Java et JDK 16 : à quelles améliorations s’attendre en 2021 ?


Publié le 11-09-2020 par Modérateur freelance-info



Mars 2021 : c’est la date à laquelle la prochaine mise à niveau du kit de développement Java est attendue. Avec, entre autres nouveautés, la prise en charge des fonctionnalités du langage C++ 14 dans le code source C++ du JDK et de la VM HotSpot. Le point sur les améliorations au programme. 

 

Java : quelques rappels

 

  • Langage incontournable du Web, Java est très utilisé par un grand nombre de programmeurs professionnels. 
  • Il est toutefois réputé difficile à apprendre : les spécialistes sont moins courants et peuvent envisager une meilleure rémunération. 
  • Développé par Sun Microsystems (racheté depuis par Oracle), Java présente d’une excellente portabilité : une fois le programme créé, il fonctionne partout (Windows, Mac, Linux, etc.), et ce automatiquement. 
  • Ce programme Open Source est indépendant de toute plateforme. 
  • Il est en paradigme orienté objet, c’est-à-dire qu’il se détermine en fonction de son champ d’application concret. 
  • Evolutifs, extensibles et faciles à entretenir : ce sont les qualités des programmes écrits en Java. 
  • Java est à distinguer de Javascript, un langage de scripts utilisé principalement sur les sites web !

Retrouvez toutes les offres de mission "java" ici !

 

JDK 16 : une version à court terme

 

  • La livraison du prochain Java Development Kit, le JDK 16 est prévue pour mars 2021. 
  • Elle commence toutefois déjà à prendre forme à plusieurs niveaux : activation des fonctionnalités du langage C++1 4 dans le code source C++ du JDK et API vectorielle. 
  • A noter que la sortie du JDK 15 est attendue pour le 15 septembre, respectant ainsi le cycle d’implémentation de six mois si les délais sont tenus.  
  • Cette version n’en sera une qu’à court terme : elle ne sera en effet prise en charge que pendant six mois. 

 

Zoom sur les nouveautés du JDK 16 

 

  • Première nouveauté : l’activation des fonctionnalités du langage C++ 14 dans le code source C++ du JDK. Elle doit permettre de fournir des informations spécifiques sur les fonctionnalités qui peuvent être utilisées dans le code de la VM HotSpot. 
  • Seconde nouveauté : une API vectorielle, en phase d’incubation. Le JDK sera équipé d’un module d’incubation, jdk.incubator.vector, permettant d’exprimer des calculs vectoriels compilant de manière optimale les instructions matérielles vectorielles sur les architectures CPU supportée. Les objectifs : obtenir des performances supérieures à celles des calculs scalaires équivalents, fournir une API claire et concise pour exprimer une série de calculs vectoriels, être indépendant de la plate-forme via la prise en charge de plusieurs architectures de CPU, et offrir une compilation et des performances d'exécution fiables sur les architectures x64 et AArch64, tout en permettant une dégradation progressive. 
  • La migration des référentiels de code source OpenJDK de Mercurial vers Git. Ses avantages sont multiples : réduction de la taille des métadonnées du système de contrôle de version, accès à un nombre d’outils plus important et nouvelles options d'hébergement.
  • La migration vers GitHub, liée à la migration de Mercurial vers Git. Ainsi, les référentiels de code source du JDK 16 seront désormais disponibles sur le site de partage de code.

Et après ? 

  • Les versions préliminaires du JDK 16 pour Linux, Windows et MacOS sont disponibles à l'adresse jdk.java.net. 
  • Au terme des six mois de prise en charge, le JDK 17, prévu pour septembre 2021, sera cette fois une version de support à long terme (LTS). Elle bénéficiera ainsi d'un support pendant plusieurs années. 

 

Pour en savoir plus, consultez le site du Java Development Kit 16 à l’adresse suivante : https://openjdk.java.net/projects/jdk/16/

Sur le sujet, consultez également nos articles :

 

Pour tout savoir sur l’actualité IT, suivez également notre blog au quotidien, et décrochez votre prochaine mission dans l’informatique sur Freelance-info !

 



Modérateur freelance-info