le 22/02/21 à 13:35 :

ziad7607 a écrit :
ZakTech a écrit :
htnfr a écrit :
ZakTech a écrit :Je suis très surpris des réponses, 25%  max ?!

Lorsqu'une ESN vous apporte la mission:  négociez, car au final, c'est vous qui allez devoir vous vendre auprès du client, c'est aussi vous qui effectuez la prestation et générez cette valeur. Fixez-vous un max de 15% et assurez-vous que cette marge puisse baisser avec le temps.





 
Evidemment, on va négocier. Sauf que, comment tu négocies quand tu ne connais pas le prix payé par le client? L'ESN va simplement te dire que le TJM pour la mission est xxx € et c'est le max (soit -25% du TJM payé par le client par ex)...
Une de mes conditions pour travailler avec une SSII est la transparence et ça comprend le prix final payé par le client. Tu sens tout de suite si la SSII joue le jeu ou pas, dans le cas où elle mentirait sur le prix, elle prendrait le risque de perdre une prestation déjà en cours.

La tendance ne s'est pas inversée, les ESN ont besoin de vous plus que vous n'avez besoin d'elles.
N'agissons pas comme si c'etait l'inverse.
Je vois mal une SSII Française accepter 3% de commissions même si vous ramenez la mission.
Evidemment, ni même 2% ni même 0% parcontre 5% j'ai déjà vu et pas qu'une fois.

Rendez-vous compte que dans ce cas ci, ils ne leur restent même plus le peu de travail qu'il avaient à faire. Et c'est parfois même un nouveau client pour eux, du pain béni.

Bon courage à tous !
Ca me fait rire les gens qui parlent de transparence.... 
Sérieusement, dans une négociation, tu demandes pas a l intermédiaire combien il facture...
Je suis d accord pour parler de transparence si le commercial de l ESN me dit je vais faire en sorte de te facture au max.Sinon, a moi de savoir ce que vos mon expertise, mon expérience.
ENsuite, dire l' ESN prend le risque d avoir une mission que tu plantes en pilieu de projet .. 
--> Tu es sur dans ce cas toi aussi de te griller avec ce cleint. Faut savoir " porter ces couilles " et pas attendre de l ESN qu elle t assiste pour savoir ce que tu factures.
Et cette maniere de planter des mission en plein projet, c est un des facteur qui font que certaines boites refusent direcetment de bosser en direct avec des freelances ou meme avoir des freelances sur des missions... 

CONCLUSION : Dans une négociation commerciale, il y a l offre et la demande... ce que tu offre, du dois etre capable de le quantifier au niveau TJM.... La demande fer toujours en sorte de tirer le prix vers le bas ... 
Tu sembles avoir un soucis avec ton clavier, non? lol

Tout dépend de comment tu vois les choses, lorsque je travaille avec une ESN pour un client, je ne considére pas réelement l'ESN comme un client, mais plutôt comme un partenaire de travail qui va tout faire pour avoir un max.

Faut vraiment se mettre dans la tête qu'ils ont autant, voir plus, besoin de toi que tu n'as besoin d'eux, et qu'ils ont tout interêt à ce que les choses se déroulent correctement.
S'il y a un conflit en cours de mission, malheuresement cela peut déboucher sur une rupture de contrat, perte de chiffres, évidemment ce n'est dans l'interêt de personne comme tu le précise, tu te "grilles" et tu grilles aussi/surtout la SSII.=> A prendre en compte dans la négociation et pouvoir imposer sa manière de procéder.

Pour finir, je ne vois pas trop le rapport avec le fait de "porter ses couilles" pour savoir ce que tu factures ou cette histoire d'assistance, tu vas un peu dans tous les sens; 
Tu ne demandes pas la facuration final pour définir ton prix, c'est débile de penser comme ça. Tu peux très bien être ferme sur ton prix, savoir ce que tu vaux mais pour autant éviter d'être survendu pour ne pas te "griller" chez un potentiel client avec lequel une autre ESN pourrait te positionner en prenant moins de marge.

Aussi, ça permet de pouvoir négocier si le client a un budget restreint (experience recente).
En plus vu ta manière d'aborder les choses, tu ne sembles pas être du genre à imposer une baisse de marge. "20% max", la blague lol.

Bon courage!

Forum: Gestion et comptabilité
Sujet: achète matériel
Réponses : 6
Vues : 256

Posté le 20/02/21 à 17:14 :

Freelance91 a écrit :La question serait plutôt : pourquoi avez-vous besoin de plusieurs téléphone ou de plusieurs ordinateurs en l'espace de quelques mois ?
En l'espace de quelques mois on peut avoir besoin de plusieurs téléphones lorsque la mission "l'exige", j'entend par là des tests en conditons rééls n'étant pas forcément mis à disposition par le client. Avec la possibilité de refacturer l'achat, ou pas, le client n'est pas dans l'obligation de te fournir le nécessaire pour travailler.

Autre besoin par exemple: développement d'une application dans le cadre de sa propre activité: besoin d'un ou plusieurs téléphones (android/apple).

(émulateurs != conditions rééls)

Donc des besoins et des motifs, il peut y en avoir. Le tout, c'est qu'ils soient rééls et justifiables.

Tu en besoin et ça contribue au développement de ton activité : OK, sinon tu prends des risques.

Posté le 20/02/21 à 17:05 :

Questions à poser aux ESN/SSI :

  • D'accord pour une transparence mutuelle? Que ce soit sur la durée de la mission, la marge qu'ils vont pratiquer etc..
  • Les missions et besoins qu'ils ont actuellement (si ça ne te plait pas, tu vas pouvoir couper court à l'échange mais en gardant un bon contact)
  • Est-ce qu'ils travaillent déjà avec des freelances? Durées des contrats (3 mois renouvelable ou long contrat)? Délai des réglements de factures ? 
Echanges avec le client (freelance ou pas): 
  • Ce qu'il attend de toi exactement ? 
  • Durée de la mission
  • Essaye d'avoir un max d'info sur le projet et l'équipe (si tu cherches un nouveau projet mais que le client a besoin d'une ressource pour une tma...)
  • Méthodologie de travail ? 
  • Leur rapport avec les "horaires" de travail afin de savoir si ça te convient
  • Télétravail ? (même si c'est covid oblige aujourd'hui)
La liste n'est pas du tout exhaustive mais c'est ce qui me vient à l'esprit. 
Pose toi la question "qu'est ce qui est important pour toi ?"

Lorsque le client est ok vient l'aspect contractuel avec l'ESN, n'hésite pas à faire modifier ce qui ne te va pas.

En faisant ça, tu montres aussi que tu es un professionnel et tu sais ce que tu veux.

Posté le 20/02/21 à 16:28 :

htnfr a écrit :
ZakTech a écrit :Je suis très surpris des réponses, 25%  max ?!

Lorsqu'une ESN vous apporte la mission:  négociez, car au final, c'est vous qui allez devoir vous vendre auprès du client, c'est aussi vous qui effectuez la prestation et générez cette valeur. Fixez-vous un max de 15% et assurez-vous que cette marge puisse baisser avec le temps.

 
Evidemment, on va négocier. Sauf que, comment tu négocies quand tu ne connais pas le prix payé par le client? L'ESN va simplement te dire que le TJM pour la mission est xxx € et c'est le max (soit -25% du TJM payé par le client par ex)...
Une de mes conditions pour travailler avec une SSII est la transparence et ça comprend le prix final payé par le client. Tu sens tout de suite si la SSII joue le jeu ou pas, dans le cas où elle mentirait sur le prix, elle prendrait le risque de perdre une prestation déjà en cours.

La tendance ne s'est pas inversée, les ESN ont besoin de vous plus que vous n'avez besoin d'elles.
N'agissons pas comme si c'etait l'inverse.
 
Je vois mal une SSII Française accepter 3% de commissions même si vous ramenez la mission.
Evidemment, ni même 2% ni même 0% parcontre 5% j'ai déjà vu et pas qu'une fois.

Rendez-vous compte que dans ce cas ci, ils ne leur restent même plus le peu de travail qu'il avaient à faire. Et c'est parfois même un nouveau client pour eux, du pain béni.

Bon courage à tous !

Posté le 17/02/21 à 00:03 :

Je suis très surpris des réponses, 25%  max ?!

Lorsqu'une ESN vous apporte la mission:  négociez, car au final, c'est vous qui allez devoir vous vendre auprès du client, c'est aussi vous qui effectuez la prestation et générez cette valeur. Fixez-vous un max de 15% et assurez-vous que cette marge puisse baisser avec le temps. 

Durant la prestation, donnez le meilleur de vous-même, faites en sorte que le client veuille absolument vous garder, puis jouez sur ça lors des phases de négocations.

L'ESN restera gagnante dans tous les cas: client satisfait, possibilité au travers vous d'intégrer d'autres prestas, longétivité de la mission etc...

Dans le cas où c'est vous apportiez la mission: LOL. Expliquez tout simplement à votre interlocuteur que s'il ne souhaite pas une marge de 4 ou 5%, vous irez voir une ESN conccurente qui se fera une joie de générer une marge, même minime, sans avoir fournie le moindre effort.

Posté le 03/02/21 à 12:05 :

Effectivement, la crise a bon dos, soyez patient et n'acceptez pas n'importe quoi.

Prenez le temps d'analyser le marché et ne vous faite pas avoir par la 1ere vague (je ne parle pas du virus mais plutot des requins qui viennent vous proposer 350 lol), il n'y a aucune raison de baisser votre TJM.

Beaucoup arrivent même à l'augmenter.

Posté le 27/01/21 à 23:57 :

N'avez-vous pas un email pour au moins justifier de la demande de congé ?
Demande de congé? Un mail prévenant plutôt d'une absence, vous êtes freelance, vous ne "demandez" pas de congés.
Biensur, il ne faut pas s'absenter à un moment crucial.

Ceci étant dit. En ce qui concerne ces 6 jours, vous avez forcément produit quelque chose ce mois-ci ? Du code, des documents, des commits (pour les dev) ? Un échange de mail, chat ? 

Ce sont des éléments que vous pouvez apporter pour prouver qu'il y a bien eu une activité de votre part ces 6 jours.

Posté le 21/01/21 à 10:59 :

Bonjour,

Je suis d'accord avec les points que vous avez enumérés.

Le TJM dépend de la nature du poste : Le client souhaite une prestation à haute responsabilité? Ou souhaite simplement combler le départ d'un dev?
Il faut savoir adapter son TJM en fonction de la mission, du contexte, mais ce n'est pas une raison pour le baisser simplement à cause du covid...

Il est important d'insister sur cette "transparence" dans le but d'avoir cette relation gagnant-gagnant qui perdure, après une mission on aura toujours envie de retravailler avec cette personne et préciser que ça peut être le facteur déterminant si le même appel d'offres est proposé par 2 sociétés. (faire jouer la concurrence et montrer qu'on sait comment ça fonctionne derrière)

Evidemment, éviter les doublons pour les envois de CV, donc demander systématiquement la fiche de poste, là où il y a la référence.

En ce qui concernen le CV templaté, ne jamais faire ce travail pour la SSII (oui, il y en a encore qui tentent de déléguer cette tâche au préstataire) et demander à le valider avant envoi.

Forum: Vos problèmes, les pièges à éviter
Sujet: ESN pour Freelances Paris
Réponses : 7
Vues : 591

Posté le 18/01/21 à 12:00 :

Mdr je partage aussi ton point de vue Freelance91. 

Je n'ai jamais cru un manager disant "être transparent", generalement c'est totalement opaque.

Ce qui m'interesse du sujet c'est d'avoir quelques contacts ESN sur paris.

Si quelqu'un a ça, merci d'avance!