100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
Auteur : kzg

Posté le 08/01/20 à 12:00 :

"findus" a écrit :
kzg a écrit : actions de rendement, ça me branche pas trop... vous mettez quoi ? Total ? AirLiquide ? si la bourse chute de 50%......... bon je suis pas chaud pour ça.
Si Air Liquide baisse de 50% j'en rachète 2 fois plus. Dans actions de rendement il y a rendement ;)
Les soubresauts à court terme n'entrent pas ou peu en ligne de compte quand on investit à 20 ans, pour peu qu'on se focalise sur des sociétés solides et pérennes.

Posté le 04/01/20 à 10:56 :

findus a écrit :Hello

Une bonne année à tous les lecteurs, et les participants que je connais ;)

Je souhaiterais investir ma tréso sur des SCPI, est ce que vous l'avez déjà fait ? On peut trouver du 6 à 7%... Non négligeable du coup.........
Les rendements sont à la baisse et non garantis.
6 à 7% c'est un rendement brut et c'est pour des SCPI récentes pour lesquelles on a peu d'historique.

Compte tenu des droits d'entrée très élevés et de la fiscalité mieux vaut tabler sur du 4% net, et n'envisager ce placement que pour du long terme pour amortir les frais.
Le principal intérêt des SCPI est de pouvoir les acheter à crédit, avec de la trésorerie disponible il y a mieux à faire (foncières cotées, actions de rendement).

Posté le 17/12/19 à 23:22 :

CORDIA a écrit :Findus....Nous sommes au moins 2.

Ma situation et stratégie :
Contrairement à findus, je suis à l'IR et donc tout sortie au fil du temps...ce qui m'a permis d'un autre coté d'investir dans le foncier et la finance.
Idem, même si dans mon cas les choses se sont un peu décidées toute seule ; étant expatrié et sans aucune envie de revenir en France, y conserver une structure n'avait plus de sens, j'ai tout liquidé, opté pendant quelques années pour un statut équivalent à micro entrepreneur dans mon nouveau pays de résidence (sans limite de CA) et finalement mis fin à toute activité rémunérée il y a quelques années.

Je vis aujourd'hui de mes revenus passifs (loyers et dividendes).
La clé pour être rentier est d'abord de pouvoir vivre pendant x années en dessous de ses moyens (i.e. limiter les dépenses ET maximiser les revenus) pour dégager une capacité d'épargne et investir dans des actifs rentables.

Pour ce qui est des actifs dans lesquels investir je ne crois pas qu'il y ait de solution miracle, bourse et/ou immobilier c'est selon la sensibilité de chacun, l'immobilier demande des compétences plus diverses (compétences relationnelles, fiscales, manuelles) la bourse étant surtout une affaire de chiffres et de sang froid (décider d'une stratégie et s'y tenir). L'un comme l'autre permettent de s'enrichir (si l'investissement est géré sérieusement) ou de perdre beaucoup d'argent (dans le cas contraire).

Quand devenir rentier est là encore un choix très personnel. On peut vouloir être un rentier aisé, cela demandera de gros efforts pour accumuler un capital suffisant, et prendra sans doute plus de temps ; on peut vouloir être un rentier modeste et se contenter du minimum (en mode "décroissance") c'est un autre état d'esprit, l'avantage est que le but est beaucoup plus rapide à atteindre puisque le capital nécessaire est nettement moindre.

J'ai choisi une voie médiane, mes revenus passifs financent l'essentiel (logement, alimentation, santé, quelques extras). Je vis avec moins mais je vis mieux, avec une richesse irremplaçable, le temps.
Si je veux m'offrir + d'extras j'ai par exemple tout le temps de trouver comment les financer, soit en passant du temps sur la gestion de mes actifs pour en tirer davantage de revenus ; soit via des activités rémunérées choisies, où certes je gagne beaucoup moins que sur une mission IT mais où je fais ce qui me plaît.
Je dois préciser que devenir rentier ne s'est pas fait en un jour, pour ma part c'est un projet sur lequel j'ai commencé à travailler dès le début de ma carrière, bien décidé à être libre de continuer à travailler ou pas vers l'âge de 40 ans.

J'avoue ne pas me préoccuper de ce que je pourrais éventuellement toucher à l'âge de la retraite, étant financièrement indépendant ce sera du bonus même si je ne me fais pas trop d'illusion sur le sujet (en tout ma carrière a duré 20 années dont une bonne partie à mi temps).

Posté le 14/01/19 à 14:51 :

Lejavaiste a écrit : Donc pour l'ESN, vaut-il mieux que je notifie mon départ et que j'exécute mon préavis, selon mes engagements contractuels ou qu'ils m'augmentent mon TJM afin que je ne parte pas ?
Si le contrat actuel avec cette SSII ne vous convient plus, vous y mettez fin selon les conditions prévues.
Libre ensuite à la SSII de vous faire une nouvelle proposition tarifaire pour tenter de vous garder plus longtemps. Vous serez libre d'accepter ou non cette proposition.

Forum: Les frais
Sujet: Frais repas surgelés
Réponses : 6
Vues : 2205

Posté le 04/10/17 à 17:43 :

rom2mars a écrit :Afin de baisser mes frais, j'ai décidé aujourd'hui d'acheter quelques plats et desserts surgelés chez p1card.

Cela peut passer en frais? :roll:
En général ça passe plutôt au micro ondes mais vous faites comme vous voulez. :lol:

Posté le 19/09/17 à 20:20 :

pacodoso a écrit :Bonjour,

Je viens d'être sollicité par 2 intermédiaires pour la même mission chez un client final :
- le premier est une SSII locale que j'ai déjà rencontré il y a quelques semaines
- la seconde est un cabinet de recrutement/placement basé en Angleterre

Je pensais privilégier la SSII car :
Arrêtez de penser, agissez.
Vu votre "historique" je recommanderais sans hésiter de faire au plus simple, si en plus il y a un bon feeling pourquoi chercher les complications ?

Posté le 13/09/17 à 20:42 :

pacodoso a écrit : Le commercial m'a rappelé ce matin en me laissant un message comme je n'ai pu décrocher :
- il m'explique que je suis limite "obligé" d'aller chez le client comme il s'agit de finaliser la V1
- il argumente avoir fait un effort comme ils m'ont payé la totalité de la prestation, alors que le client a bloqué le règlement de la facture vu que l'appli n'est toujours pas utilisable
- pour la date il considère que le 25 serait le maximum et qu'il faudrait si possible y aller plus tôt

Il est complètement fou...
Non, il fait son boulot, il essaie de faire du chiffre à tout prix.
Vous devriez en faire autant, et laisser tomber cette affaire pourrie pour en trouver une autre. Enfin ça ne fait jamais que 20 pages de discussion qu'on vous le dit.
pacodoso a écrit :je pensais pouvoir récupérer une partie, mais le commercial semble toujours aussi con. Pourtant, son dernier message confirme ce que je pense : ils sont maintenant dans la merde...
Lol. Se croire indispensable est dans le top 10 des erreurs grossières du freelance.

Forum: Par où commencer ?
Sujet: Mission 3 mois Londres
Réponses : 5
Vues : 2538

Posté le 12/09/17 à 19:41 :

Membre-116718 a écrit :Bonjour,

J'ai été contacté sur Linkedin pour une mission de 3 mois à Londres.
Je suis tombé daccord avec la boite pour un tarif de 700£ la journée.
J'ajoute que, à Londres plus qu'ailleurs, tant que rien n'est signé, il ne sert à rien de s'emballer. Il y a fort à parier que votre interlocuteur a fait la même proposition à 50 autres prestas.

Posté le 10/09/17 à 00:20 :

pacodoso a écrit : Donc en gros, des promesses, mais rien de neuf : de plus il me laisse me démerder avec la boite de portage pour le délai de paiement...

[...]
J'ai donc transmis le modèle de contrat au juriste, j'attends maintenant son retour avant de me positionner.
Depuis le temps que cette boite vous balade vous ne vous êtes toujours pas décidé à laisser tomber ???
Parfois je comprends les ssii qui abusent des freelances, c'est trop tentant. :roll:

Posté le 05/08/17 à 09:57 :

cunparis a écrit :Bonjour,

Je voudrais changer ma mission pour un autre client et je voudrais confirmer les conditions de mon contrat.

Mon contrat est pour 3 mois renouvelable. Quelques jours avant la fin de trois mois, le SSII m’envoie un avenant. Je leur ai dit que je préfère signer l’avenant 1 mois avant la fin du contrat comme c’est précisé dans notre contrat (pour avoir un préavis). Pour éviter ça, maintenant ils mettre dans l’avenant la date de fin de prochaine 3 mois suivi par « par tacite reconduction ». Tacite reconduction n’apparait pas dans mon contrat d’origine et le fait que je dois signer cet avenant chaque mois me faire croire qu’on n’a pas vraiment une reconduction tacite.
A partir du moment où vous signez l'avenant, si.
cunparis a écrit : Je pose cette question plus pour le prochain contrat (prochain client). Je préfère avoir 1 mois de préavis pour éviter une surprise le dernier jour de contrat.


Je ne comprends pas. Un préavis c'est en cas de rupture de contrat. Or vous parlez de renouvellement.
"cunparis" a écrit : Ma deuxième question est sur le préavis. Dans mon contrat il est écrit :
Je comprends que j’ai un mois de préavis, mais il n’est pas précisé que n’importe quelle partie peut rompre le contrat avec un préavis d’un mois.


A partir du moment où la résiliation du contrat, sauf mention contraire chaque partie peut y mettre fin. Mais ce serait mieux de faire préciser ce point sur votre prochain contrat.

Pour changer ma mission, j’aurais besoin de signer le prochain avenant pour 3 mois, et puis après donner un préavis d’un mois une fois que je signe avec mon prochain client.


Etant donné que votre contrat actuel est renouvelé par tacite reconduction, vous pouvez rompre le contrat à tout moment, vous avez un préavis maximum d'un mois.

Posté le 04/08/17 à 20:04 :

jogjog a écrit : Je vais essayer de répondre à tout le monde: oui surtout un client en vue mais 1 an / 1 an et demi assuré à plein temps avec un bon TJM...
Attention rien n'est jamais "assuré" !
Vous n'êtes plus salarié là, vous travaillez sans filet. Si le projet est annulé, si le budget est revu à la baisse, si le client réalise au bout d'1 mois que vous ne faites pas l'affaire, ou si c'est vous qui trouvez la mission ennuyeuse au possible, etc. Il peut se passer beaucoup de choses : vous signez un contrat d'1 an / 1 an et demi mais voyez les clauses de résiliation : en pratique vous avez 1 à 3 mois "d'assuré" maximum. La durée du préavis.
jogjog a écrit : trouver un CDI dans une SSII est très très simple.
Admettons, mais dans quelles conditions ?
Trouver un CDI dans une SSII quand on est déjà salarié ailleurs (dans une autre SSII par exemple) voire mieux, en intercontrat, oui c'est facile. On peut même prendre le temps de négocier le salaire et se permettre de refuser l'offre si la négo échoue.
Trouver un CDI dans une SSII suite à l'arrêt, prématuré ou non, d'une mission freelance, c'est beaucoup moins confortable. Et sauf à avoir de la tréso de côté, au bout d'un moment vous devez prendre ce qu'on vous propose. Pensez-y.
jogjog a écrit : Le pote m'a dit que TJM à 600 pour la SSII serait faisable dans le but d'avoir du 500 pour moi.
Plus de 15% de comm alors que c'est vous qui apportez la mission !! Et votre pote il prend combien dans l'histoire ?
Avec la mission, vous pouvez négocier 5% de comm avec une ssii de complaisance qui ne serait là que pour des raisons administratives. 10% grand max.

Posté le 04/08/17 à 08:03 :

Phaxos a écrit :Bonjour,

J'ai vraiment besoins de votre aide ...
J'ai une possibilité de mission mais on ne me demande pas d'envoyer un contrat, mais un devis.
La mission est en régie (et non au forfait) chez le client avec une proposition de tarif journalier, et une durée bien déterminé.
Je ne comprends pas.
Si le tarif jour et la durée sont connues, le devis c'est tarif jour x nombre de jours.