Freelancing IT : les tendances post-confinement


Publié le 25-05-2020 par Team Freelance-info



Le déconfinement progressif des Français est en marche depuis le 11 mai, après deux mois qui ont secoué l’économie mondiale et redéfini pour beaucoup nos façons de travailler. Quelles tendances pour les indépendants du monde informatique après le confinement ? Notre réponse en trois points.

Tendance n° 1 : faire face à l’essor de la cybercriminalité

A qui profite la crise ? Pour limiter la propagation du virus, des millions de salariés ont dû passer en télétravail, c’est-à-dire travailler depuis chez eux : l’occasion pour un nombre incalculable de cybercriminels de déployer des cyberattaques et des tentatives d’intrusion numériques sans précédent.

Car à la maison, les conditions de travail sont nécessairement moins familières et moins sécurisées que sur le lieu de travail : un contexte dans lequel les attaques par hameçonnage au courriel (“phishing”) ou par piratage psychologique (“social engineering”) ont connu un essor incroyable pour avoir accès ou voler des informations sensibles.

D’autant que les entreprises ont été mal préparées, et les salariés encore moins avec la précipitation occasionnée par le confinement : ils ont dû s’adapter rapidement à leur nouvel environnement quand ils n’étaient pas déjà habitués à pratiquer le télétravail. Les cybercriminels ont profité de cette mauvaise préparation et de la peur du Covid-19 : ils ont ainsi par exemple envoyé de prétendus messages de “sensibilisation” qui leur ont été très lucratifs.

Les experts en informatique et plus spécifiquement en cybercriminalité vont donc être très utiles en entreprise pour sécuriser leur SI et leurs conditions d’exercice en période de crise. La société Mimecast prédit d’ailleurs qu’avec l’annulation de nombreux événements et la mise en place d’aides économiques pour contrer la crise, les futures cyber-campagnes se concentreront surtout sur la lutte contre la diffusion de contenus malveillants.

Les indépendants, flexibles et facilement accessibles, vont donc plus que jamais avoir le vent en poupe. Tenez-vous prêts !

Tendance n° 2 : accélerer la production de code grâce au DevSecOps

Dans ce contexte, ce sont donc tout particulièrement les problématiques de sécurité qui vont être au coeur des enjeux des entreprises. Il est nécessaire de les inclure au plus tôt dans le travail des développeurs, et d’intégrer les pratiques et outils aux différentes phases de développement.

Placer la sécurité au coeur du processus de développement : il s’agit d’une approche dite “DevSecOps”, que nous détaillons dans notre article “DevSecOps : la sécurité au coeur de l’approche DevOps” . Son objectif : déceler le plus rapidement possible les éventuelles vulnérabilités, à l’heure où les masses de données échangées sur les réseaux croissent à une vitesse sans précédent.

A terme, il est question de réduire les coûts, de raccourcir les phases de test et de permettre la réception de rapports permanents sur la qualité du produit. Des objectifs qui peuvent être poursuivis en collaboration avec des freelances, aguerris à l’atteinte de ces objectifs de manière neuve et flexible. Et ce, sans difficulté puisque sans création lourde de poste, les entreprises peuvent ainsi répondre à des besoins ponctuels et qualifiés, quand les compétences manquent en interne.


Tendance n° 3 : revaloriser les profils féminins


Certes, la part de femmes dans l’informatique a largement progressé ces dernières années : elles sont deux fois plus nombreuses qu’il y a une vingtaine d’années. Pour autant, elles restent sous-représentées en entreprise comme en freelance, où on s’aperçoit qu’à compétences égales, elles emportent moins facilement la confiance de clients dans un monde informatique encore majoritairement masculin.

Bonne nouvelle, ou du moins, bel espoir : la crise a révélé l’importance des femmes dans la société (si nous n’étions pas au courant) et pourrait bien accélérer la prise de conscience d’une nécessaire parité dans les salaires en entreprise et les honoraires des indépendants.

Data scientist, développeur logiciel, ingénieur développement, ingénieur d’affaires et ingénieur système… Le baromètre LinkedIn pour “Le Monde Campus” publié en décembre dernier établissait la liste des métiers les plus recherchés par les recruteurs.

Mesdames, n’y restez plus minoritaires ! Et souvenez-vous que le premier programme informatique a été inventé par une femme : la fille du poète Lord Byron dans les années 1840. Pionnières et tout aussi compétentes, les femmes auront peut-être enfin la chance d’être reconnues à leur vraie valeur dans le “monde d’après” de l‘informatique.

Sur le sujet, consultez également les articles suivants :
“Développeurs : nouvelles pratiques et nouveaux défis pour l’avenir”
“Génération post-digitale, quel marché IT pour demain ?”
“Indépendants : quoi de neuf en 2020 ?”

Et vous, qu’en pensez-vous ? Comment voyez-vous votre activité freelance évoluer dans l’informatique ?

Pour tout savoir sur les tendances en freelancing IT, consultez notre baromètre des compétences recherchées et des besoins des recruteurs.


Suivez notre blog au quotidien et trouvez votre prochaine mission IT sur Freelance Info.


Team Freelance-info