Freelance IT : missions longues ou missions courtes ?


Publié le 18-06-2021 par Modérateur FREELANCE INFO



Lorsque vous êtes un free-lance dans l'informatique, le principal atout de votre statut, c'est la flexibilité du travail. En effet, vous pouvez choisir vos missions, les personnes avec qui vous travaillez, vos clients et vos tarifs. Cela fait beaucoup d'avantages qui seront particulièrement appréciés par les travailleurs indépendants qui aiment gérer leur propre temps. Or, après avoir mené une campagne de prospection, vous avez des demandes de collaborations et des missions potentielles qui tombent sur votre boîte mail. Certains clients vous proposent des missions longues et d'autres vous sollicitent pour des missions courtes. Face à ce dilemme cornélien, vous hésitez entre les deux. En effet, les deux types de missions présentent des avantages et des inconvénients. Si les premières vous assurent une certaine sécurité financière, les secondes vous permettent de diversifier votre travail et d'accumuler des expériences. Voici quelques pistes pour vous aider dans la réflexion et vous guider dans votre choix.

 

Pourquoi privilégier les missions courtes quand on est freelance ?

 

On considère une mission courte toute collaboration qui dure entre un jour et trois mois. Elles sont idéales pour les indépendants qui aiment diversifier les missions. Elles permettent de garder un esprit créatif et flexible. Lorsque vous êtes un indépendant IT avec de l'énergie, de la passion et l'envie d'entreprendre, les missions courtes peuvent vous intéresser plus que les missions IT de longue durée.

Les missions courtes sont aussi fortement conseillées pour les freelances qui débutent. Cela permet aux indépendants novices de constituer un portfolio et de faire valoir par la suite son travail. Plus le freelance IT a de l'expérience, plus il pourra augmenter son tarif journalier moyen. Autrement dit, les premières missions que vous allez décrocher seront rarement les plus rémunératrices. Il vous faudra donc accumuler les missions pour vous faire un revenu important. Toutefois, pensez à cette période comme un investissement. Plus vos premières expériences seront enrichissantes et réussies, plus vous pourrez vous faire valoir par la suite. Par ailleurs, quand vous travaillez avec plusieurs clients, vous êtes plus crédible et légitime.

Dans le domaine de l'IT et du digital, vous n'aurez pas de mal à trouver des missions courtes qui consistent à résoudre des problèmes d'urgence. Elles sont l'occasion de faire preuve de votre adaptabilité et votre réactivité. Ces deux qualités sont particulièrement valorisées dans tous les secteurs professionnels.

 

Missions courtes IT : quels sont les avantages et les inconvénients ?

 

Le principal avantage des missions courtes est l'absence de monotonie dans votre travail et votre quotidien. Vous pouvez jongler entre plusieurs missions en même temps, avec des sujets différents et/ou complémentaires. Surtout, si une autre offre vous tombe et que vous tenez à l'accepter, vous pouvez vous débarrasser des autres missions assez rapidement.

Lorsque vous avez cumulé un peu d'expérience, la disponibilité et la réactivité ont plus de valeur qu'un travail routinier. C'est un facteur à prendre en compte dans les négociations commerciales. Ainsi, le TJM des missions courtes est souvent plus élevé que le forfait des missions longues, à condition que vous ayez de l'expérience.

Du côté des inconvénients, vous spécialiser dans les missions courtes demande d'être constamment en phase de prospection. Cela peut s'avérer être assez chronophage, mais certains freelances aiment beaucoup le processus de recherche. Vous risquez de devoir faire face à des phases creuses, même si vous pouvez en profiter pour vous former ou prendre des vacances. Dans la balance, vous serez mieux payé, mais cela demande du temps de prospection et vous acceptez un risque d'instabilité.

 

Pourquoi privilégier les missions longues ?

 

Les missions longues sont celles qui dépassent une durée de trois mois. Elles requièrent un travail de fond et elles nécessitent un suivi de votre part pendant un certain temps. Cela peut concerner la construction et le suivi d'un projet complet ou bien d'un processus complexe. Les indépendants IT sont souvent attirés par les missions longues du fait qu'elles permettent d'optimiser le temps de prospection pour vous concentrer dans votre activité technique. Ce type de mission IT permet de bénéficier d'une plus grande sécurité que les missions courtes.

Toutes les branches de l'IT sont concernées par des projets de longue durée. Par conséquent, tous les freelances IT peuvent se lancer dans de longues missions. Ce sont souvent des procédures dont les résultats ne sont pas appréciables sur le court terme. Pour cette raison, les compagnies préfèrent garder le freelance sous le bras pendant un certain temps pour qu'il puisse être tenu responsable partiellement du processus. Bien évidemment, ce suivi spécialisé et exclusif possède une valeur ajoutée. L'accompagnement sur le long terme permet d'intervenir sur un projet à différentes reprises pour apporter des modifications et des améliorations.

Les missions longues IT s'adressent souvent à des indépendants faisant preuve d'une certaine expertise et expérience. En effet, les entreprises confient ce genre de projet à des professionnels bénéficiant déjà d'une légitimité avérée.

 

Missions longues IT : quels sont les avantages et les inconvénients ?

 

L'avantage le plus important des missions longues est sans doute la stabilité qu'elles offrent au freelance. En effet, cela apporte une tranquillité professionnelle et mentale qui permet de mener plus sereinement les projets sur le long terme. Par ailleurs, elles sont idéales pour les professionnels indépendants qui aiment suivre la conception d'un projet de A à Z. Les freelances IT qui aiment travailler en équipe seront interpellés par ce type de mission qui permet une certaine intégration à la structure humaine des entreprises.

Le revers de cet avantage est que parfois le client peut commencer à vous traiter comme un salarié de son entreprise alors que vous gardez votre indépendance. N'hésitez pas à le lui rappeler si besoin, car la souplesse de votre statut fait aussi son principal intérêt. Par ailleurs, une relation de partenariat présente d'autres modalités qu'une relation de subordination et vous intervenez en tant qu'expert.

 

Mission courte ou longue : laquelle privilégier ?

 

L'atout du statut du travailleur indépendant est l'adaptabilité et la diversification des sources de revenus. Vous n'êtes donc pas obligé de choisir entre l'un et l'autre ! Au contraire, si vous pouvez combiner une mission longue avec des missions courtes, vous allez bénéficier à la fois d'une sécurité sur le long terme et puis de compléter ce revenu avec des missions courtes à des forfaits plus avantageux.

Et vous qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à nous donner votre avis sur le forum ! 



Modérateur FREELANCE INFO