Travailler dans l'IT pour une PME ou dans un grand groupe ?


Publié le 04-04-2022 par Modérateur FREELANCE INFO



Un freelance spécialisé dans le domaine informatique peut travailler dans plusieurs types d’entreprises. Par contre, faire le choix d’une PME ou d’un grand groupe n’est pas toujours évident. Voici comment choisir.

PME : une expérience enrichissante, mais avec de faibles moyens

Quelle que soit son ancienneté, une PME garde toujours un côté Start-up. Pour le travailleur indépendant, cela signifie des missions relativement variées, mais également un mode d’organisation bien précis. Par contre, il faut bien comprendre que l’environnement de travail dans une PME est diamétralement opposé à celui d’une grande firme.

De plus, c’est surtout dans une PME qu’il est demandé aux freelance IT de faire preuve d’un certain dynamisme. D’un autre côté, la crainte perpétuelle des travailleurs en interne comme en externe est le plus souvent de voir la PME faire faillite.

Les avantages de travailler en PME pour un freelance

Il y a plusieurs avantages pour un freelance à travailler pour une PME. Il faut rappeler que ces entreprises n’ont pas toujours les moyens d’engager des profils techniques et expérimentés dans tous les domaines. Cela revient à dire que le freelance va devoir faire plus que montrer ses compétences. En effet, le professionnel de l’informatique va en plus porter plusieurs casquettes et apprendre à prendre des responsabilités.

Travailler pour une PME est également pour un freelance en IT, l’occasion de s’impliquer dans le développement d’un projet, de se sentir impliqué, etc. En plus des responsabilités qu’il aura à assumer, cette expérience participera à le forger pour la suite de sa carrière. Par ailleurs, les travailleurs en freelance peuvent facilement avoir accès aux responsables de l’entreprise, ce qui n’est pas toujours le cas dans une hiérarchie beaucoup plus dense. À noter aussi qu’une PME acceptera plus facilement de voir un indépendant travailler à domicile. 

Les inconvénients de travailler pour une PME

Tout n’est évidemment pas positif lorsqu’il s’agit de travailler dans une PME. Ce sont des entreprises qui paient des salaires assez faibles, faute de grands moyens. Le freelance se retrouve donc avec un taux journalier moyen qui n’est pas toujours séduisant. D’un autre côté, la charge de travail et la pression demeurent souvent constantes, ce qui n’est pas avantageux. Enfin, toutes les PME ne sont pas bien structurées et ne bénéficient pas d’une grande notoriété. Cela peut donc constituer un frein pour le freelance qui souhaite plus tard travailler pour un grand groupe.

Grand groupe : d’importants moyens à disposition

Certains professionnels indépendants peuvent très bien avoir une carrière fructueuse en travaillant pour une ou plusieurs PME. Cependant, qu'ils soient free-lance ou non, il faut reconnaître que de nombreux travailleurs dans le domaine des IT souhaitent intégrer un grand groupe. Après tout, ces grandes entreprises sont à un niveau beaucoup plus élevé que les PME. Pour un free-lance, il est toujours avantageux d’avoir accès à plus de matériel, une rémunération conséquente, etc.

Les avantages de travailler dans un grand groupe pour un freelance

Le premier avantage qu’il y a à travailler pour une grande société est l’enveloppe financière dont celle-ci dispose. En effet, le budget d’une grande entreprise est supérieur à celui d’une plus modeste, et de très loin. Les capitaux consacrés à la recherche et aux développements des projets de l’entreprise sont donc importants. Ce qui va avoir une répercussion positive sur le travail du freelance. Tout ceci ne change pas pour autant son statut. Il demeure un travailleur indépendant et ceci signifie qu’il ne peut pas bénéficier de certains avantages. En contrepartie, le freelance bénéficie d’un TJM au-dessus de la moyenne.

De plus, si dans une PME, l’absence d’équipement informatique peut limiter ou ralentir le travailleur indépendant, il n’en est rien dans un grand groupe. Au contraire, il a accès à plus d’équipements et à des conditions de travail relativement confortables. Il faut également ajouter que tous les freelances ne sont pas dans les meilleures conditions pour travailler depuis chez eux. Si l’entreprise leur propose de travailler dans ses bureaux, cela devient un avantage plutôt qu’une contrainte. Enfin contrairement aux PME qui ont souvent un besoin ponctuel de free-lance IT, les grandes structures peuvent travailler avec le professionnel de façon régulière.

Les contraintes

Les contraintes dans un grand groupe sont généralement par rapport à l’organigramme. Le service des ressources humaines, celui en charge des projets et toutes les autres composantes de l’entreprise sont parfaitement structurés. Comme mentionné plus haut, certains freelances ne seront pas contre le fait de travailler au sein de l’entreprise. Par contre, d’autres peuvent y voir une contrainte. Il y a également le problème du paiement qui est certes avantageux, mais qui peut avoir un délai contraignant.

De plus, vous ne pouvez pas vous permettre de porter plusieurs casquettes ou de dépasser vos fonctions. Dans le cadre d’un grand groupe, la structure établie doit être scrupuleusement respectée. D’ailleurs, à moins d’être le chef de projet IT, le freelance se doit de suivre à la lettre les instructions d’un responsable de l’entreprise. Par ailleurs, si pour vous, free-lance IT signifie obligatoirement travailler depuis son domicile, un grand groupe n’est peut-être pas pour vous. En effet, il peut vous être demandé de venir régulièrement dans les bureaux de l’entreprise.

En fin de compte : comment choisir ?

Un freelance IT en début de carrière et sans expérience probante ne pourra pas prétendre à une collaboration avec un grand groupe, même s’il le souhaite. Le fait de commencer par une PME sera pour lui une expérience enrichissante.

Cependant, s’il a le choix de travailler pour une PME ou pour un grand groupe, il lui faut alors prendre en compte plusieurs éléments. Après tout, dans un cas comme dans l’autre, il y a de nombreux avantages, mais également des inconvénients. Pour un free-lance, les perspectives ne sont pas les mêmes que pour un employé. Il ne devrait donc pas considérer l’envergure d’une entreprise IT, mais plutôt les missions et les conditions de travail. Il ne faut évidemment pas choisir la facilité, mais plutôt des projets qui permettent de grandir et d’acquérir de nouvelles compétences. Enfin, il n’existe pas réellement de direction à prendre lorsque l’on est freelance dans l’un des domaines d’activité des IT. Il faut surtout avoir une vision claire et des objectifs précis à atteindre



Modérateur FREELANCE INFO